Exercices - fonctions - 1° partie - correction, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique
Eusebe_S
Eusebe_S19 May 2014

Exercices - fonctions - 1° partie - correction, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (654.5 KB)
19 pages
519Numéro de visites
Description
Exercices de sciences mathématique sur les fonctions - 1° partie.Les principaux thèmes abordés sont les suivants:Généralités,Dérivées et variations,Lecture graphique
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 19
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document

Classes de 1°S

Exercices corrigés Fonctions

1. Généralités 1-1 : Comme une interro… 1-2 : Lecture graphique et interprétation 1-3 : Construction géométrique parabole 1-4 : Vrai/Faux sur les fonctions 1-5 : Vrai/Faux sur les dérivées 1-6 : Dérivées et variations 1-7 : Lecture graphique 1-8 : Tangente

2. Polynômes 2-9 : Second degré 1 (c) 2-10 : Second degré 2 (c) 2-11 : Second degré 3 (c) 2-12 : 3ème degré 3 (c) 2-13 : Ficelle (c)

3. Fonctions rationnelles 3-14 : Hyperbole 1 (c) 3-15 : Tangente (c) 3-16 : Rationnelle 1 (c) 3-17 : Rationnelle 2 (c) 3-18 : Rationnelle 3 (c) 3-19 : Rationnelle 4 (c)

3-20 : Rationnelle 5 (c) 3-21 : Rationnelle 6 (c) 3-22 : Rationnelle 7 (c) 3-23 : Rationnelles 8 3-24 : Asymptotes 3-25 : Factorisons (c) 3-26 : Approximations (c) 3-27 : Eclairement (c)

4. Trigonométrie 4-28 : Sinus cardinal 4-29 : Arctangente 4-30 : Trapèze d’aire maximale

5. Optimisation et modélisation 5-31 : Boite 5-32 : Coûts de production (c) 5-33 : Théorie de la relativité (c) 5-34 : Courbe+optimisation (c) 5-35 : Triangles (c) 5-36 : Polynômes de Legendre 5-37 : Point de Torricelli, Point de Fermat 5-38 : Un conejo

1. Généralités

1-1 : Comme une interro…

1. La courbe représentative d’une fonction f est donnée ci-après. En chacun des points indiqués, la

courbe admet une tangente qui est tracée. En vous servant du quadrillage, compléter les égalités suivantes :

     

     

0 2 1

' 0 ' 2 ' 1

f f f

f f f

   

   

2. Soit la fonction f définie sur  0 ;  par  f x x x . En revenant à la définition du nombre

dérivé, montrer que f est dérivable en 0. Préciser  ' 0f .

O 1

1

-2

A l’aide des formules de dérivation, vérifier que f est dérivable sur  0 ;  et exprimer  'f x pour

0x  . Préciser alors l’ensemble des réels x pour lesquels f est dérivable.

3. f est la fonction 3x x . Montrer que l’approximation affine locale de   3

2 h au voisinage de 0 est

égale à 8 12h .

En déduire des approximations des nombres suivants :   3

1,997 et   3

2,001 .

4. Soit f la fonction trinôme telle que   2f x ax bx c   . Déterminer les réels , ,a b c tels que sa courbe

Cf admette au point  1 ; 3A une tangente de coefficient directeur égal à 1 ainsi qu’une tangente

horizontale au point d’abscisse 1

2 .

5. Déterminer les fonctions dérivées des fonctions suivantes et déterminer leur sens de variation.

  23 2 3f x x x   ,    22f x x x x  ,   2 3

1 f x

x

 ,  

3

2

1

3 1

x f x

x

 

 ,    cos 3f x x ,

    6

4 5f x x  .

6. Etudier les variations de la fonction 2

4 3: 2 3 3 2

x f x x x    sur (calcul de la dérivée, étude de son

signe, variations de f). On donnera l’équation de la tangente à Cf au point d’abscisse −1.

Correction

1. Il faut lire les coefficients directeurs sur la figure pour f’(0), f’(−2) et f’(1) :

     

     

3 0 1 2 1 1

2

1 ' 0 ' 2 0 ' 1 2

2

f f f

f f f

    

    

2. On calcule 0 0 0

( ) (0) lim lim lim 0 '(0)

0x x x

f x f x x x f

x x  

    

 .

On peut calculer avec la formule du produit, mais c’est plus élégant de passer par

1 1/ 2 3 / 2( )f x x x x x x   d’où

3 1 1

2 2 3 3 3

'( ) 2 2 2

f x x x x

   . La dérivée n’existe que lorsque 0x  .

3. L’approximation locale de f est 20 0 0( ) ( ) '( ) ( )f x h f x hf x h h    , avec ici 2

0 0'( ) 3f x x .

On applique avec 0 2x  :  3 2 2 2(2 ) 2 3.2 ( ) 8 12 ( )f h h h h h h h        .

  3 31,997 (2 0,003) 8 12.0,003 7,964     et  

3 32,001 (2 0,001) 8 12.0,001 8,012     .

4. On doit avoir 1

(1) 3, '(1) 1, ' 0 2

f f f  

     

d’où le système

2

3 3 3 1 1 3

2 1 1 ( ) 3

0 1

a b c c a b

a b b f x x x

a b a b

                      

      

.

5.    23 2 3 ' 2 3 2f x x x f x x      , 1

2 3 2 0 3

x x

    .

           2

2 2 4 1 2 2 (10 3)1

2 '( ) 4 1 2 2 2 2

x x x x x x f x x x x f x x x x x

x x x

             ,

le dénominateur est positif, (10 3)x x  est positif à l’extérieur des racines 3

10  et 0 (pour 0 f’ n’existe

pas).

    2 2 2

3 2 ' 3

1 ( 1)

x f x f x

x x

   

  , est positif lorsque x < 0 (attention, f et f’ pas définies en −1 et1).

    2 2 33 3 3 3

2 2 2 2 2 2 2

3 (3 1) ( 1)(6 )1 3 2 2 3 2 ' 3 3

3 1 (3 1) (3 1) (3 1)

x x x xx x x x x x f x f x x x

x x x x

            

    , on ne peut pas

donner le sens de variation directement car on ne sait pas résoudre 33 2 0x x   .

   cos 3 '( ) 3sin(3 )f x x f x x    ; plaçons nous sur  0 ; 2 , alors sin 3x s’annule pour

2 4 5 0, , , , , , 2

3 3 3 3 x

      et change de signe à chaque fois.

-1,5

-1

-0,5

0

0,5

1

1,5

0 1 2 3 4 5 6 7

x

y

      6 5

4 5 '( ) 6 4 4 5f x x f x x       . f’ est du signe de 4x + 5, soit positive lorsque 4

5 x   .

6. 2

4 3 3 2 2( ) 2 3 3 '( ) 8 9 (8 9 1) ( 1)(8 1) 2

x f x x x f x x x x x x x x x x              .

Un tableau de signes donne f’ positive sur   1

0 ; 1 ; 8

     

.

Tangente à Cf au point d’abscisse −1 : 17 53

'( 1)( 1) ( 1) 18( 1) 18 2 2

y f x f x x          .

1-2 : Lecture graphique et interprétation

La courbe (C) ci-dessous est celle d’une fonction f définie sur I = ]1 ; + [

1. a. Lire les valeurs de f(2), f(3) et f(9).

b. Par lecture graphique, donner une valeur approchée des solutions de l’équation f(x) = 0.

c. Déterminer le signe de f sur I.

2. a. Que vaut f’(5) ? (Justifier)

b. Donner une équation de la droite (T). Quel nombre dérivé peut-on en déduire ?

c. Dresser le tableau de variations de f sur I.

3. f est de la forme ( ) 1

c f x ax b

x   

 .

a. Calculer f ’(x) en fonction de a et de c.

b. Exprimer que A et B sont des points de C et qu’en S la tangente est horizontale.

c. En déduire un système d’inconnues a, b et c puis le résoudre pour trouver l’expression de f(x).

4. On admet que 16

( ) 10 1

f x x x

   

.

a. Montrer que la droite (D) d’équation y = x – 10 est asymptote à la courbe (C) en  .

b. Etudier la position de (D) par rapport à (C).

c. Déterminer l’équation de la tangente à (C) au point d’abscisse 2.

d. Résoudre par le calcul l’équation f(x) = 0 et retrouver le résultat de la question 1. b.

Correction

1. a. f(2) = 8, f(3)= 1, f(9) = 1.

b. f(x) = 0 lorsque x = 3,5 ou x = 7,5 environ.

c. f est positive sur [1 ; 3, 5] [7, 5 ; [  f est positive, sur [3, 5 ; 7, 5] f est négative.

2. a. f’(5) vaut 0 car la tangente à la courbe de f en 5 est horizontale.

b. (T) passe par (1 ; 7) et par (3 ; 1) d’où 3 1 3

0 6 18 2 2 0 3 10 1 7 1

x x y y x

y

           

  . Comme (T)

est tangente à la courbe au point (3 ; 1), on a '(3) 3f   , coefficient directeur de (T).

c.

3. a. 2

( ) ( 1)

c f x a

x   

 .

b. et c. f(2)=8 donc 2 8a b c   , f(9) = 1 donc 9 1 8

c a b   , '(5) 0f  donc 0

16

c a  .

-4

-3

-2

-1

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

-1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

x

y

A

B

S

(T)

x

f

0

+∞

f

+∞

1

+∞

5

+

−1

c.

2 8 18 8 18 8 1

72 8 8 88 8 8 11 1 10 .

16 0 16 16 16

a b c a b a b a

a b c a b a b b

a c a c a c c

              

                         

4. 16

( ) 10 1

f x x x

   

.

a. y = x – 10 est asymptote si lim ( ) ( 10) 0 x

f x x 

   or 16

( ) ( 10) 10

f x x x

   

qui tend bien vers 

lorsque x tend vers  .

b. Comme x > 1, 16

0 1x

 donc C est au-dessus de D.

c. 2

16 16 '( ) 1 '(2) 1 15

1( 1) f x f

x       

 et (2) 8 16 8f     : la tangente a pour équation

15( 2) 8 15 38y x x       .

d. 2( 10)( 1) 16 11 26

( ) 1 1

x x x x f x

x x

      

  ; 121 104 17    , 1

11 17 3, 5

2 x

   et 1

11 17 7, 5

2 x

   .

1-3 : Construction géométrique parabole

Avec Chamois

1. Construire une droite horizontale passant par deux points A et B ainsi que la médiatrice (d) de [AB] passant par O, milieu de [AB]. On place un point F sur (d).

2. On prend H un point de (AB) et la perpendiculaire (D) à (AB) passant par H. Construire la droite (FH) ainsi que la médiatrice (d’) de [FH]. Construire le point M d’intersection de (d’) et (D).

3. Avec l’outil lieu de points construire le lieu (P) des points M quand H parcourt (AB). Que pouvez-vous dire de (d’) par rapport à (P) ?

4. Soit N le symétrique de H par rapport à M, K le milieu de [FH] et K’ le symétrique de K par rapport à

M. Mesurer les angles HMK , FMK et 'NMK . Déplacez le point H. Que constatez-vous ?

5. On considère que (P) est constitué d’une infinité de tout petits miroirs qui se confondent en chaque point M de (P) avec (d’) et qu’un rayon lumineux provenant de N aboutit en M. Dans quelle direction ce rayon lumineux est-il réfléchi ? Connaissez-vous une application concrète de ce phénomène ?

Correction

KMF=41,5277361°

HMK=41,5277361°

K'MN=41,5277361°

K'

N

(d')

(D)

(d)

M

K

H

F

O B A

1.&2. : voir fichier http://laroche.lycee.free.fr/telecharger/1S/DM2_ex4_corrige.cha

3. (d’) semble être tangente à (P).

4. Lorsqu’on déplace H on voit que les mesures des angles ne changent pas ; comme HMF est isocèle il

est normal que HMK = FMK ; par ailleurs de manière évidente HMK = 'NMK ; on conclut donc que

pour toute position de H sur (AB) et donc de M sur (P) on a 'NMK = FMK .

5. La direction du rayon lumineux réfléchi est donc toujours celle de F que l’on appelle le foyer de la parabole (P). Les applications de ce phénomène sont très nombreuses : miroirs « ardents », paraboles de réception d’émissions par satellite, four solaire de Font-Romeu, etc.

1-4 : Vrai/Faux sur les fonctions

Chaque question comporte 5 réponses, chacune vraie ou fausse.

Chaque bonne réponse rapporte 1 point, chaque réponse fausse enlève 0,5 point, pas de réponse : 0 point.

Répondre simplement en mettant V ou F sur votre copie pour chaque question. Aucune justification n’est demandée.

Question 1

Soit f une fonction définie et dérivable sur [–4 ;  [ dont la représentation graphique est donnée ci- après :

On précise que pour tout x  [−4 ; +[, ( ) 0f x  et que la droite y = 0 est asymptote à la courbe de f

en  .

a. L'équation f(x) = 0 admet au moins trois solutions sur [– 4 ; +[.

b. f ’ change de signe en x = 1.

c. La dérivée seconde de f est positive entre −4 et −2.

d. Pour tout a  [0 ;  [, l'équation f(x) = a admet au moins une solution dans [ – 4 ; 6].

e. Il existe deux réels a et b tels que a est différent de b et f(a) = f(b).

Question 2

Soit 3( ) (1 )f x x x  , définie sur . Alors :

a. 3'( ) 4 3f x x x   .

b. 0 est un extrémum de f sur .

c. Pour tout réel x, 3

( ) 4

f x f  

    

.

d. La courbe de f a une unique tangente horizontale.

e. lim ( ) x

f x 

  .

Question 3

Soit f une fonction définie et dérivable sur −{1} dont le tableau de variation est :

a. L'équation f (x) = 2 admet exactement deux solutions.

b. Pour tout a  , l'équation f (x) = a admet au moins deux solutions.

c. La courbe de f admet deux asymptotes horizontales.

d. L’équation f '(x) = 0 admet au moins une solution.

e. f(−50) = 0.

Question 4

Soit 1

( )h x x x

  définie sur −{0} et (H) sa courbe représentative.

a. 0

( ) lim 2

1x

h x

x 

 .

6 4 1

y=x

-2 -4

x

f(x)

−

– 

+ 

1

4

3

+ 

1

0

b. La courbe (H) est toujours en dessous de la droite (y = x).

c. La courbe (H) ne coupe jamais la droite (x = 0).

d. La dérivée seconde de f (la dérivée de la dérivée) s’annule au moins une fois.

e. La courbe (H) est en dessous de (y = 1) lorsque 1 3

; 0 ; 2 2

x              

.

Question 5

Soit 2

2

2 ( )

1

x x f x

x

 

 et (C) sa courbe représentative.

a. Le signe de f’ est celui de 2 1x x  .

b. (C) coupe la droite (y = 1) en au moins un point.

c. f est toujours décroissante.

d. Il existe deux points de (C) où la tangente à (C) est parallèle à (y = −x).

e. (C) a un seul point d’ordonnée 2 2 2 .

Question 6

Soit f une fonction définie et dérivable sur . On note (C) la courbe représentative de f dans un repère orthonormal. (C) admet la droite d’équation y = x – 1 comme asymptote en + .

Soit (T) la tangente à (C ) au point d’abscisse 1. Son équation est y = x + 2.

a. lim ( ) x

f x 

  .

b. lim [ ( ) ] 0 x

f x x 

  .

c. f’(1) = 1.

d. f(1) = 1.

e. f admet une asymptote horizontale en + .

Correction

Question 1

a. Faux : L'équation f(x) = 0 admet deux solutions sur [– 4 ; +[ : – 4 et 1 à vue de nez. Après 3 la fonction est strictement positive, donc elle ne s’annule pas.

b. Vrai : f ’ change de signe en x = 1 puisque f est décroissante avant 1 puis croissante après 1.

c. Faux : Sur [ – 4 ; 6], f(x) > x lorsque x  [– 4 , 0] puis x  [2 , 4] ce n’est donc pas un intervalle.

d. Faux : Si a est supérieur au plus grand des deux maximums de f, l’équation f(x) = a n’a pas de solution dans [– 4 ; 6].

e. Vrai : Toutes les valeurs de x qui ont même image satisfont à la question. Il y en a plein.

Question 2

Soit 3( ) (1 )f x x x  , définie sur . Alors :

a. Faux : 3 4 3 3 2( ) (1 ) '( ) 4 3f x x x x x f x x x        

b. Faux : 3 2 2'( ) 4 3 ( 4 3)f x x x x x      , la dérivée s’annule bien mais elle ne change pas de signe. 0

n’est donc pas un extrémum de f sur .

c. Vrai : Lorsque 3

4 x  , f’ est positive et f est croissante, lorsque

3

4 x  f est décroissante donc on a un

maximum en 3/4 et 3

( ) 4

f x f  

    

.

d. Faux : La courbe de f a deux tangentes horizontales, en 0 et en 3/4.

e. Faux : 4lim ( ) lim x x

f x x  

    .

Question 3

a. Faux : L'équation f (x) = 2 a une solution entre  et 1 puis en a deux entre 1 et  , donc 3 solutions. b. Faux : Lorsque a > 1, on a 3 solutions, pour 0<a<1 on en a deux et pour a<0 on en a 1.

c. Vrai : La courbe de f a deux asymptotes horizontales : y = 0 et y = 1.

d. Vrai : f '(x) = 0 admet au moins une solution, mais on ne peuut pas dire si c’est 1 ou plus…

e. Faux : f(−50) = n’importe quoi de positif.

Question 4

a. Faux : 2

0 0 0

( ) 1 1 lim lim lim

1 ( 1)x x x

h x x x

x x x x  

     

  .

b. Faux : La courbe (H) est en dessous de la droite (y = x) lorsque 1

0 0x x     .

c. Vrai : La droite (x = 0) est asymptote de (H).

d. Faux : La dérivée seconde de f est 3

2

x et ne s’annule jamais.

e. Faux : 2

1 5 1 5 ( )( )

1 1 2 2( ) 1 1

x x x x

h x x x x x

   

        qui est négatif pour

1 5 1 5 ; 0 ;

2 2 x               

.

Question 5 2

2

2 ( )

1

x x f x

x

 

 et (C) sa courbe représentative.

a. Vrai : 2 2 3 2 3 2 2 2

2 2 2 2 2 2 2 2

(2 2)( 1) ( 2 )(2 ) 2 2 2 2 2 4 2 2 2 1 '( ) 2

( 1) ( 1) ( 1) ( 1)

x x x x x x x x x x x x x x f x

x x x x

                

    .

b. Vrai :

2 2 2

2

2 1 ( ) 1 2 1

21

x x f x x x x x

x

        

 .

c. Faux : on a 2 1 0x x   puisque son discriminant est positif.

d. Faux : la dérivée est toujours positive, elle ne peut valoir −1.

e. Faux : 2 2 2 0,8   ; la courbe montre

bien qu’il y a deux points possibles.

-10

-8

-6

-4

-2

0

2

4

6

8

10

-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5

x

y

Question 6

a. Vrai : lim ( ) lim 1 x x

f x x  

    .

b. Faux : lim [ ( ) ] 1 x

f x x 

   .

c. Vrai : La tangente en 1 est y = x + 2 donc f’(1) = 1.

d. Faux : La tangente en 1 est y = x + 2 donc f(1) = 3.

e. Faux : il ne peut y avoir deux asymptotes au même endroit…

1-5 : Vrai/Faux sur les dérivées

Répondre par Vrai ou Faux et justifier la réponse.

1. La dérivée sur de la fonction 3: (3 7)f x x  est 23(3 7)x  .

2. La dérivée de : 2 ( 1)f x x x  est 3 1

'( ) x

f x x

  .

3. La fonction ( ) 2 1f x x  est dérivable sur 1

; 2

     

.

4. La dérivée sur de la fonction : cos 2f x x est '( ) 2sin 2f x x  .

5. La courbe représentant la fonction f, définie sur 5

0 ; 3

    

, par ( ) 2 cos 3

f x x  

     

admet au point

d’abscisse 4

3

 une tangente parallèle à l’axe des abscisses.

Correction

1. Faux : La dérivée de 3: (3 7)f x x  est 23 3 (3 7)x   (utiliser la dérivée de un).

2. Vrai :La dérivée de : 2 ( 1)f x x x  est 1 1 2 3 1

'( ) 2 ( 1) 1 2 2 2

x x x f x x x

x x x

                  

.

3. Faux : La dérivée de ( ) 2 1f x x  est 2

'( ) 2 2 1

f x x

 

qui n’existe pas en 1

2  , par contre elle est

dérivable sur 1

; 2

     

.

4. Vrai : vous savez bien votre cours.

5. Vrai : la dérivée de f est '( ) sin 3

f x x  

     

et 4 4

' sin sin 0 3 3 3

f   

    

            

.

1-6 : Dérivées et variations

6 points

Déterminer l’ensemble de définition, calculer les fonctions dérivées, préciser le sens de variation des fonctions suivantes :

a.   3 22 3 1f x x x    b. 2( ) 1g x x  c. 2 1

( ) 4

x h x

x

  

Correction

a.    26 6 6 1f x x x x x       ; fE  .

 0 1 

f’(x) − + −

f(x)

−1

0

b.  1 ; 1gE    ; 2 2

2 '( )

2 1 1

x x g x

x x

   

  .

−1 0 1

g’(x) + −

g(x)

0

1

0

c.  0hE   ;    

2 2

2 4 4 2 1 4 '( )

16 16

x x h x

x x

       .

 0 

h’(x) − −

h(x)

1-7 : Lecture graphique

Montrez à l’aide de votre calculatrice que l'équation 3

2 1 1

x

x

  admet une solution unique  sur

l'intervalle 1

;1 2

    

. Donner une valeur approchée de  à 10−3 près. Toute explication valable sera

acceptée même si la rédaction est moche.

Correction

Traçons la courbe de la fonction   3

2 1x f x

x

  sur l'intervalle

1 ;1

2

    

.

0

0,2

0,4

0,6

0,8

1

1,2

1,4

0,5 0,55 0,6 0,65 0,7 0,75 0,8 0,85 0,9 0,95 1

x

y

Comme on le voit la fonction prend la valeur 1 aux environs de 0,618 ; plus précisément on a

f(0,618031)= 0,99999068 et f(0,618034) = 1,00000963.

On a donc 0,618  .

1-8 : Tangente

1. Déterminer la tangente à la courbe (C) d'équation y = f(x) = –x4 + 2x2 + x au point A(–1, 0).

2. Montrer que cette droite est aussi tangente à (C) en un autre point que l'on précisera.

Toute explication valable sera acceptée même si la rédaction est vilaine.

Correction

1. On a   3' 4 4 1f x x x    d’où  ' 1 1f   et  1 1 2 1 0f       ; la tangente est donc

 0 1 1 1y x y x      .

2. Traçons la fonction f ainsi que la tangente en −1 ; nous voyons alors qu’en 1 elle est tangente à f de nouveau.

On vérifie par le calcul :  ' 1 4 4 1 1f      et  1 1 2 1 2f      d’où la tangente en 1 a pour

équation :  2 1 1 1y x y x      . C’est bien la même.

On pouvait également cherche les points de la courbe où la tangente a pour coefficient directeur 1 :

   3 3 2' 4 4 1 1 4 4 0 4 1 0 0,1, 1f x x x x x x x x                .

Mais la tangente en 0 a pour équation y x et ne convient donc pas.

-12

-10

-8

-6

-4

-2

0

2

4

-2 -1,5 -1 -0 ,5 0 0 ,5 1 1,5 2

x

y

2. Polynômes

2-9 : Second degré 1 (c)

Soit les fonctions f et g définies sur R par : 2( ) 2 3f x x x   et 2 1

( ) 2 3 2

g x x x    .

1. Montrer que la courbe fC représentative de f est l’image de la parabole P d’équation 2y x par une

translation dont on indiquera le vecteur.

2. Montrer que la courbe  représentative de g est l’image de la parabole 'P d’équation 2 1

2 y x  par

une translation dont on indiquera le vecteur.

3. Tracer les courbes fC et  dans un même repère (unité graphique : 2 cm).

4. Déterminer algébriquement les coordonnées des points d’intersection de fC et  , puis vérifier les

résultats graphiquement.

5. Déterminer algébriquement le signe de la différence ( ) ( )f x g x . Donner une interprétation graphique

de ce signe.

Correction

1.   22( ) 2 3 1 4f x x x x      . La courbe fC représentative de f est donc l’image de la parabole

P d’équation 2y x par la translation de vecteur 4u i j  .

2.   221 1( ) 2 3 2 5

2 2 g x x x x        . La courbe représentative de g est l’image de la parabole

'P d’équation 2 1

2 y x  par la translation de vecteur 2 5v i j   .

3. Tracé des deux paraboles fC et  .

4. Les coordonnées  ;x y des points d’intersection de fC et  vérifient :

2

2

2 3

1 2 3

2

y x x

y x x

         

.

2 2 2 2

2 2 2 2

2 3 2 3 2 3 2 3

1 1 3 22 3 2 3 2 3 6 0

2 2 2

y x x y x x y x x y x x

xy x x x x x x x

                 

                     

  

.

Les coordonnées des points d’intersection de fC et  sont donc  2; 3 et  2;5 .

5.  2 2 2 1 3

( ) ( ) 2 3 2 3 6 2 2

f x g x x x x x x  

            

.

23 6 2

x  est un trinôme du 2° positif à l’extérieur de ses racines –2 et 2.

Sur  ; 2  et sur  2; , ( ) ( )f x g x et la courbe fC est donc au-dessus de la courbe  .

Sur  2;2 , ( ) ( )f x g x et la courbe  est donc au-dessus de la courbe fC .

2-10 : Second degré 2 (c)

Pour Noël, les jumeaux Sophie et Robin ont reçu des jouets : Sophie, un bonhomme au bout d’un parachute et Robin un arc avec des flèches. Sophie se hâte de lancer son parachute du haut de leur immeuble. Au même moment, Robin, qui s’est installé au pied de l’immeuble, lance une flèche verticalement.

La hauteur du parachute à l’instant t (t en s) durant la descente est donnée par la fonction p définie par

( ) 5 5,2p t t   .

La hauteur de la flèche à l’instant t est donnée par la fonction f définie par 2( ) 5 10f t t t   .

1. a. Etudier les variations de f sur .

b. Construire la courbe P représentative de la fonction f. Vous ferez le tracé sur l’intervalle [–1 ; 3] en prenant les unités suivantes : 4 cm sur l’axe des abscisses, 2 cm sur l’axe des ordonnées.

2. a. A quels instants la flèche est-elle à une hauteur de 3,75 m ?

b. A quel instant la flèche retombe-t-elle sur le sol ?

3. Le drame : on suppose dans cette question que la flèche rencontre le parachute.

a. Représenter dans le même repère la fonction p.

b. Déterminer à quel instant et à quelle hauteur la flèche transperce le parachute.

Correction

1. a. '( ) 10 10 0 1f t t t      . Les limites sont celle de 25t , soit  .

x  1 

 'f x  0 

f

5

 

2. a. 2 2( ) 5 10 3,75 2 0,75 0f t t t t t        , 0, 5t  ou 1, 5t  .

b. Lorsque f(t) = 0, soit à t = 2.

3. a.

b. 2 2( ) 5 10 5 5,2 5 15 5,2 0f t t t t t t           , soit t = 0,4 (lorsqu’elle monte) ou t = 2,6 (lorsqu’elle

descend).

2-11 : Second degré 3 (c)

On considère un point M sur le diamètre  AB d’un cercle. Il

détermine deux cercles de diamètre  AM et  MB . On pose 4AB et

AM x .

1. Montrer que l’aire ( )A x de la surface colorée est définie par :

 2( ) 4 2

A x x x     .

2. Déterminer la position de M pour laquelle ( )A x est maximale.

3. Existe-t-il une position de M pour laquelle ( )A x soit strictement supérieure à la somme des aires des

deux disques de diamètre  AM et  MB ?

4. Déterminer les positions de M pour lesquelles ( )A x soit inférieure à la moitié de l’aire des deux

disques de diamètre  AM et  MB .

Correction

1. L’aire ( )A x de la surface colorée est définie sur  0 ;4 par :

    2 2 2 2 2

2 24( ) 2 4 2 2 2 2 2 2

AB AM MB x x A x x x

      

                                  

          .

A B

2.    22: 4 2 2 2 2

A x x x x  

       est une fonction du 2° qui est croissante sur  0 ;2 et

décroissante sur  2 ;4 car le coefficient du 2x est négatif. A admet donc un maximum en x = 2 égal à

2 . La position de M pour laquelle ( )A x est maximale est donc le milieu du diamètre  AB .

3. ( )A x est strictement supérieure à la somme des aires des deux disques de diamètre  AM et  MB

signifie que :   2 2

2 44 2 2 2

x x x x

  

            

    ; soit après calculs, 2 4 4 0x x   .

Or   22 4 4 2 0x x x     . Il est donc impossible de trouver une position de M vérifiant le problème.

4. ( )A x est inférieure à la moitié de l’aire des deux disques de diamètre  AM et  MB signifie que :

  2 2

2 1 44 2 2 2 2

x x x x

       

               

; soit après calculs, 23 12 8 0x x   .

Or 23 12 8x x  est un trinôme du 2° positif à l’extérieur de ses racines 2

2 3 3  et

2 2 3

3  .

Les positions de M vérifiant le problème sont donc telles que 2 2

0 ;2 3 2 3 ;4 3 3

x              

.

2-12 : 3ème degré 3 (c)

Soit f la fonction définie sur par :   3 3 1f x x x   .

1. Etudier les variations de f sur (sens de variation et limites).

2. Déterminer une équation de la tangente 0T à la courbe fC de f au point d’abscisse 0 et préciser sa

position relative à fC .

3. Soit la parabole P d’équation : 2 2 1y x x   .

a. Préciser les éléments caractéristiques de P .

b. Vérifier que le point  2 ; 1A est un point qui appartient aux deux courbes fC et P .

c. Etudier la position de fC par rapport à P .

4. Tracer les courbes fC et P dans un même repère.

Correction

1. 3: 3 1f x x x   est dérivable sur , de dérivée :    2 2' 3 3 3 1f x x x    .

a. Sur ,  'f x a le signe de 2 1x  .

b. 2 1x  est positif (coefficient de 2x positif) à l’extérieur de ses deux racines –1 et 1.

c. f est donc croissante sur  ; 1  et sur  1; , et f est décroissante sur  1;1 .

d. 3 3lim 3 1 lim x x

x x x  

     et 3 3lim 3 1 lim x x

x x x  

     .

2. Une équation de la tangente 0T à la courbe fC au point d’abscisse 0 est :  3 0 1y x    ; soit

3 1y x   .

    33 1f x x x    . Or 3 0x  sur  ;0 et 3 0x  sur  0 ; .

fC est donc au-dessus de 0T sur  0 ; et fC est donc au-dessous de 0T sur  ;0 .

3. Soit la parabole   22: 2 1 1 0P y x x x      .

a. P est une parabole de sommet  1;0S , d’axe la droite : 1x  et verticale.

b.   32 2 3 2 1 1f      et 22 2 2 1 1    . Le point  2 ;1A est un point des deux courbes fC et P .

c.    2 3 22 1 2f x x x x x x       . On vérifie que 2 est racine de 3 2 2x x x   .

Après division,   3 2 22 2 1x x x x x x       . Or 2 1x x  est toujours positif car son discriminant

est négatif et le coefficient de 2x est positif. 3 2 2x x x   est donc du signe de 2x  . fC est donc au-

dessus de P sur  2 ; et fC est donc au-dessous de P sur  ;2 .

4. Courbes fC et P .

2-13 : Ficelle (c)

Avec une même ficelle de longueur 1 m, on forme un triangle équilatéral de côté x et un carré de côté a. On note s la somme des aires du triangle et du carré.

1. Montrez que 2 2 3 1

( ) (1 3 ) 4 16

s x x x   .

2. Pour quelle valeur de x, s est-elle minimale ?

3. Pour la valeur de x trouvée, quelle est la

valeur de x

a ?

a x

Correction

1. Aire du triangle équilatéral : 2 1 3 3

2 2 2 4

base hauteur x x x

   ; pour l’aire du carré il faut le côté ;

comme on a déjà consommé 3x de ficelle avec le triangle, il reste 3l x pour faire 4 côtés, soit 3

4

l x a

  .

L’aire totale est donc 2

2 2 23 1 3 1( ) ( 3 ) (1 3 ) 4 4 4 16

s x x l x x x  

        .

2. On calcule 3 1 3 3 9 3 9 3

'( ) 2 2( 3)(1 3 ) 4 16 2 8 8 2 8 8

s x x x x x x  

            

. s’ s’annule en 3

4 3 9 x

qui est la valeur pour laquelle s est minimale.

3. 9 4 3 4 12 4 3 9

1 3 1 3. 1 34 3 9 4 3 9 4 3 9 4 3

x x a x

a x

         

  

3. Fonctions rationnelles

3-14 : Hyperbole 1 (c)

1. Déterminer les réels a, b, c pour que la fonction ( ) 1

c f x ax b

x   

 passe par A(2 ; 4), admette en ce

point une tangente horizontale et aie au point d'abcisse 3 une tangente parallèle à la droite d'équation y = x + 4.

2. Soit 4 4

( ) 1 3 3 3

g x x x

   

.

a. Etudier les variations de g ; correspond-t-elle à la fonction f du 1° ?

b. Déterminer les limites de g aux bornes de son ensemble de définition. Quelles conclusions graphiques en tirez-vous ?

c. Montrez que la courbe (C) de g a une asymptote oblique (D) et précisez la position de (D) par raport à (C).

d. Déterminez la tangente (T) à (C) au point d’abscisse 3. Déterminez la position de (T) par rapport à (C).

e. Tracez soigneusement (T), (D) et (C) dans un repère orthonormé : unités : 2 cm (ou 3 carreaux).

Correction

1. ( ) 1

c f x ax b

x   

 passe par A(2 ; 4) si (2) 2 4f a b c    ; on calcule

2 '( )

( 1)

c f x a

x  

elle a en ce point une tangente horizontale si 2

'(2) 0 0 (2 1)

c f a a c     

elle a au point d'abcisse 3 une tangente parallèle à la droite d'équation y = x + 4, soit '(3) 1f  , le

coefficient directuer de la droite. On a donc 4

1 1 4 4 3

c a a a a c        .

On termine avec 2 4 4 4 0a b c b b        , soit 4 4

( ) 3 3( 1)

f x x x

  

2. Soit 4 4

( ) 1 3 3 3

g x x x

   

.

a. g n’a pas la même écriture que f… mais c’est la même décalée de 1 ves le bas. 2

2 2 2

( 1) 1 ( 2)4 4 4 4 '( )

3 3 33( 1) ( 1) ( 1)

x x x g x

x x x

            

.

Tableau de variation :

b & c. En  et  le terme 4

3 3x  tend vers 0, la fonction g se comporte comme D :

4 1

3 y x  qui est

donc son asymptote : 4

lim ( ) 1 0 3x

g x x 

       

et lim ( ) x

g x 

  , lim ( ) x

g x 

  .

A gauche de 1 on a : g(0,99)=−133, donc limite =  ;

à droite de 1 on a g(1,01)=133, donc limite =  .

La droite x = 1 est asymptote verticale.

Lorsque x > 1, 4

3 3x  est positif, C est au dessus de D, lorsque x < 1,

4

3 3x  est positif, C est en dessous

de D.

d. (T) : 11 2

'(3)( 3) (3) 1( 3) 3 3

y g x g x x        .

22 ( 3)2 4 4 2 1 5 4 6 9 ( ) 1

3 3 3( 1) 3 3 3 3( 1) 3( 1) 3( 1)

xx x g x x x x x

x x x x

               

     . Y-a-plus qu’à faire le

signe… qui est très facile.

x

g

−∞

0

0 +∞

g’ +

+∞

1

−∞

− −

−∞

+∞

2

−7/3

0 +

7/3

-10

-8

-6

-4

-2

0

2

4

6

8

10

-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4

x

y

3-15 : Tangente (c)

Soit la fonction 2

1 ( )

1 f x

x  

.

1. Quel est l’ensemble de définition de f ? Calculer la dérivée f’ de f.

2. Trouver une équation de la tangente (T) à la courbe (C) de f au point d'abcisse 1.

3. Etudier la position de (C) par rapport à (T) .

4. Que peut-on dire de la tangente (T') à (C) au point d'abcisse – 1 ?

5. Déterminer à l'aide de (T) une valeur approchée de f(1,02) puis de f(0,96).

Correction

1. 21 x ne s’annule jamais donc ensemble de définition = . 2 2

2 '( )

(1 )

x f x

x

  

.

2. 1 1 1

'(1)( 1) (1) ( 1) 1 2 2 2

y f x f x x          .

3. 2 23 2

2 2 2 2

( 2 1) ( 1)1 1 1 2 ( ) 1 1

2 21 2(1 ) 2(1 ) 2(1 )

x x x x xx x x f x x x

x x x x

                    

qui est du signe de x.

Donc lorsque x est positif C est au-dessus de T, lorsque x est négatif, C est en dessous de T.

4. La fonction f est paire, il y a symétrie de C par rapport à l’axe vertical donc…

5. Au voisinage de 1, 1

( ) 1 2

f x x   donc (1,02) 0, 51 1 0, 49f     et (0,96) 0, 48 1 0, 52f     . On peut

comparer avec des valeurs plus exactes : 0,4901 et 0,5204.

3-16 : Rationnelle 1 (c)

a. Soit 4 2( ) 6 16 9P x x x x    .

Déterminez une racine évidente de P , factorisez P et déterminez son signe.

b. Soit 3 2

2

3 5 ( )

3

x x x f x

x

   

 , soit C sa courbe représentative dans un repère orthonormé d'unité 2 cm.

Déterminez son ensemble de définition, calculez sa dérivée et dressez son tableau de variations.

c. Trouvez a, b, c tels que 2

( ) 3

c f x ax b

x   

 . Montrez que C a une asymptote D et étudiez la position

de C par rapport à D. Tracez D et C.

Correction

a. Soit 4 2( ) 6 16 9P x x x x    .

Quand on dit évident c’est que c’est −2, 1, 0, 2, −2, etc. Ici 1 marche très bien : (1) 1 6 16 9 0P      . On

peut alors mettre (x − 1) en facteur : 3 2( ) ( 1)( 9)P x x x ax bx     où il reste à trouver a et b. Si on

développe et que l’on identifie les coefficients, on a alors : 3 2( ) ( 1)( 7 9)P x x x x x     . Il nous faut

recommencer, or on a 1 de nouveau racine évidente de 3 2 7 9x x x   , ce qui donne

3 2 27 9 ( 1)( 2 9)x x x x x x       . Le discriminant du dernier terme est négatif, donc signe de +1,

positif. Conclusion 2 2( ) ( 1) ( 2 9)P x x x x    est toujours positif.

b. 3 2

2

3 5 ( )

3

x x x f x

x

   

 est définie sur puisque 2 3 0x   .

2 2 3 2 4 2

2 2 2 2

(3 2 3)( 3) ( 3 5)(2 ) 6 16 9 '( ) 0

( 3) ( 3)

x x x x x x x x x x f x

x x

            

  .

c. 4 2

2 2

3 3 ( )

3 3

c ax bx ax b c f x ax b

x x

       

  , on doit donc avoir a = 1, b = −1, c = 5 − 3b = 8. f s’écrit

donc 2

8 ( ) 1

3 f x x

x   

 .

On en déduit les limites à l’infini : 2

8 lim ( ) lim 1 1 0

3x x f x x

x         

 et lim

x f

   ainsi que

l’asymptote y = x − 1 : 2

8 lim ( ) ( 1) lim 0

3x x f x x

x     

 ; comme cette différence est positive, on a C au-

dessus de D tout le temps.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome