Exercices de géométrie 9, Exercices de Géométrie analytique et calcul

Exercices de géométrie 9, Exercices de Géométrie analytique et calcul

PDF (33.4 KB)
2 pages
134Numéro de visites
Description
Exercices de géométrie 9. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: les racines cubiques du nombre z, Déterminer l’ensemble des points M du plan, les variations de la fonction f.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
ToulouseCsept1971*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Toulouse septembre 1971 \

EXERCICE 1

Soit le nombre complexe z =−6 p 3(1+ i)·

Calculer le module et l’argument de ce nombre. Donner sous forme trigonomé- trique, puis sous forme cartésienne, les racines cubiques du nombre z.

EXERCICE 2

Dans le plan rapporté à un repère orthonormé, on donne les deux points I(−1 ; 0) et J(1 ; 0). Soit un point C(m ; 0) variable sur l’axe des abscisses (m ∈R).

1. Comment faut-il choisir m pour que le point C puisse être le centre d’un cercle noté (Cm) du faisceau à points limites I et J ?

Écrire l’équation du cercle (Cm).

2. On attribue au paramètre m les valeurs +2 et −3, auxquelles sont associés les deux cercles (C2) et (C−3) du faisceau précédent.

Déterminer l’ensemble des points M du plan, tels que

PM/(C2)+2PM/(C−3) = 0.

N.-B. - PM/(C2) et PM/(C−3) représentent les puissances du point M respectivement par rapport aux cercles (C2) et (C−3).

PROBLÈME

Dans tout ce problème, on étudie la fonction

α 7−→ 5α−3

α+1 = 5−

8

α+1 ,

pour des ensembles de départ A et d’arrivée B , qui seront précisés au début de chaque partie de l’énoncé.

Partie A

Dans toute cette question, on suppose A =N⋆ (ensemble des entiers naturels autres que 0) et B =Q (ensemble des rationnels). On définit ainsi une fonction qui, à un entier n, fait correspondre un rationnel- image, r , tel que

r = 5n−3

n+1 = 5−

8

n+1 .

1. Pour quelles valeurs de n le rationnel r est-il entier ? Déterminer les valeurs correspondantes de r .

2. a. Démontrer que le plus grand diviseur commun des deux nombres 5n−3 et n+1 est nécessairement un diviseur du nombre 8.

b. En déduire que, si n est pair, 5n−3 et n+1 sont premiers entre eux.

c. Quels sont les entiers n pour lesquels le plus grand diviseur commun de 5n−3 et n+1 est 8 ?

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

Partie B

Dans toute cette partie, on suppose A = B =R (ensemble des nombres réels) et l’on note f la fonction qui, au réel x différent de −1, associe

f (x)= 5x −3

x +1 .

1. Étudier les variations de la fonction f et tracer sa représentation graphique (H) dans un repère orthonormé.

2. Calculer les coordonnées des points d’intersection de la courbe (H) et de la droite d’équation y = x.

Calculer l’aire de l’ensemble des points M(x ; y), tels que

16 x 6 3 et x 6 y 6 f (x).

Partie C

Dans cette question, A = B = C (ensemble des complexes). Au nombre complexe z = x + iy différent de −1 correspond

Z = X + iY = 5z −3

z +1 .

Dans le plan complexe, au point m d’affixe z correspond le point M d’affixe Z .

1. Calculer le carré du module de Z en fonction de x et de y . Former l’équation de l’ensemble (C ) des points m pour lesquels le module de Z est 3.

2. Calculer X et Y en fonction de x et de y . Former l’équation de l’ensemble (Γ) des points m pour lesquels Z est un nombre imaginaire pur. Vérifier que les courbes (C ) et (Γ) sont orthogonales.

3. Retrouver géométriquement les résultats des deux questions précédentes en

faisant intervenir les points P et Q d’affixes respectives −1 et 3

5 .

Toulouse 2 septembre 1971

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome