Exercices - physisque sur l'étude d’un instrument d’observation astronomique - correction, Exercices de Physique
Eleonore_sa
Eleonore_sa28 April 2014

Exercices - physisque sur l'étude d’un instrument d’observation astronomique - correction, Exercices de Physique

PDF (243.6 KB)
2 pages
461Numéro de visites
Description
Exercices de physisque sur l'étude d’un instrument d’observation astronomique - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Étude préliminaire : propriétés des miroirs, Observation de la Lune à l’aide du...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice III : Etude d’un instrument d’observation astronomique (4 points) CORRECTION

Pondichéry 2006 Exercice III : Étude d’un instrument d’observation astronomique (4 points)

Correction

1 Étude préliminaire : propriétés des miroirs

1.a L’angle de réflexion est égal à l’angle d’incidence (par rapport à la normale au miroir plan).

Pour respecter cette loi, on peut utiliser un rapporteur mais cette méthode est peu précise.

On préfèrera placer le point image A' (symétrique du point objet A par rapport au plan du miroir) puis

tracer les rayons réfléchis.

(0,2)

(0,2)Un point objet émet une infinité de rayons lumineux, le point objet A est particulier car il n'émet pas

de rayons lumineux réellement. On dit que c'est un objet virtuel (tout se passe comme si il émettait des

rayons lumineux). Le point objet A est situé à l'intersection des rayons incidents.

(0,2)Le point image A' est situé à l'intersection des rayons réfléchis, il peut être recueilli sur un écran. C'est

un point image réel. Ce point image A' est symétrique du point objet A par rapport au plan du miroir.

1.b.1(0,2)Si le rayon incident passe par le foyer F1 du miroir convergent, il se réfléchit parallèlement à

l’axe optique.

(0,2)Le rayon incident issu de B, passant par S, émerge du miroir convergent en coupant le rayon

précédent au niveau du plan focal du miroir.

1.b.2. (0,2)Le point B se trouve à l’infini, son image B1 se trouve dans le plan focal du miroirconvergent.

B1

A’

2. Observation de la Lune à l’aide du télescope d’amateur (télescope de Newton)

2.a (0,2+0,2)On trace un rayon incident parallèle à ES passant par F1. Le rayon réfléchi ressort

parallèlement à l’axe optique. L’image D1E1 se trouve dans le plan focal du miroir convergent.

(0,2)D2E2 est symétrique de D1E1 par rapport au miroir plan, incliné de 45°, elle se trouve donc sur l’axe

yy’, parallèle à xx’. On a D2E2 = D1E1.

3. Grossissement

3.a (0,2)Dans le triangle SF1E1 (rectangle en E1) : tan  = 1 1 1 1

1 1

D E D E

SF f  soit D1E1 = f1.tan = f1.

(0,2) D1E1 = 910  8,7.10–3 = 7,9 mm

3.b (0,2)Dans le triangle OD2E2 (rectangle en D2) : tan ’ = 2 2 2 2

2 2

D E D E

OD f '  =  '

Or D2E2 = D1E1 donc  ' = 1 1

2

D E

f '

avec D1E1 = f1. on obtient finalement  ' = 1

2

f .

f '

(0,2) ’ = 3910 8,7.10

9

 = 910–1 rad

3.c (0,2)

1

2 1

2

f .

f ' fθ' G

θ f '

    (0,2)soit G =

9

910 =1.102

3.d Pour un oculaire de 9 mm on a un grossissement G1 = 1.102

Pour un oculaire de 20 mm on a G2 = 20

910 = 46

(0,2)Le grossissement est maximal pour l’oculaire de 9 mm.

F1 = D1

E1 D2

E2

’

’

O

’

E3  D3 

2.b (0,2)Si D2E2 est dans le plan focal objet de l’oculaire

l’image définitive D3E3 se trouve rejetée à l’infini.

(0,2)Ce réglage de l’appareil est adopté pour une

observation sans fatigue de l’œil (pas d’accommodation

nécessaire lorsqu'on observe un objet à l'infini).

(0,2)’ ; (0,2)rayons

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome