Exercices de mathématiques élémentaires 6, Exercices de Méthodes Mathématiques

Exercices de mathématiques élémentaires 6, Exercices de Méthodes Mathématiques

PDF (29.7 KB)
2 pages
126Numéro de visites
Description
Exercices de mathématiques élémentaires 6 sur le repère orthonormé. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la courbe d’équation, le centre de gravité.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Groupe 1 mathelem sept 1964.dvi

[ Baccalauréat mathématiques élémentaires \ Groupe I 1 septembre 1964

EXERCICE 1

On donne un repère orthonormé xOy ; l’unité de longueur est 2 cm.

1. Reconnaître géométriquement et construire la courbe d’équation

y = √

x.|x −1|,

où |x −1| représente la valeur absolue du nombre x −1.

2. Soit m un nombre positif donné ; discuter, suivant les valeurs de m, le nombre des racines réelles de l’équation

x.|x −1| −m = 0.

Résoudre cette équation pour

m = 1

2 .

EXERCICE 2

On donne un cercle Γ, de centre O et de rayon R, ainsi qu’un point fixe, G, tel que

OG= kR, k donné, 0< k < 1

3 .

1. On appelle T tout triangle ABC inscrit dans Γ et ayant G pour centre de gravité.

a. Construire le triangle T lorsqu’on en donne un sommet A.

b. Préciser, lorsque A décrit Γ, le lieu γ dumilieu A′ de BC et sa position par rapport à Γ.

c. Montrer que tous les triangles T ont le même orthocentre H et qu’ils ont leurs angles tous aigus.

2. On appelle t tout triangle ABC inscrit dans Γ ; son centre de gravité, g , peut varier alors avec t et n’est plus, d’ordinaire, G.

a. Établir les relations

3Og 2+ gA2+ gB2+ gC2 = 3R2,

BC2+CA2+AB2 = 9 (

R2−Og 2 )

.

b. On désigne, dans la suite, par A, B, C les mesures des angles du triangle ABC. Déduire des relations précédentes quelle condition nécessaire et suffisante doit remplir

sin2A+ sin2B+ sin2C

pour que le triangle t soit égal à un triangle T.

3. Dans un triangle t , on donne l’angle A (

0< A < π2 )

et l’on suppose B6 C.

1. Algérie, Tunisie, Cameroun, Togo, Gabon, Tchad, Congo, Athènes, Rome, Espagne, Portugal, Tel- Aviv, Beyrouth, etc.

Le baccalauréat de 1964 A. P. M. E. P.

a. B peut alors varier sur un intervalle J , dont on précisera les bornes en fonction de A.

Montrer que le triangle t est égal à un triangle T si, et seulement si, l’angle B appartient à l’intervalle J et satisfait à la condition

1+ sin2A−cosAcos(2B+A)= 9

4

(

1−k2 )

.

b. Étudier la variation de la fonction y de la variable x définie par

y = 1+ sin2A−cosAcos(2x +A),

lorsque x appartient à l’intervalle J .

En déduire que les triangles T ont leurs trois angles compris entre deux valeurs, dont on déterminera les cosinus en fonction de k.

À quels triangles T correspondent les valeurs extrémales ?

Métropole 2 septembre 1964

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome