Exercices de mathématique sur la méiose et ségrégation, Exercices de Mathématiques Appliqués
Caroline_lez
Caroline_lez28 January 2014

Exercices de mathématique sur la méiose et ségrégation, Exercices de Mathématiques Appliqués

PDF (147.9 KB)
2 pages
403Numéro de visites
Description
Exercices de mathématiques sur sur la méiose et ségrégation. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: exercices de 1 à 4.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
TD 4 : Méiose et ségrégation

TD 4 : Méiose et ségrégation Exercice 1. Dans une cellule effectuant une méiose chez un homme sain, une non- disjonction (non-séparation) des chromosomes sexuels se produit. Déterminez quelle sera la constitution chromosomique d'un zygote formé par un ovocyte normal et l'un des spermatozoïdes anormaux, dans les cas suivants : 1. La non-disjonction a lieu en méiose I. 2. La non-disjonction a lieu entre deux chromosomes X en méiose II. 3. La non-disjonction a lieu entre deux chromosomes Y en méiose II. Exercice 2. Le terme d'euploïdie désigne les cellules ou organismes ayant un nombre de chromosomes exactement multiple du nombre haploïde, et où le nombre de chromosomes homologues est le même pour tous les chromosomes ; on distinguera les cellules ou organismes diploïdes, triploïdes, tétraploïdes (chez lesquelles le nombre de chromosomes est respectivement le double, le triple et le quadruple du nombre haploïde), etc. A l'opposé, on parlera d'aneuploïdie à propos de cellules ou d'organismes dont le nombre de chromosomes n'est pas un multiple exact du nombre haploïde. Parmi les cas d'aneuploïdie chez un organisme normalement diploïde, on observe en particulier des trisomies et des monosomies (respectivement, 3 et 1 chromosomes homologues au lieu de 2, pour une paire de chromosomes donnée). Généralement, l'aneuploïdie est létale. En revanche, chez de nombreuses espèces animales ou végétales, il est possible d'obtenir des individus tétraploïdes à partir d'individus diploïdes par endoréplication du zygote. On croise un individu tétraploïde avec un individu diploïde "de la même espèce". 1. Quelle sera la ploïdie des descendants F1? Seront ils viables? 2. En vous appuyant sur vos connaissances des évènements de la méiose, pensez vous que les descendants F1 pourront être croisés entre eux, ou avec des parents diploïdes ou tétraploïdes? Les parents diploïdes et tétraploïdes sont ils réellement de la même espèce? Pouvez vous imaginer des applications agronomiques à la triploïdie? Exercice 3. La figure ci-dessous représente les résultats d'une PCR suivie d'une électrophorèse pour un locus microsatellite, chez quatre couples (individus 1 à 8) et 4 enfants (individus A à D). On a génotypé un enfant par couple. 1. Que diriez vous de ce locus microsatellite? 2. Pourquoi les individus possèdent ils tous deux bandes? Une autre personne pourrait elle ne posséder qu'une bande? 3. Quel type de dominance ce locus microsatellite illustre-t-il? 4. Quels sont les parents des enfants A à D?

docsity.com

1 2 3 4 6 7 8 A B C D Exercice 4.

Dans un pedigre femmes par des ronds. romains, et un nombre génération. Dans le ped enfants II-1 à II-6.

Les parents I-1 "muc" qui, à l'état hom appelé "muc+". Ils sont polymorphisme de taille locus muc sont liés et s chez la femme.

Chez les individu de deux fragments d'AD (plus petite taille) sur l après digestion par un génotype des deux par affecté par la maladie.

a

A

1. Quelle est la fréque chacun des deux pare et génotypes chez les 2. Quelle est la probab 3. Quelles sont les pro (hétérozygotes muc+/m

5

e humain, les hommes sont indiqués par des carrés et les La génération est indiquée par le premier nombre, en chiffres en chiffres arabes est attribué à chaque individu de chaque igree ci-dessous, les parents sont donc notés I-1 et I-2, et les

et I-2 sont tous deux hétérozygotes pour un allèle récessif ozygote, provoque la mucoviscidose. L'allèle sauvage sera également hétérozygotes à un site de restriction qui crée un des fragments de restriction (RFLP). Ce site RFLP et le éparés par une distance de 10 cM chez l'homme et 16 cM

s I-1 et I-2, le site RFLP est mis en évidence par la présence N de taille différente, qui sont notés A (plus grande taille) et a a représentation du gel d'électrophorèse sous le pedigree, enzyme de restriction donné. On a pu montrer que le ents est muc+ A/muc a. Aucun des enfants II-1 à II-5 n'est

1

nce des ga nts? En dé enfants que ilité que l'e babilités q uc)?

2

5

1

2

3

mètes duire pour

nfant ue les

4

muc+ A, mu la probabilit rait avoir ce II-6 soit attei enfants II-1

6

I

II

Direction de l'électrophorèse

c+ a, muc A et muc a chez é des différents phénotypes couple. nt de mucoviscidose? et II-2 soient porteurs sains

docsity.com

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome