Exercices de physique des dispositifs 3 - correction, Exercices de Physique des dispositifs à impulsions
Eleonore_sa
Eleonore_sa5 May 2014

Exercices de physique des dispositifs 3 - correction, Exercices de Physique des dispositifs à impulsions

PDF (335.4 KB)
3 pages
190Numéro de visites
Description
Exercices de physique des dispositifs sur l'étude d'un oscillateur - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: l'oscillateur harmonique, l'étude énergétique, l'application à la molécule de chlorure d'h...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exo1 Etude d'un oscillateur 5,5 pts Correction

Correction 09/2005 Polynésie EXERCICE I : ÉTUDE D'UN OSCILLATEUR (5,5 points)….

I - L'OSCILLATEUR HARMONIQUE

1. Le système étudiée est la masse. L'étude du mouvement de la masse est réalisée dans le référentiel

terrestre, supposé galiléen.

La masse est soumise à 3 forces:

- le poids P = m. g vertical vers le bas , appliqué en G

- la réaction du rail R , verticale vers le haut car la masse se déplace sans frottement, appliquée en C.

- La force de rappel du ressort F , horizontale orientée vers le point O: F = – k.x. i , appliquée au point A.

2. La deuxième loi de Newton, appliquée à la masse donne:

P + R + F = m. a

En projection suivant l'axe horizontal (Ox) orienté selon le vecteur unitaire i , il vient:

0 + 0 – k.x = m.ax = m. ²dt

x²d

soit ²dt

x²d +

k .x

m = 0

On constate que l'équation différentielle du mouvement s'écrit bien:

0=ω+ 20 x.²dt

x²d avec 2

0

k

m  

3. Montrons que l'expression x(t) = A.sin(0 t+  ) est solution de cette équation différentielle:

dt

dx = A.0.cos(0.t +  )

²dt

x²d = –A.0².sin(0 t +  ) = – 0².x

En reportant dans l'équation différentielle:

=ω+ 20 x.²dt

x²d – 0².x + 0².x = 0.

L'expression x(t) = A.sin(0 t +  ) est bien solution de l'équation différentielle du mouvement.

4. Les conditions initiales sont: à t = 0 s, x0 = 2 cm et t=0s

dx

dt

     

= 0

donc: x(0) = x0 = A.sin( )

et t=0s

dx

dt

     

= 0 = A.0.cos( ) donc cos( ) = 0 soit  =   / 2

Or x0 et A sont positifs donc sin( ) > 0 donc la seule valeur de  possible est:  = + / 2

Et x0 = A.sin(/2) soit x0 = A = 2 cm

Finalement, en exprimant x(t) en cm: x(t) = 2 sin(0.t + /2) = 2 cos(0.t)

x(t) = 2 cos(0.t)

x

O

G A

C

F R

P i

5. La période propre To des oscillations est telle que: x(t) = x(t + To)

cos(0.t) = cos(0.t + 0.To)

Une solution est: 0.To = 2 (modulo 2)

Donc: To = k

m 2π

0

= ω

finalement: To = k

m 2π

II - ETUDE ENERGETIQUE

1. Soit T une force extérieure appliquée au ressort qui maintienne le ressort avec un allongement x

constant. Cette force est opposée à la force F de rappel du ressort, donc T = k.x. i

Pour provoquer un allongement supplémentaire très petit x de l'extrémité du ressort (pour lequel T est

restée constante), il faut fournir le travail élémentaire W tel que:

W = T . xδ =k.x. i . x. i = k.x.x

Par intégration, le travail W effectué par la force T pour un allongement x à partir de l'origine O est alors:

W =

0

k.x.δx

x

 = ½.k.x² avec k constante.

Par méthode graphique:

Le travail élémentaire W correspond à l'aire du petit rectangle,

en gris foncé, de hauteur k.x et de largeur x.

Le travail W correspond à l'aire du triangle en gris clair,

dont les cotés ont pour longueur x et kx.

Soit W = ½.k.x²

W est la somme des aires des petits rectangles.

2. L'énergie potentielle élastique Epe du système {masse - ressort}

est égale au travail W de la force T soit:

Epe = ½.k.x²

à une constante additive près choisie nulle ici.

3. L'expression de l'énergie cinétique est Ec = ½.m.vx²

L'expression de l'énergie totale du système est: Em = Ec + Epe = ½.m.vx² + ½.k.x²

4. L'énergie mécanique du système reste constante car la masse oscille sans frottement sur le rail.

À l'instant initial pour lequel x = x0 et vx = 0 m.s-1:

Em = ½ . k . x0²

x

O x i

T

T = k.x

O x

T

x x

kx

III - APPLICATION A LA MOLECULE DE CHLORURE D'HYDROGENE

1. On a: To = k

m 2π .

Il faut exprimer m la masse d'un atome d'hydrogène en fonction des données. La masse molaire atomique

est la masse d'une mole d'atomes d'hydrogène, soit la masse de NA atomes d'hydrogène.

Donc m = A

M

N .

Alors To = A

M 2π

N .k Attention M à exprimer en kg.mol–1

To = -3

23

1,00 10 2π

6,02 10 510

 

To = 1,1310–14 s

2. On observera le phénomène de résonance lorsque le résonateur est excité par une onde

électromagnétique de fréquence  égale à 1 /To:

 = o

1

T = 8,82.1013 Hz calcul effectué avec la valeur non arrondie de T0

3. Dans le vide, on a la relation: c

   soit  = c  To

 = 3,001081,13.10-14 = 3,4010–6 m = 3,40 m. calcul effectué avec la valeur non arrondie de T0

Sachant que les longueurs d'onde, dans le vide, des ondes lumineuses sont comprises entre 400 nm

(violet) et 800 nm (rouge); soit 0,400 m et 0,800 m, la radiation de l'onde excitatrice correspond au

domaine de l'infrarouge car > 0,800 m.

4. Soitm' la masse du deutérium qui est le double de la masse de l'hydrogène: m' = 2.m, alors:

T 'o = m'

2π k

= 2m

2π k

= m

2π . 2 k

= 2 .To.

La fréquence propre de vibration  ' est alors:  ' = '

o o

1 1

T 2.T 2

   ;

 ' = 2

Si la masse double alors la fréquence de vibration est divisée par racine de 2.

http://labolycee.org ©

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome