Exercices de géométrie algorithmique – 12, Exercices de Géométrie Algorithmique
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Exercices de géométrie algorithmique – 12, Exercices de Géométrie Algorithmique

PDF (42.2 KB)
3 pages
85Numéro de visites
Description
Exercices de géométrie algorithmique – 12. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le point de coordonnées, Tracer l’hyperbole (H).
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Metropolegr4Cjuin1991.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Métropole groupe 4 1 juin 1991 \

EXERCICE 1 4 points Enseignement obligatoire

Le plan complexe P est rapporté à un repère orthonormal direct (

O, −→ u ,

−→ v

)

. On

note A le point d’affixe 2. Soit ϕ l’application de P vers P qui à tout point M d’affixe z associe le point M ′ = ϕ(M) d’affixe z ′ défini par :

z ′ = 3+ i

p 3

4 z+

1− i p 3

2 .

1. Déterminer :

a. l’affixe de l’image ϕ(A) du point A,

b. l’affixe du point P tel que ϕ(P)= 0. 2. Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de ϕ (on pourra utiliser

les résultats de la question 1.)

3. Lorsque le point M est distinct du point A :

a. démontrer que le triangle AMM ′, où M ′ =ϕ(M), est rectangle en M ′. b. Le point M et le milieu du segment [AM] étant donné, en déduire une

construction au compas du point M ′.

EXERCICE 2 4 points Enseignement obligatoire

Le plan est rapporté à un repère orthonormal (

O, −→ ı ,

−→

)

. Soit (C ) la courbe dont

une représentation paramétrique est :

{

x = 2et +e−t y = 2et −e−t où le réel t décrit R.

1. Soit M(a ; b) un point de (C ).

a. Donner, en fonction de a et b les coordonnées du vecteur directeur −→ u de

la tangente enM à (C ).

b. Soit N le point de coordonnées (b ; a) et T le point défini par :

−−→ OT =−−−→OM +−−→ON .

Montrer que la droite (MT ) est la tangente en M à (C ).

2. a. Montrer que la courbe (C ) est contenue dans l’hyperbole (H) d’équa- tion : x2− y2 = 8.

b. Tracer l’hyperbole (H) et préciser ses éléments caractéristiques suivants : centre, sommets, foyers, asymptotes.

PROBLÈME 12 points

I- La fonction f est définie sur R∗+ par :

f (x)= x−2+ 1

2 lnx.

1. Aix-Marseille, Montpellier, Nice–Corse, Toulouse

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

1. a. Calculer les limites de f aux limites de l’ensemble de définition.

b. Étudier le sens de variations de f (on ne demande pas de représentation graphique).

2. a. Montrer que l’équation f (x)= 0 admet dans R∗+ une solution unique et que ∈]1 ; 2[.

b. Étudier le signe de f (x) lorsque x décrit R∗+.

II.- On se propose, dans cette partie, de calculer une valeur approcheée de à 10−2

près.

1. Soit ϕ la fonction numérique définie sur l’intervalle [1 ; 2] par :

ϕ(x)= 2− 1

2 lnx.

a. Étudier les variations deϕ. Prouver que l’image parϕ de l’intervalle [1 ; 2] est un intervalle contenu dans [1 ; 2].

b. Montrer que est l’unique solution de l’équation ϕ(x)= x.

2. On considère alors la suiteU définie surN par :

{

U0 = 1 Un+1 = ϕ (Un) pour tout entier n

a. Démontrer que, pour tout entier n on a : 16Un 6 2.

b. Montrer que, pour tout réel x de [1 ; 2], on a : |ϕ′(x)|6 1

2 .

c. En utilisant l’inégalité des accroissements finis, montrer que, pour tout entier n,Un+1−6 |Un |.

d. Montrer que la suiteU converge vers .

e. Déterminer un entier n0 tel que Un0 soit une valeur approchée à 10 −2

près de . Donner un encadrement deUn d’amplitude 10−2.

III- La fonction g est définie sur [0 ; 1] par :

{

g (0) = 0

g (x) = − 7

8 x2+ x

1

4 x2 lnx pour tout réel x tel que 0< x < 1.

1. Étudier la dérivabilité de g en 0.

2. Soit g ′ la dérivée de la fonction g . Calculer g ′(x) pour x 6= 0, puis vérifier que :

g ′(x)= x f (

1

x

)

pour tout réel x tel que 0< x 6 1.

3. En déduire le signe de g ′(x) lorsque x décrit ]0 ; 1].

Dresser le tableau de variations de la fonction g .

IV- Dans cette partie l’objectif est le tracé de la courbe représentative (C ) de la fonc-

tion g , dans un plan muni du repère orthonormal (

O, −→ ı ,

−→

)

: unité graphique : 10 cm.

1. a. Montrer qu’une équation de la tangente (D) à la courbe (C ) représenta- tive de la fonction g en son point d’abscisse 0 est y = x.

b. Déterminer les coordonnées des points d’intersection de la courbe (C ) et de la droite (D).

Métropole groupe 4 2 juin 1991

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

c. Étudier la position relative de (C ) et de (D).

d. Soit α la fonction définie sur [

0 ; e− 7 2

]

par :

α(x)= g (x)− x.

Étudier le sens de variations de la fonctionα et en déduire que pour tout

réel x de l’intervalle [

0 ; e− 7 2

]

on a :

06α(x)6 5 ·10−5 .

Sachant que l’épaisseur d’un trait de crayon est de l’ordre du dixième

de millimètre, est-il possible de distinguer, sur l’intervalle [

0 ; e− 7 2

]

la

courbe (C ) de la droite (D) ?

2. Soit (Γ) la courbe représentative de la fonction β définie sur [0 ; 1] par :

β(x)=− 7

8 x2+ x.

a. Montrer que la droite (D) est la tangente à la courbe (Γ) en son point d’abscisse 0.

b. Étudier la position relative de (C ) et de (Γ).

c. Tracer, sur un même graphique, la droite (D) et les courbes (Γ) et (C ).

Métropole groupe 4 3 juin 1991

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome