Exercices d'algèbre - mathématiques élémentaires 5, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

Exercices d'algèbre - mathématiques élémentaires 5, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (28.8 KB)
2 pages
968Numéro de visites
Description
Exercices d'algèbre sur les mathématiques élémentaires 5. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le nombre réel a, les deux autres racines, les variations, les formules.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Amiens mathelem juin1967.dvi

[ Montpellier juin 1967 \ Baccalauréat mathématiques élémentaires et

mathématiques et technique

EXERCICE 1

Déterminer le nombre réel a pour que l’équation

z3−az2+3az +37= 0

admette pour racine −1. Calculer alors les deux autres racines, z1 et z2 dans l’ensemble, C, des nombres com- plexes. Représenter les points A, M1, M2 d’affixes respectives −1, z1 et z2 Quelle est la nature du triangle AM1M2 ?

EXERCICE 2

1. Étudier les variations et tracer la courbe représentative (axes orthonormés) de la fonction qui, à la variable réelle x, fait correspondre

y = x3−2x2− x +1

x2 .

2. Calculer l’aire du domaine limité par la courbe, les droites d’équations x = 1, x = 3 et la droite d’équation y = x −2.

EXERCICE 3

Le plan est rapporté à un repère orLhonormé, x′Ox, y ′Oy . On considère la transfor- mation plane T qui, à un point m, de coordonnées x et y , fait correspondre, lorsqu’il existe, le point M , de coordonnées X et Y définies par les formules x2

(1)

X = x2

x + y

Y = y2

x + y

On désigne par P et Q les projections orthogonales de m sur xx et y y respective- ment.

1. Quels sont les points qui n’ont pas de transformé par T ?

Quels sont les points doubles de la transformation T ?

Quel est le barycentre des points P et Q affectés des coefficients respectifs x et y ?

Montrer que les formules (1) entraînent les formules suivantes :

(2)

{

(x X )2 = X Y , X Y = x y.

Montrer que la droite Mm est parallèle à la droite d’équation y = x.

Indiquer une construction géométrique de M , connaissant m.

Réciproquement, les formules (2) entraînent-elles les formules (1) ?

Le baccalauréat de 1967 A. P. M. E. P.

2. Où faut-il choisir le point M pour que ce point puisse être considéré comme le transformé par T de deux points, m1 et m2, distincts ?

Montrer que M est alors le milieu du segment [m1m2] et que les droites Om1 et Om2 sont symétriques par rapport aux axes.

On désigne par R et S les points. d’intersection (autres que O) du cercle, (O), circonscrit au triangle Om1m2 avec les axes. Montrer que RS est la média- trice du segment [m1m2]. En déduire une construction des points m1 et m2, connaissant M .

Montrer que les cercles (O) obtenus en faisant varier M forment un faisceau, dont on précisera la nature.

3. m décrit maintenant la droite d’équation x = 1. Montrer que M décrit alors la courbe (Γ) d’équation

Y = (X −1)2

X .

Étudier les variations de la fonction f définie par .

f (X )= (X −1)2

X .

et construire (Γ).

N. B. - La question 3 peut être traitée indépendamment des deux premières.

Centres Outre-Mer 2 juin 1967

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome