Exercices de chimie et mouvement pour un projet scientifique, Exercices de Chimie Appliquée
Melissa_s
Melissa_s29 January 2014

Exercices de chimie et mouvement pour un projet scientifique, Exercices de Chimie Appliquée

PDF (201.4 KB)
4 pages
750Numéro de visites
Description
Exercices de chimie et mouvement pour un projet scientifique. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Étude de la transformation chimique, Étude du mouvement ascendant d'une bulle de dihydrogène, Étude du mouvem...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 4
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
2007-NelleCaledo-Exo1-Correction-ChimieMeca

Nouvelle Calédonie Novembre 2007 Correction © http://Labolycee.org EXERCICE I. CHIMIE ET MOUVEMENT POUR UN PROJET SCIENTIFIQUE (5,5 points)

Calculatrice interdite 1. Étude de la transformation chimique 1.1.Couple H+(aq) / H2(g) réduction 2H

+(aq) + 2 e– = H2(g) (1) Couple Mg2+(aq) / Mg(s) oxydation Mg(s) = Mg2+(aq) + 2 e– (2) en additionnant (1)+(2) on retrouve l’équation : Mg (s) + 2 H+ (aq) = Mg2+ (aq) + H2 (g) 1.2. Quantité de matière initiale des réactifs :

n0(Mg) = Mg

m M

n0(Mg) = 20 12 12 10

24 24 , −×= = 0,50×10–2 = 5,0×10–3 mol

n0(H +) = C × V

n0(H +) = 0,50 × 40×10–3 = 20×10-3 mol = 2,0×10–2 mol

Avancement en mol Mg (s) + 2 H + (aq) = Mg2+ (aq) + H2 (g)

État initial x = 0 5,0×10–3 2,0×10–2 0 0

En cours de transformation x 5,0×10–3 – x 2,0×10–2 – 2 x x x

État final x = xmax 5,0×10–3 – xmax 2,0×10–2 – 2 xmaxxmaxxmax

Si Mg est limitant alors : 5,0×10–3 – xmax = 0 soit xmax = 5,0×10–3 mol

Si H+ est limitant alors : 2,0×10–2 – 2 xmax = 0 soit xmax =22 0 10

2 , −×

= 1,0×10–2 mol

Le réactif limitant est celui qui conduit à l'avancement maximal le plus faible : il s'agit du magnésium et on vérifie bien que xmax = 5,0×10–3 mol. 1.3. Graphiquement, dans l'état final : Vf(H2) = 1,2×102 mL = 1,2×102×10–3 L = 1,2×10–1 L

Or la quantité finale de dihydrogène est nf(H2) = xf = f 2

m

V (H ) V

donc xf = 1 21 2 10 12 10

24 24

− −× ×=, = 0,50×10–2 = 5,0×10–3 mol

V(H2) (mL) V(H2) = f(t)

t (s)

140

100

60

20

0

0 200 400 600 800 1000

Vf(H2) = 1,2×102 mL

60 mL

t1/2 = 1,2×10 2 s

docsity.com

1.4. On a xf = xmax donc f max

x x

τ = = 1,0 : la transformation est totale.

1.5. Le temps de demi-réaction t1/2 est la durée pour laquelle l'avancement atteint la moitié de sa valeur

finale : x(t1/2) = f x 2

.

Ici, l'avancement est proportionnel au volume de dihydrogène , x = 2

m

V(H ) V

,

donc on peut écrire : V(H2)(t1/2) = f 2 V (H )

2

Méthode: on trace la droite horizontale 2 V(H )

2 = 60 mL . Cette droite coupe la courbe V(H2) = f(t) en un point

d'abscisse égale à t1/2. Graphiquement on détermine : t1/2 = 1,2×102 s1.6. La température est un facteur cinétique. On peut placer le ballon, contenant les réactifs, dans un bain d'eau glacée. L'état final sera atteint moins rapidement ce qui augmentera le temps de demi-réaction t1/2. Remarque : la concentration en réactif est aussi un facteur cinétique. On peut augmenter le temps de demi-réaction t1/2 en diminuant la concentration initiale de la solution d'acide chlorhydrique mais en conservant le métal magnésium comme réactif limitant afin d'avoir le même état final. 2. Étude du mouvement ascendant d'une bulle de dihydrogène 2.1. Évolution de la vitesse au cours du temps 2.1.1. Le régime R2 est le régime permanent. 2.1.2. 2.2. Bilan des forces 2.2.1. La valeur Π de la poussée d'Archimède est égale au poids du fluide déplacé (ici de l’eau).

Π = meau.g = ρ0 . Vb . g 2.2.2. Expression de la valeur P du poids de le bulle : P = m . g = ρ . Vb . g

Ainsi b

0 b 0

V gP V g

. .

. .

ρ ρ= = Π ρ ρ

2

3

P 8 3 10 1 0 10 ,

,

−×= Π ×

= 8,3 × 10–5

P Π

<<1 donc P << Π

On peut effectivement négliger le poids de la bulle devant la poussée d'Archimède.

Figure 3

0 0,2 0,4 0,6 0,8 t(s)

Évolution de la valeur de la vitesse de la bulle au cours du temps v (m.s

-1)

0,35

0,3

0,25

0,2

0,15

0,1

0,05

0

R1 R2 vlim = 0,29 m.s

-1

on voit que vlim < 0,3 m.s -1

sans calculs : ρ << ρ0 donc 0

ρ ρ

<< 1

docsity.com

2.2.3. Pour deux dates proches ti+1 et ti–1 encadrant la date ti, le vecteur accélération est défini par

i+1 i-1 i

1 1

v(t ) v(t ) a(t )

i it t+ −

−= −

uuuuuur uuuuur uuuur

Pendant le régime R1, la vitesse de la bulle augmente et le mouvement est ascendant. Alors v(ti+1) > v(ti–1) et le vecteur accélération est donc vertical vers le haut comme le vecteur 1 1+ −−

uuuuuur uuuuuur

i iv (t )v (t ). D’après la deuxième loi de Newton, appliquée au système bulle, dans un référentiel terrestre supposé

galiléen, Π + = uur r r f m.a. Donc le vecteur Π +

uur r f est vertical vers le haut.

Voir figures ci-dessous. La représentation (a) n’est pas correcte, la représentation (c) est correcte. D’autre part, la poussé d'Archimède est une force verticale orientée vers le haut cela exclut la représentation (b). La seule représentation possible des forces est la représentation (c). 2.2.4. Lorsque le régime permanent R2 est atteint, la valeur de la vitesse est constante et égale à vlim. Le mouvement de la bulle étant rectiligne, le vecteur vitesse vr est un vecteur constant donc le vecteur

accélération dva 0 dt

= = r

rr . La deuxième loi de Newton impose alors f 0Π + =

uur r r . Les forces se compensent.

On peut aussi utiliser la première loi de Newton (principe d’inertie) 3. Étude du mouvement vertical d'une bille d'acier dans l'air 3.1. Une fois lancée, la bille d'acier n'est soumise qu'à la force poids : il s'agit donc d'un mouvement de chute libre. 3.2. Le système bille est étudié dans un référentiel terrestre supposé galiléen. Le repère est un axe (Oy) vertical et dirigé ver le bas.

La deuxième de Newton donne P r

= m. ra

m. gr = m. ra Soit

ra= gr En projection sur (Oy) : ay = g

y dv dt

= g

donc en primitivant, il vient vy(t) = g.t + Cte Or à t = 0 s, vy(0) = v0y donc Cte = v0y

Finalement vy(t) = g.t + v0y

j r

O

y

0v r

P r

gr G

1+

uuuuuur

iv (t )1− uuuuuur

iv (t )

1 1+ −− uuuuuur uuuuuur

i iv (t )v (t )

Π r

a

Π r

b c

Π r

Π uur

Π + ruur f

Π uur

Π + ruur f

FAUSSE

FAUSSE CORRECTE

f r

f r

f r

f r

f r

docsity.com

3.3. a) "La bille est lâchée sans vitesse initiale" correspond à la courbe (2) pour laquelle vy(0) = 0 m.s

-1. b) "La bille est lancée verticalement vers le haut" correspond au cas pour lequel v0y est négatif, il s'agit de la courbe (3). c) "La bille est lancée verticalement vers le bas" correspond au cas pour lequel v0y est positif, il s'agit de la courbe (1). 4. La présentation orale du projet scientifique « Arthur : – l’objet lourd tombera plus vite que l’objet léger. » La réponse d'Arthur est erronée car la coordonnée verticale de la vitesse de l'objet , vy(t) = g.t + v0y , est indépendante de la masse. Les deux billes tomberont avec la même vitesse dans le tube où règne le vide.

O

y

O

y

0v 2 j.= − uur r

0v 2 j.= uur r

j r

j r

docsity.com

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome