Chimie – exercices sur les propriétés des solutions de nitrate d’argent et d’ammoniac, Exercices de Chimie Organique
Melissa_s
Melissa_s24 April 2014

Chimie – exercices sur les propriétés des solutions de nitrate d’argent et d’ammoniac, Exercices de Chimie Organique

PDF (203.3 KB)
3 pages
159Numéro de visites
Description
Chimie – exercices sur les propriétés des solutions de nitrate d’argent et d’ammoniac. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Constante d’acidité du couple ion ammonium / ammoniac (NH4+(aq) / NH3(aq)), Nitrate ...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice n°1 : Quelques propriétés des solutions de nitrate d’argent et d’ammoniac

EXERCICE I : Quelques propriétés des solutions de nitrate d’argent et d’ammoniac :(7 points)

Pondichéry 2007 L’exercice est consacré à quelques propriétés et utilisations des solutions aqueuses de nitrate d’argent. Données et rappels :

 Produit ionique de l’eau à 25°C : Ke = 1,00  10-14

 Pour le couple ion ammonium / ammoniac, à 25°C, pKA = 9,24

 Constante d’équilibre associée à l’équation de la réaction d’oxydo-réduction entre le cuivre

et les ions argent (I) : K = 2,15  1015.

 Conductimétrie :

On rappelle que la conductivité  d’une solution est fonction des concentrations effectives

des espèces ioniques Xi en solution et des conductivités molaires ioniques i de ces espèces :

 = i i [Xi] On donne quelques valeurs :

Conductivités molaires ioniques des ions à 25°C, en mS.m².mol-1

Ion ammonium Ion hydroxyde Ion oxonium

NH4+(aq) HO –(aq) H3O+(aq) 7,4 19,8 35,0

 Masses molaires atomiques : M(Ag) = 108 g.mol-1 ; M(Cu) = 63,6 g.mol-1.

 Valeur de la constante de Faraday : NA.e = 9,65  104 C.mol-1 (NA est la constante d’Avogadro et e la charge élémentaire).

I.1. - Constante d’acidité du couple ion ammonium / ammoniac (NH4+(aq) / NH3(aq)) On dissout du gaz ammoniac dans de l’eau : on obtient une solution (S). I.1.1 - Écrire l’équation de la réaction de l’ammoniac sur l’eau. I.1.2 - Expliquer pourquoi la solution (S) est une solution basique. I.1.3 - Donner l’expression de la conductivité d’une solution d’ammoniac en fonction des conductivités molaires ioniques des espèces en solution et de leurs concentrations molaires volumiques. On néglige l’influence des ions oxonium sur la conductivité.

I.1.4 - La conductivité d’une solution d’ammoniac de concentration 1,00  10-2 mol.L-1 vaut 10,9 mS.m-1 à 25°C. Déterminer la concentration molaire effective des ions ammonium et des ions hydroxyde dans la solution (attention à l’unité de volume !).

I.1.5 - Calculer la concentration molaire effective des ions oxonium et des molécules d’ammoniac NH3. I.1.6 - Écrire l’expression de la constante d’acidité du couple ion ammonium/ammoniac. Calculer sa valeur numérique puis celle du pKA. Cette dernière valeur est-elle compatible avec celle donnée au début de l’exercice ? I.2.- Nitrate d’argent et cuivre. I.2.1 - Arbre de Diane On plonge un gros fil de cuivre dans un erlenmeyer contenant une solution de nitrate d’argent (I) Ag+(aq) + NO3–(aq). Progressivement : - la solution devient bleue, à cause de la formation d’ions cuivre (II) ; - des filaments d’argent se forment sur le fil de cuivre. I.2.1.a- Écrire les demi-équations associées aux réactions d’oxydation et de réduction qui se sont produites, en précisant laquelle est une oxydation et laquelle est une réduction. I.2.1.b- En déduire l’équation de la réaction d’oxydoréduction entre le cuivre et les ions argent (I). I.2.2 - Pile cuivre argent On considère une pile avec le matériel suivant : - un bécher contenant 20,0 mL de solution de sulfate de cuivre (II) (Cu2+(aq) + SO42–(aq)) de

concentration molaire volumique 1,50 mol.L-1 ; - un bécher contenant 20,0 mL de solution de nitrate d’argent (I) de concentration molaire

volumique 2,64.10 – 8 mol.L-1 ; - un pont salin constitué d’un gel de nitrate d’ammonium (NH4+(aq) + NO3–(aq)) ; - une plaque de cuivre rectangulaire de masse 22,0 g ; - une plaque d’argent rectangulaire de masse 5,5 g. Les plaques plongent dans les solutions sur la moitié de leur hauteur. I.2.2.a - Faire un schéma légendé de cette pile, puis calculer le quotient de réaction dans l’état initial du système constitué par la pile. En comparant la valeur obtenue à la constante d’équilibre associée à la réaction entre le cuivre et les ions argent, expliquer pourquoi cette pile ne peut pas débiter de courant. I.2.2.b - La pile est branchée aux bornes d’un générateur, la plaque d’argent étant reliée à la borne positive, et la plaque de cuivre à la borne négative.

1. Représenter le circuit électrique comprenant la pile et le générateur. Préciser le sens du courant.

2. Indiquer quels sont les porteurs de charge à l’intérieur et à l’extérieur de la pile, en précisant le sens de leur déplacement.

I.2.2.c - Justifier, à partir du sens de circulation des électrons, l’équation de la réaction qui modélise la transformation qui se produit dans la pile.

I.2.2.d - Établir le tableau descriptif de l’évolution du système :

1. état initial : on pose [ Ag+(aq) ]= 2,64.10–8 mol.L-1  0. On admet que le nombre de moles initial d’ions argent est pratiquement nul : ni(Ag+(aq)) = 0. Donner le détail du calcul des autres quantités de matière ;

2. état pour un avancement x quelconque. I.2.2.e - Calculer l’avancement de la réaction, après passage pendant une heure d’un courant d’intensité constante I = 150 mA. I.2.2.f - En déduire la concentration des ions Ag+(aq) et Cu2+(aq) après passage du courant.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome