Algèbre - exercitation 10, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

Algèbre - exercitation 10, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (37.7 KB)
2 pages
116Numéro de visites
Description
Mathématique - exercitation d'algèbre 10 sur l’application. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Montrer que f est une -application linéaire, Déterminer le noyau Ker f et l’image Im f.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
LimogesCseptembre1979*.dvi

[ Baccalauréat C Limoges septembre 1979 \

EXERCICE 1 4 POINTS

C étant un espace vectoriel sur R, on considère l’application :

f :

{

C → C

z 7−→ f (z)= az+bz

(z désigne le nombre complexe conjugué de z). où a ∈ R+ et où b est le nombre complexe de module a et d’argument θ, θ étant un réel différent de (k ∈Z).

1. Montrer que f est une -application linéaire dont on donnera la matrice dans la base (1 ; i) de C.

2. Déterminer le noyau Ker f et l’image Im f (on exprimera un vecteur de Ker f et un vecteur de Im f en fonction de θ seul).

3. Montrer que Ker f ⊕ Imf =C.

EXERCICE 2 4 POINTS

Soit un sac contenant six jetons numérotés, 0, 0, 1, 2, 3, 6. On tire successivement trois jetons, en notant à chaque fois le numéro inscrit sur le jeton et en remettant à chaque fois le jeton tiré dans le sac. On admet que tous les tirages sont équiprobables. On obtient ainsi un triplet de nombres (a, b, c) et à chacun d’eux on associe la fonc- tion polynôme

f : x 7−→ f (x)= ax2+bx+c.

On définit une variable aléatoire X (ou aléa numérique) en associant à chaque triplet obtenu le degré du polynôme f (on conviendra que le polynôme nul est de degré 0). Déterminer la loi de probabilité de X ; calculer l’espérance mathématique de X.

PROBLÈME 12 POINTS

α est un nombre réel strictement positif différent de 1.

Partie A

On considère l’application :

: R+ → R

t 7−→

(t) = t +

2 si t 6= 0

(0) = 0

On appelle () la courbe représentative de dans un repère orthonormé.

1. Étudier la continuité de en x = 0.

2. Étudier les variations de .

3. Préciser suivant les valeurs de α la demi-tangente à la courbe () au point d’abscisse 0 ainsi que la branche infinie de la courbe ()

Dans chaque cas donner l’allure générale de la courbe ().

Partie B

Le baccalauréat de 1980 A. P. M. E. P.

Soit V2 l’espace vectoriel réel, euclidien orienté de dimension 2 rapporté à la base orthonormée directe (rD. t étant fixé, t réel strictement positif, on considère l’application linéaire Tt de V2 dans V2 dont la matrice dans la base

(

−→ ı ,

−→ )

est :

t +

2

t

2 t

2

t +

2

1. On considère :

= {

−→ u V2| Tt

(

−→ u )

=λ −→ u }

λ étant un réel donné.

Montrer que si t est différent de 1, il existe deux réels distincts λ1 et λ2 tels que 1 et 2 ont d’autres éléments que le vecteur nul.

Montrer que 1 et 2 sont deux droites vectorielles dont on choisira des

bases respectives −→ u1 et

−→ u2 telles que

(

−→ u1 ,

−→ u2

)

soit une base orthonormée di-

recte de V2. Écrire la matrice de Tt dans la base (

−→ u1 ,

−→ u2

)

.

2. Soit M l’ensemble des applications Tt quand t décrit R⋆+. Montrer que (M , ◦) est un groupe commutatif isomorphe à

(

R ⋆

+, × )

, la loi ◦ étant la loi de compo- sition des applications.

3. Onconsidère l’espace affine euclidienE2 associé àV2. SoitR le repère (

O, −→ ı ,

−→ )

.

Soit b t l’application affine d’endomorphisme associé Tt et admettant O pour point invariant. Soit A le point de coordonnées x = 0, y = 1 ; soit A1 son trans- formé par Tt .

Déterminer les coordonnées de A1 dans le repère R1 déduit de R par la rota-

tion de centre O et d’angle π

4 .

4. On considère le point B dont les coordonnées dans R1 sont X = t , Y = .

Montrer que B se déduit de A1 par une transformation simple que l’on déter- minera.

Limoges 2 septembre 1979

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome