Chimie - exercices sur les propriétés des solutions d’ammoniac - correction, Exercices de Chimie Organique
Renee88
Renee8824 April 2014

Chimie - exercices sur les propriétés des solutions d’ammoniac - correction, Exercices de Chimie Organique

PDF (373.2 KB)
3 pages
156Numéro de visites
Description
Chimie - exercices sur les propriétés des solutions d’ammoniac - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Préparation de la solution diluée S, Titrage de la solution diluée S, Étude de l’équilibre dan...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice n°1 : Propriétés des solutions d’ammoniac 7 pts

Pondichéry 2008 Exercice n°1 : Propriétés des solutions d’ammoniac (7 points)

(0,5) 1.1 Préparation de la solution diluée S :

Déterminons le volume V0 de la solution mère à prélever :

Solution mère : Solution commerciale S0 d’ammoniac Solution fille : solution S

C0 = 1,1 mol.L-1 CS = C0/100

V0 ? V = 1,00 L

Au cours de la dilution la quantité de matière d’ammoniac ne change pas : nS = nS0

Soit C0.V0 = CS.V = 0 C

100 .V alors V0 = V /100 soit V0 = 10,0 mL

On verse de la solution mère dans un becher. On prélève 10,0 mL de la solution mère à l’aide d’une

pipette jaugée de 10,0 mL munie d’un pipeteur afin de les verser dans une fiole jaugée de 1,00 L.

1.2 Titrage de la solution diluée S :

1.2.1

(0,75)

(0,25) 1.2.2 Réaction de titrage : NH3(aq) + H3O+(aq) = NH4+(aq) + H2O( )

1.2.3 Détermination des concentrations :

(0,25) 1.2.3.a Méthode 1 : Le volume de solution acide versé à l’équivalence VaE correspond au

minimum de la courbe dVa

dpH = f(Va). VaE = 14 mL

Méthode2 : méthodes des tangentes.

On obtient également VaE = 14 mL

Une seule méthode suffisait.

Remarque : Il est difficile de donner plus de 2 chiffres significatifs, compte-tenu de la taille du graphique.

1.2.3.b À l’équivalence, les réactifs ont été introduits dans les proportions stœchiométriques :

(0,25) nacide versée = 3

nNH initiale

Burette graduée contenant une solution d’acide chlorhydrique de concentration Ca = 0,015 mol.L–1

pH

2,45

pH-mètre

Agitateur magnétique

Becher contenant la solution S

turbulent

VaE

pHE

(0,25) Ca.VaE = CS.VS S

E S

V

Ca.Va C 

20

140,015 CS

  = 1,0510–2 = 1,110–2 mol.L-1

(0,25) C0 = 100.CS C0 = 100×1,0510 –2 = 1,1 mol.L-1

(0,25) On retrouve la même valeur de C0 donnée au début de l’énoncé.

1.2.4 (0,25) La zone de virage del’indicateur coloré choisidoit contenir la valeur du pH à l’équivalence.

(0,25) Celui-ci étant voisin de 6 (voir pHE sur le graphique précédent), on choisit le rouge de méthyle.

(0,25) Pour V < VaE la solution est colorée en jaune. Au delà de l’équivalence, la solution est colorée en

rouge.

1.3 Étude de l’équilibre dans la solution diluée S :

1.3.1Réaction acido-basique dans S : NH3(aq) + H2O( ) = NH4+(aq) + HO–(aq) (2)

1.3.1.a (0,25) K = ( ) 4( )

3( )

.aq aqéq éq

aq éq

HO NH

NH

       

  

1.3.1.b Soit l’équation modélisant la réaction entre l’acide NH4+ et l’eau :

NH4+(aq) + H2O( ) = NH3(aq) + H3O+ KA2 = 3( ) 3 ( )

4( )

.aq éq aq éq

aq éq

NH H O

NH

     

  

K = donc K = (0,25) K = e

A2

pK

pK

10

10

 =

A2(pK pK )10 e

(0,25) K = 109,2 –14 = 1,6×10–5

1.3.2. Composition de S :

(0,5) 1.3.2.a Équation NH3(aq) + H2O( ) = NH4+(aq) + HO –(aq)

État Avancement (mol) Quantité de matière (mol)

État initial 0 CS.US Excès 0 0

État final xéq CS.US – xéq Excès xéq xéq

1.3.2.b(0,5) K = ( ) 4( )

3( )

.aq aqéq éq

aq éq

HO NH

NH

       

  

= SéqSS

éq

S

éqSS

S

éq

S

éq

UxUC

x

U

xUC

U

x

U

x

)..(.

. 2

 

xéq est négligeable par rapport au produit CS.US, donc CS.US – xéq  CS.US ; il vient :

2

éq

2

S S

x K

C .U 

1.3.2.c. xéq²  K.CS.US²

(0,25) Mathématiquement 2 solutions xéq   2

S SK.C .U , mais « chimiquement » on garde la solution

xéq >0.

xéq = 5 21,6 10 1,1 10 1,0²     = 4,210–4 mol

Vérification de l’hypothèse : CS.US = 1,110–2 mol.

(0,25) On retrouve bien xéq << CS.US.

( ) 4( ) 3 ( )

3( ) 3 ( )

. .

aq aq aqéq éq éq

aq éq aq éq

HO NH H O

NH H O

  

          

      

e

A2

K

K

1.3.3 Étude conductimétrique :

La valeur de la conductivité de la solution diluée S est = 8,52.10-3 S.m-1.

1.3.3.a (0,5)  = (HO–(aq)).[HO–(aq)]éq + (NH4+(aq)). [NH4+(aq)]éq

D’après l’équation (2) [HO–(aq)]éq = [NH4+(aq)]éq

il vient :  = ((HO–(aq)) + (NH4+(aq))).[HO–(aq)]éq

[NH4+(aq)]éq = [HO–(aq)]éq = )()( )(4)(

  aqaq NHHO 

[NH4+(aq)]éq = [HO–(aq)]éq = 4

3

10)4,73199(

1052,8 



 = 3,13×10 –1 mol.m-3 = 3,13×10 –4 mol.L-1

1.3.3.b (0,5) pH =–log([H3O+(aq)]éq) = –log( ( )

e

aq éq

K

HO  

)

pH = –log( 14

4

1,0 10

3,13 10

 ) = 10,495  10calcul effectué avec [HO–(aq)]éqnon arrondie.

Ce résultat est en accord avec les données expérimentales car on observe pour le graphique ci-dessous un

pH compris entre 10 et 11 quand Va = 0 mL

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome