Algèbre - exercitation 14, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

Algèbre - exercitation 14, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (35.0 KB)
2 pages
92Numéro de visites
Description
Mathématique - exercitation d'algèbre 14 sur la fonction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur R, Étudier les variations de f et construire sa courbe représen...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
MontpellierCjuin1979.dvi

[ Baccalauréat C Montpellier juin 1979 \

EXERCICE 1 5 POINTS

Soit f la fonct+ion de R dans R définie par :

{

f (x) = xe1+2x pour x 6 0 f (x) = x(1− logx) pour x > 0

1. Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur R.

2. Étudier les variations de f et construire sa courbe représentative.

EXERCICE 2 3 POINTS

Quatre nombres entiers strictement positifs a, b, c, d forment, dans cet ordre, une suite geométrique dont la raison est un nombre entier premier avec a. Trouver ces nombres sachant qu’ils vérifient en outre la relation :

10a2 = d b.

PROBLÈME 3 POINTS

I.

1. Soit λ un nombre complexe non nul. On considère la suite des nombres com-

plexes : S : N → C

n 7−→ zn définie par z0 = 0 et la relation :

(1) zn+1 =λzn + i pour tout n ∈N.

a. Calculer z z z z puis z en fonction dt’ À . l’ 2’ 3’ 4’ . n . Étudier particuliè- rement les cas À = 1 , À. = - l .

b. Deux termes de la suite S, d’indices différents, peuvent-ils être égaux ? Montrer que, dans l’affirmative, S t’st périodique.

c. Démontrer la relation : (2) z 2 (l + À) z 1 n+ n+ Àz n pour tout nE IN Montrer qu’inversement, toute suite complexe

(zn)ntlN vérifiant Zo = 0 , = i , d la relation (2) est égale à S .

2. On considère un plan affine euclidien rapporté à un repère orthonormé.

L’affixe d’un point M de coordonnées (x ; y) est le nombre complexe z = x+iy .

On donne des réels r, θ, tels que r > 0 ; 0< θ < π

2 .

On notera u le nombre complexe de module r, d’argument 8 . On définit une suite de points (A ) par les conditions : n nEIN Ao est l’origine du repère Al est le point d’affixe i Pour tout nE IN , le point A 2 est l’image de A 1 par la similitude n+ n+ de centre A , de rapport r, d’angle 8 . n

On note z l’affixe du pointA . n n Écrire une relation entre z , z l’ Z 2’ Muntrer. en utilisant la question J, que A 2 est l’image de A par une similitude indépendante n+ n de n dont on précisera le centre, le rapport f’t l’angle. On suppose r = 2 cos 8 . Que pt !ut-on dire de la similitude ? La suite (An) peut-elle être périodique ? nEIN 1 4. On suppose maintenant r = –8-’ Préciser dans ce cas les caractéristiques de la similitude . Démontrer que tous les points An appartiennent à l’une ou l’autre de deux –..dr oi tesper pendi cul ai r es,et quelesvecteur s A Al A1A2sontnn+n+n+ or thog onaux.Représenter sur undessi nlespoi nt s AoAl ′...,A5,ensupposant8 = etenpr enant2cmpour un

Le baccalauréat de 1987 A. P. M. E. P.

II.

4 eX - 2 eX + 1 Etudier les variations de g et tracer sa courbe représentative cr) dans le même repère que puur (C). Montrer que la fonction g admet une fonction réci- proque g -1 ; déterminer g - x) . En déduire une particularité géométrique entre les courbes cr) et (C) . Soit la fonction réelle g de la variable réelle x définie par g(x)

III.

1. Vérifier que la fonction G définie par G(x) = - 2x + 6 Log (ex + 1) est une pri- mitive de g . Calculer l’aire de la portion de plan comprise entre l’axe des x, la courbe cr) et les droites d’équatiuns x = 0 et x = Log (4) . En donner une valeur ’ ’10-2 ,

approchée a pres.

IV.

Soit le mouvement du point M défini par : x(t) 2 Log t 4 t2 - 2 t2 + 1 y(t) où l est strictement positif.

1. Quelle est la trajectoire dumouvement du point M?

2. Donner les coordonnées des vecteurs vitesse V(t) et accélération r(t) dumuuV/ :mt’nl du point M à l’instant 1. -+

3. Pour quelle valeur Lo de t le vecteur accélération r(to) est-il parallèle à l’axe des x ’( Déterminer alors la position M(Lo) du point M sur la trajectoire, le vecteur vitesse Veto) et le vecteur accaération r(to) à l’instant

Montpellier 2 juin 1979

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome