Chimie – travaux pratiques sur la charge d’un condensateur a l’aide d’une pile, Exercices de Biochimie et Instrumentation
Melissa_s
Melissa_s24 April 2014

Chimie – travaux pratiques sur la charge d’un condensateur a l’aide d’une pile, Exercices de Biochimie et Instrumentation

PDF (279.8 KB)
3 pages
500Numéro de visites
Description
Chimie – travaux pratiques sur Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Réalisation de la pile, Charge d'un condensateur.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
EXERCICE II

France 06/2003 EXERCICE II. CHARGE D’UN CONDENSATEUR A L’AIDE D’UNE PILE

(7 POINTS)

1. Réalisation de la pile

On souhaite réaliser une pile au laboratoire. Pour cela, on dispose d'une lame de zinc et d'une lame de

cuivre ainsi que d'un volume V1 = 100 mL d'une solution aqueuse de sulfate de zinc de concentration

molaire en soluté apporté C1 = 1,0 mol.L-1 et d'un volume V2 = 100 mL d'une solution aqueuse de

sulfate de cuivre de concentration molaire en soluté apporté C2 = 1,0 mol.L-1 et d' un pont salin.

L'expérience est réalisée à la température de 25 °C. À cette température, la constante d'équilibre

associée à l'équation : Cu 2

(aq)

+ Zn(s) = Zn 2

)aq( + Cu (s) est K = 4,6 10 36.

La pile ainsi réalisée est placée dans un circuit électrique comportant une résistance et un

interrupteur. On ferme ce circuit électrique à l'instant de date t0 = 0 s.

1.1. Faire un schéma légendé de cette pile. Compléter le schéma avec la résistance et l'interrupteur.

1.2. Déterminer le quotient de réaction Qr,i du système ainsi constitué à l'instant de date t0. En déduire

le sens d'évolution spontanée du système.

1.3. Pour chaque électrode, écrire la demi-équation correspondant au couple qui intervient.

1.4. En déduire, en justifiant la réponse, à quel métal correspond le pôle + de la pile et à quel métal

correspond le pôle –.

1.5. D'après la théorie, on considère que la pile s'arrête de fonctionner quand le réactif limitant,

constitué soit par les ions Cu2+, soit par les ions Zn2+, a été complètement consommé.

En utilisant l'équation de la réaction se produisant à l'une des électrodes, calculer la quantité maximale

d'électricité que pourrait théoriquement débiter cette pile.

On donne la constante d'Avogadro NA = 6,02 10 23 mol -1, la charge électrique élémentaire

e = 1,6 10 –19 C.

2. Charge d'un condensateur

On réalise un circuit électrique en montant en série la pile étudiée précédemment, un condensateur

de capacité C = 330 µF et un interrupteur K.. Le schéma est représenté

ci-dessous :

Pour visualiser l'évolution de la tension uC aux bornes du condensateur en fonction du temps, on

utilise un dispositif d'acquisition comme un oscilloscope à mémoire ou un ordinateur avec une

interface. A l'instant de date t0 = 0 s, on ferme l 'interrupteur K et on obtient l'enregistrement uC =f(t)

présenté SUR LA FIGURE 3 DE L’ANNEXE À RENDRE AVEC LA COPIE.

Pour interpréter cette courbe, on modélise la pile par l'association en série d'une résistance r et d'un

générateur idéal de tension de force électromotrice E.

2.1. À l'instant de date t1 = 20 s, on considère que le condensateur est chargé complètement.

Quelle est la valeur de l'intensité du courant qui circule alors dans le circuit ?

La force électromotrice E est la valeur de la tension aux bornes de la pile lorsqu'elle ne débite pas de

courant.

À partir de l'enregistrement uC = f(t) SUR LA FIGURE 3 DE L'ANNEXE À RENDRE AVEC LA

COPIE, donner la valeur de E.

2.2. Détermination de la résistance interne de la pile.

2.2.1. Donner l'expression littérale de la constante de temps . Justifier que cette grandeur est de

même dimension qu'une durée.

2.2.2. Déterminer graphiquement la valeur de , par la méthode de votre choix qui apparaîtra SUR

LA FIGURE 3 DE L'ANNEXE À RENDRE AVEC LA COPIE .

2.2.3. En déduire la valeur de la résistance interne r de la pile.

2.3. Expression de uC(t)

2.3.1. En respectant l'orientation du circuit indiquée sur le schéma 2, donner la relation entre

l'intensité i du courant et la charge q portée par l'armature A.

2.3.2. Donner la relation entre la charge q et la tension uc aux bornes du condensateur.

2.3.3. Montrer qu'à partir de l'instant de date to où l'on ferme l'interrupteur, la tension uC vérifie

l'équation différentielle suivante : E = uC + r . C . dt

duC .

2.3.4. La solution générale de cette équation différentielle est de la forme :

uc(t)= E (1– e –  . t). En déduire l'expression littérale de .

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome