Chimie - exercitation sur la cinétique de la saponification de l’éthanoate d’éthyle - correction, Exercices de Chimie
Renee88
Renee8823 April 2014

Chimie - exercitation sur la cinétique de la saponification de l’éthanoate d’éthyle - correction, Exercices de Chimie

PDF (243.5 KB)
3 pages
512Numéro de visites
Description
Exercitation de chimie sur la cinétique de la saponification de l’éthanoate d’éthyle - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Saponification de l’éthanoate d’éthyle, Étude expérimentale de la cinéti...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exo3-Correction-CINETIQUE DE LA SAPONIFICATION DE L’ETHANOATE D’ETHYLE

2005 Amérique du sud Correction

III. CINÉTIQUE DE LA SAPONIFICATION DE L’ÉTHANOATE D’ÉTHYLE (6,5 points)

1.1.

groupe caractéristique ester

1.2. L’éthanoate d’éthyle appartient à la famille des esters.

2. Saponification de l’éthanoate d’éthyle.

2.1. Au cours d’une saponification, il se forme un anion carboxylate :

C’est l’ion éthanoate (ou acétate).

2.2. C’est une réaction totale.

3. Étude expérimentale de la cinétique de la saponification par conductimétrie.

3.1. Évolution de la transformation.

Toutes les espèces chimiques introduites ont la même concentration (dans un même volume V), les

réactifs sont donc introduits dans les proportions stoechiométriques (pas de réactif limitant) :

c0.V – xmax = 0 xmax = c0.V

Réaction C4H8O2(aq) + Na+(aq) + HO-(aq) = Na+(aq) + A-(aq) + B(aq)

instant avancement

0 0 c0.V c0.V c0.V c0.V 0 0

t x(t) c0.V – x(t) c0.V c0.V – x(t) c0.V x(t) x(t)

 xmax 0 c0.V 0 c0.V xmax= c0.V xmax= c0.V

3.2. La conductimétrie.

3.2.1. Les espèces chimiques responsables du caractère conducteur de la solution sont les ions, dans le cas

présent : Na+(aq), HO–(aq) et A–(aq).

3.2.2. Au cours de la réaction, et d'après l'équation chimique, on constate que lorsqu'un ion hydroxyde est

consommé alors un ion éthanoate (A–) se forme. D'autre part, la quantité d’ions sodium reste constante.

Or la conductivité molaire ionique  des ions hydroxyde est supérieure à celle des ions éthanoate, la

conductivité  va donc diminuer.

3.2.3. t = Na   

t(aq) Na  + HO

 (aq) t

HO   

+ A   

t(aq)

A

t = Na . 0

c .V

V

     

+ HO . 0

c .V x(t)

V

     

+ A .

x(t)

V

     

t= Na  .c0 +HO.c0 – HO. V

x(t) + A .

V

x(t)

t = c0.( Na + HO ) + V

x(t) .(A HO ) (1)

3.2.4. À l’instant t = 0, x(0) = 0, soit : 0 = c0. ( Na + HO ) + 0(A - HO )

d’où 0 = c0. ( Na + HO ) (2)

O

CH3 C

O –

O

CH3 C

O CH2 CH3

À l’instant t = , x() = xmax = c0.V  = c0.( Na + HO ) + V

Vc0 .(A - HO )

= c0. ( Na + HO ) + c0.(A - HO )

 = c0.( Na + A )(3)

3.2.5. En combinant les relations (1) et (2), on peut écrire:

t = 0 + V

x(t) .(A HO )

Méthode 1: donc V

x(t) .(A - HO ) = t – 0

d’où x(t) = t 0

A HO

.V  

   

 ,

faisons apparaître la conductivité molaire ionique du sodium:

x(t)= t 0

A HO

.V

Na Na

 

       

   = t 0

A HO

V ( ) ( )

Na Na

 

       

   ,

faisons apparaître c0:

x(t)= t 0 0

0A HO

c .V.

( ) ( ) c Na Na

 

       

   = t 0

0

0 0A Na Na HO

.V.c ( ).c ( ).c

 

       

  

x(t)= t 0 0

0

c .V.  

  

En multipliant les numérateur et dénominateur par –1, il vient

x(t)= 0 t 0

0

c .V.  

  

 .

Méthode 2: Exprimons littéralement 0 t 0

0

c .V.  

  

 .

0 t 0

0

c .V.  

  

 =

 

    

0 0

0

0 0

( )

c .V. . .

A HO

Na HO Na A

x t

V

c c

   

   

 

   

          

  

0 t 0

0

c .V.  

  

 =

 

   0

0

( )

c .V. .

A HO

Na HO Na A

x t

V

c

 

   

 

   

 

  

0 t 0

0

c .V.  

  

 =

    

0

0

( ) c .V.

.V

A HO

HO A

x t

c

 

 

 

 

 

0 t 0

0

c .V.  

  

 =

   

( ) A HO

A HO

x t  

 

 

 

0 t 0

0

c .V.  

  

 = x(t)

3.3. Étude cinétique.

3.3.1. v(t) = 1 dx(t)

. V dt

V volume réactionnel (constant) en L

x(t) avancement en mol

t en s

alors v(t) en mol.L-1.s-1

3.3.2. À instant t donné, il suffit de tracer la tangente à la courbe x = f(t) au point d’abscisse t.

Le coefficient directeur de cette tangente correspond à la dérivée : dt

dx(t) .

La vitesse est proportionnelle à ce coefficient directeur.

3.3.3. D’après la courbe x = f(t) fournie, les différents coefficients directeurs de tangentes à la courbe

diminuent au cours du temps, la vitesse diminue au cours du temps.

Le facteur cinétique permettant d'expliquer cette diminution de vitesse est la concentration en réactifs

qui diminue au cours du temps.

3.3.4. D’après la question 3.1. xmax = c0.V xmax = 1,010 –20,1000 = 1,010–3 mol = 1,0 mmol

3.3.5. Le temps de demi-réaction correspond à la durée nécessaire pour que l’avancement atteigne la

moitié de sa valeur finale.

La réaction étant totale : xf = xmax t1/2 correspond à l’abscisse du point d’ordonnée xmax /2 = 0,50 mmol. Graphiquement, on lit t1/2 = 16 min.

3.3.6. La température est un facteur cinétique. Avec une température plus basse, la vitesse volumique de

réaction sera plus faible. Le système atteindra moins rapidement l'état final.

t1/2 = 16 min

Courbe à 20°C

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome