Exercices de chimie sur le bijou peu couteux, Exercices de Chimie Appliquée
Melissa_s
Melissa_s24 April 2014

Exercices de chimie sur le bijou peu couteux, Exercices de Chimie Appliquée

PDF (245.9 KB)
4 pages
239Numéro de visites
Description
Exercices de chimie appliquée sur le bijou peu couteux. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Bilan de l’électrolyse, Choix d’une réaction support pour doser les ions argent restant après l’électrolyse, Déterm...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 4
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
EXERCICE I : UN BIJOU PEU COUTEUX (6,5 points)

EXERCICE I : UN BIJOU PEU COUTEUX (6,5 points) Antilles 09/2009

L’argenture est un procédé encore très utilisé qui consiste à déposer une fine couche d’argent sur un métal moins noble, par exemple du cuivre pour la fabrication de bagues bon marché. Le protocole consiste à réaliser une électrolyse en utilisant une solution aqueuse de nitrate d’argent (Ag+(aq) + NO3–(aq)) afin de déposer sur cette bague en cuivre de l’argent sous forme solide. Le volume de la solution S de nitrate d’argent introduite dans l’électrolyseur sera V = 500 mL et sa concentration en soluté apporté C = 4,00×10-3 mol.L-1. La bague en cuivre, préalablement décapée, est complètement immergée dans la solution et reliée par un fil conducteur à un générateur comme le décrit le schéma ci-dessous. Une électrode de graphite (considéré comme inerte) plongée dans la solution, permet la circulation d’un courant électrique. L’électrolyse commence lors de la fermeture de l’interrupteur K. Le générateur délivre

alors pendant une durée notée t un courant électrique d’intensité I constante. Au niveau de l’électrode de graphite, on observe un dégagement gazeux et sur l’électrode constituée par la bague, seul un dépôt d’argent apparaît distinctement. On considèrera que les anions nitrate NO3– ne subissent aucune transformation chimique au cours de l’électrolyse. Ils contribuent seulement au passage du courant électrique dans l’électrolyseur. Données

Couple oxydo-réducteur : Ag+(aq)/Ag(s) H+(aq)/H2(g) O2(g)/H2O( ) Constante de Faraday F = 96500 C.mol-1 ; Masses molaires en g.mol-1 : M(Ag) = 107,9 M(H) = 1,0 M(O) = 16,0 1- Bilan de l’électrolyse 1.1. La bague en cuivre constitue-t-elle l’anode ou la cathode pour cette électrolyse ? Justifier votre réponse. Doit-elle être reliée à la borne positive ou négative du générateur de tension présent dans le montage ? 1.2. Quelle autre demi-équation d’oxydoréduction est susceptible de se produire à l’électrode constituée de la bague en cuivre ? 1.3. Écrire la demi-équation d’oxydoréduction susceptible de se produire à l’électrode de graphite.1.4. À l’aide des questions précédentes, justifier l’équation suivante traduisant le bilan de

l’électrolyse : 4Ag+(aq) + 2H2O( ) = 4Ag(s) + O2(g) + 4H+(aq)

1.5. La durée de l’électrolyse est t = 80 min et l’intensité du courant vaut I = 24 mA.

1.5.1. Déterminer la quantité n(e–) d’électrons échangée pendant cette durée. 1.5.2. Déterminer la quantité initiale d’ions Ag+, ni(Ag+), présents à la fermeture de l’interrupteur. Compléter le tableau d’avancement en annexe à rendre avec la copie.

Bague en cuivre

Electrode en graphite

Solution S

K

1.5.3. En déduire l’avancement x de la réaction au bout de la durée de fonctionnement t. 1.5.4. Déterminer la masse d’argent m(Ag) déposée sur la bague en cuivre. 2- Choix d’une réaction support pour doser les ions argent restant après l’électrolyse. Dans un tube à essais contenant un volume V = 5,0 mL de solution de nitrate d’argent (Ag+(aq) + NO3–(aq)) de concentration en soluté apporté C = 4,00×10–3 mol.L-1, on ajoute un volume V1 = 1,0 mL de solution aqueuse de chlorure de sodium (Na+(aq) + Cl–(aq)) de concentration en soluté apporté C1 = 1,00×10–1 mol.L-1. On observe la formation d’un précipité blanc de chlorure d’argent AgCl(s). 2.1. Écrire l’équation de la réaction chimique ayant lieu dans le tube à essais. 2.2. Exprimer littéralement le quotient de réaction Qr pour la réaction ainsi écrite. 2.3. Calculer le quotient de réaction Qr, i dans l’état initial où les réactifs seraient mélangés sans avoir commencé à réagir. 2.4. Sachant que la valeur de la constante d’équilibre à 25°C est K = 6,4×109, déterminer le sens d’évolution du système chimique (Justifier votre réponse). Votre résultat est-il en accord avec l’observation faite dans le tube à essais ? Justifier votre réponse. 3- Détermination de la masse d’argent déposée sur la bague de cuivre On propose de vérifier la valeur de la masse d’argent déposée sur la bague électrolysée en utilisant comme réaction support de dosage celle qui a été déterminée à la question 2.1. On réalise alors un titrage par conductimétrie en récupérant toute la solution S de nitrate d’argent contenue dans l’électrolyseur que l’on place dans un récipient adapté. Cette solution a un volume V = 500 mL (on admet que ce volume n’a pas varié après les diverses réactions aux électrodes). On mesure la conductivité du mélange après chaque ajout de la solution titrante de chlorure de sodium de concentration en soluté apporté C1 = 1,00×10-1 mol.L-1. On obtient la courbe ci-dessous :

Pendant le titrage, on négligera les variations de volume du mélange. 3.1. Parmi la liste de matériel proposé en annexe à rendre avec la copie, cocher celui nécessaire à la réalisation du titrage décrit ci-dessus.

3.2. Définir l’équivalence lors de ce titrage. 3.3. Déterminer, à l’aide de la courbe ci-dessus, le volume VE de la solution de chlorure de sodium versée à l’équivalence. 3.4. Exprimer la quantité de matière des ions argent restants nr(Ag+) dans la solution S en fonction de C1 et VE. 3.5. Exprimer la quantité de matière d’ions argent nC(Ag+) consommés lors de l’électrolyse en fonction de C1, VE et ni(Ag+), (calculé à la question 1.5.2.). Calculer nC(Ag+). 3.6. En déduire que la masse d’argent m(Ag) déposé sur la bague en cuivre est de 0,11 g. 3.7. Votre réponse est-elle cohérente avec celle donnée à la question 1.5.4. ? Proposer une explication permettant de justifier l’écart possible.

ANNEXES DE L’EXERCICE I

Question 1.5.2. : tableau d’avancement à compléter

Équation de la transformation chimique

4Ag+(aq) + 2H2O( ) = 4Ag(s) + O2(g) + 4H+(aq)

État du système

Avancement en mol

n(Ag+) en mol

n(H2O) en mol

n(Ag) en mol

n(O2) en mol

n(H+) en mol

n(e-) échangés

État initial x = 0 Excès Excès

État intermédiaire

x ExcèsExcès

Question 3.1. : compléter le tableau en cochant dans la deuxième colonne le matériel nécessaire au dosage

Matériel proposé Matériel nécessaire pour

le dosage

Burette de 25,0 mL

Becher de 1,0 L

Becher de 250 mL

Becher de 50 mL

Conductimètre avec sa sonde

pH-mètre avec son électrode

Agitateur magnétique

Barreau aimanté

Éprouvette graduée de 25 mL

Éprouvette graduée de 100 mL

Pipette graduée de 10,0 mL

Pipette graduée de 25,0 mL

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome