Exercices d'Intégration et probabilités, Exercices de Méthodes Mathématiques
Caroline_lez
Caroline_lez29 January 2014

Exercices d'Intégration et probabilités, Exercices de Méthodes Mathématiques

PDF (134.3 KB)
2 pages
234Numéro de visites
Description
Exercices de mathématiques concernant l'Intégration et probabilités. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: exercices de 1 à 7.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document

UFR Mathématiques Université Rennes 1 Licence 3ème année Année 2006/2007

Intégration et probabilités - TD 6

Exercice 1. Soit f la fonction définie sur l’espace produit R+ × [0, 1] par f(x, y) = 2e−2xy − e−xy.

1. Montrer que f est B(R+)⊗ B([0, 1])-mesurable.

2. Calculer ∫ [0,1]

(∫ R+

f(x, y) dx ) dy et

∫ R+

(∫ [0,1]

f(x, y) dy

) dx. Conclure.

Exercice 2. ♣ Soit f : R → R+ une fonction borélienne positive.

1. Montrer que l’ensemble Af = { (x, y) ∈ R2 ; 0 ≤ y ≤ f(x)

} est un borélien de R2 et calculer λ2(Af ). On

pourra procéder en trois étapes (si f est une indicatrice... ).

2. Même question pour le graphe de f défini par Gf = {(x, f(x)) ; x ∈ R}. 3. En déduire que λ({x ∈ R ; f(x) = y}) = 0 λ(dy)-p.p.

Exercice 3. Soit (R,A, µ) un espace probabilisé (µ(R) = 1). Soit f et g deux fonctions positives de L1(µ) telles que fg ∈ L1(µ) et f, g soient monotones dans le même sens. Montrer que

∫ R fg dµ ≥

∫ R f dµ

∫ R g dµ.

Exercice 4.

1. Montrer que l’intégrale I = ∫ +∞ 0

lnx x2 − 1

dx est bien définie et qu’elle vaut encore I = −2 ∫ 1 0

lnx 1− x2

dx.

2. Calculer de deux façons différentes l’intégrale ∫

R2+

dx dy

(1 + y)(1 + x2y) et en déduire la valeur de I.

3. Déduire de la question précédente et d’un développement en série entière de 1/(1− x2) les égalités

∑ n≥0

1 (2n+ 1)2

= π2

8 , puis

∑ n≥1

1 n2

= π2

6 .

Exercice 5. Soit (E,A, µ) un espace mesuré. Soit f et g deux fonctions mesurables positives sur (E,A).

1. Montrer que A = {(x, t) ∈ E × R+ ; f(x) ≥ t} ∈ A ⊗ B(R+).

2. Montrer que ∫

E f dµ =

∫ R+

µ({f ≥ t})λ(dt).

3. En déduire que, pour tout p ≥ 1, ∫

E gp dµ =

∫ R+

ptp−1µ({g ≥ t})λ(dt).

4. Que dire de ∫

E ϕ ◦ f dµ si ϕ est une fonction croissante de classe C1 sur R+ nulle en 0 ?

5. En considérant l’application de E×R+×R+ dans R+, F : (x, s, t) 7→ 1[s,+∞[(f(x))1[t,+∞[(g(x)), montrer que ∫

E fg dµ =

∫ R2+

µ({f ≥ s} ∩ {g ≥ t})λ(ds)λ(dt).

1

docsity.com

Exercice 6. Soit f une fonction de R2 dans R. Soit I un intervalle de R. Dans chacun des cas suivants, déterminer si f est L.I. sur R2 et calculer, si elles existent les intégrales itérées

∫ I

∫ I f(x, y)λ(dx)λ(dy) et

∫ I

∫ I f(x, y)λ(dy)λ(dx).

f(x, y) = x2 − y2

(x2 + y2)2 avec I = [0, 1] et f(x, y) =

 −1 si x > 0 et 0 < y − x ≤ 1, 2 si x > 0 et 1 < y − x ≤ 2, −1 si x > 0 et 2 < y − x ≤ 3, 0 sinon.

avec I = R.

Exercice 7. Soit f et g les fonctions définies sur R+ par

f(t) = ∫ +∞ 0

sinx x

e−tx dx et g(t) = ∫ +∞ 0

( sinx x

)2 e−tx dx.

1. Montrer que f est continue sur R∗+ et g sur R+.

2. Calculer f(t) pour tout t > 0 en partant de l’égalité sinx x

= ∫ 1 0 cos(xy) dy.

3. Calculer g(t) pour tout t > 0 en partant de l’égalité ( sinx x

)2 = ∫ 1 0

sin(2xy) x

dy.

4. En déduire la valeur de g(0).

Exercice 8. ♣ Une formule d’intégration par parties généralisée

1. Soit µ et ν des mesures finies sur B(R). On désigne par F et G leurs fonctions de répartition respectives ; c’est-à-dire que

∀x ∈ R, F (x) = µ(]−∞, x]) et G(x) = ν(]−∞, x]). Pour des réels fixés a et b, avec a < b, on définit A =

{ (x, y) ∈ R2 ; a < y ≤ x ≤ b

} . En calculant de deux

façons différentes µ⊗ ν(A), montrer que∫ ]a,b]

F (t−) ν(dt) + ∫ ]a,b]

G(t)µ(dt) = F (b)G(b)− F (a)G(a).

2. Soit f et g sont des fonctions positives, λ-intégrables sur R et

∀x ∈ R, F (x) = ∫ x −∞

f dλ, et G(x) = ∫ x −∞

g dλ.

Montrer que F et G sont les fonctions de répartition de deux mesures finies sur B(R). En déduire que

∀a, b ∈ R, a < b, ∫ [a,b]

F (x)g(x)λ(dx) + ∫ [a,b]

f(x)G(x)λ(dx) = F (b)G(b)− F (a)G(a).

Exercice 9. Un tout petit peu de convolution Soit f et g deux fonctions de L1R(λ). On définit la fonction convolée de f et g notée f ∗ g sur R par

∀x ∈ R, (f ∗ g)(x) = ∫

R f(x− t)g(t) dt.

1. Montrer que f ∗ g est bien définie et que f ∗ g = g ∗ f . 2. Montrer que si f et g sont positives et d’intégrale 1 (pour λ), il en est de même pour f ∗ g. 3. Montrer que f̂ ∗ g = f̂ ĝ.

2

docsity.com

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome