Exercices sur l'étude du système pluritechnique , Exercices de Technologie. Ecole polytechnique universitaire de Lille
Marcel90
Marcel9022 April 2014

Exercices sur l'étude du système pluritechnique , Exercices de Technologie. Ecole polytechnique universitaire de Lille

PDF (1.1 MB)
19 pages
674Numéro de visites
Description
Exercices de technologies industrielles sur l'étude du système pluritechnique. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: prèsentation du système, travail demandé, dossier ressources.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 19
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

ÉTUDE D'UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

Série S - Sciences de l'Ingénieur

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010

Série S SI

ÉTUDE D'UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Durée de l'épreuve : 4 heures

Coefficient : 4

Le matériel autorisé comprend toutes les calculettes de poche, y compris les calculatrices programmables alphanumériques ou à écran graphique, à condition que leur fonctionnement

soit autonome et qu'il ne soit pas fait usage d'imprimante, conformément à la circulaire n° 99-181 du 16 novembre f999.

Les réponses seront faites sur documents réponses et feuilles de copie fournis aux candidats. Il est conseillé de traiter les différentes parties dans l'ordre.

Maison-DOME

Composition du sujet et sommaire:

• Un dossier présentation du système et problématique à traiter: pages 1/9 à 9/9 Durées conseillées

20 min 40 min 50 min 40 min 40 min 50 min

o Présentation du système: o 1) Analyse fonctionnelle du dispositif de rotation de la maison: o 2) Motorisation de la rotation de la maison: o 3) Choix du dispositif d'acquisition de la position de la maison: o 4) Maîtrise de la position d'arrêt de la maison: o 5) Conception logicielle d'une nouvelle commande:

PRÉSENTATION DU SYSTÈME

À toutes les époques et sous toutes les latitudes, les hommes ont utilisé la forme circulaire dans leurs constructions (case, igloo, yourte ... ). Le concept de l'habitat circulaire tournant s'adapte aux nouvelles contraintes énergétiques de notre époque. La maison DÔME, intégrant la domotique, utilise judicieusement l'énergie solaire et est réalisée en bois, un matériau naturel et recyclable.

La maison DÔME est un habitat rotatif ce qui, de l'avis des concepteurs, offre des avantages inédits par rapport à une maison traditionnelle parmi lesquels:

~ Suivre le soleil et la source de chaleur en hiver ou, au contraire, mettre à l'ombre l'été.

~ Changer d'orientation visuelle. Depuis toutes les parties de la maison DÔME, on peut alors profiter d'un paysage puis d'un autre, selon ses souhaits.

~ Positionner les chambres à l'abri du vent, en cas de tempête...

Cette maison (voir la structure, document tech- nique DT1) est livrée avec un dispositif de rotation automatique réalisé par un ensemble motorisé entraînant une chaîne liée à la structure tournante et piloté électroniquement.

La rotation est imperceptible de l'intérieur et ce n'est qu'en prenant un repère visuel extérieur que l'on peut s'en rendre compte. Des raccords souples passant dans l'axe centrai permettent l'arrivée et les évacuations d'eau ainsi que l'alimentation électrique. En fonctionnement normal, le dispositif de motorisation de la maison limite l'amplitude de la rotation à aM = 3300• Problématique: Les possibilités offertes aux acquéreurs sont actuellement le mode manuel ou le mode ((suivi du soleil JJ. On souhaite répondre à une nouvelle demande des usagers qui est : la possibilité de mémoriser des orientations particulières et de pouvoir placer à tout moment la maison dans la direction souhaitée.

1 - ANALYSE FONCTIONNELLE DU DISPOSITIF DE ROTATION DE LA MAISON

L'objectif de cette partie est d'identifier les solutions techniques permettant la mise en rotation de la maison. ..

Diagramme d'analvse fonctionnelle interne du dispositif de rotation de la maison:

o-~v-~ 1nformations visuelles1:

__ 11_- Q 1) À l'aide du document technique DT4, donner la désignation du flux d'entrée de la

chaîne d'énergie, repéré CD sur le schéma-blocs ci-dessus.

Q 2) À l'aide des documents techniques DT1, DT2, DT3 et DT4, indiquer la désignation des éléments qui réalisent les fonctions et qui sont repérés ev, ® et @ sur le schéma- blocs ci-dessus.

Q 3) Préciser le rôle des détecteurs FC1 et FC2 et indiquer la nature de l'information délivrée par ceux-ci. .

Une seule came, solidaire de la fondation permet, lors de la rotation de la maison, d'actionner les capteurs FC1, FC2, 82 et 83.

Q 4) Entre les capteurs FC1, FC2, 82 ou 83, leq'uel détecte la position extrême de la course normale de la maison, lorsque celle-ci tourne dans le sens horaire (vue de dessus) ?

La programmation du dispositif de traitement de l'information est réalisée avec un langage graphique (voir le document réponse DR1). Elle consiste à relier les entrées aux sorties via des opérateurs logiques élémentaires ou à utiliser des fonctions logiques plus élaborées. Les ordres de commande des mouvements de la maison correspondent aux variables « marche avant» et « marche arrière ». Pour être certain qu'un ordre erroné ne puisse pas commander la rotation de la maison au delà de sa course normale, les sorties du contrôleur logique qui pilotent le variateur de vitesse ne sont pas commandées directement par les variables «marche avant» et «marche arrière» mais par une combinaison de ces variables avec les variables correspondant aux états des détecteurs de fin de course.

Q 5) Compléter le document réponses DR1 qui définit la partie de la programmation du contrôleur logique qui commande les sorties Q1 et Q2 pour obtenir les ordres de pilotage du variateur de vitesse.

Q 6) À l'aide du document technique DT2 et en interprétant le schéma du document DT4, expliquer le rôle des détecteurs repérés 82 et 83. Que se passe-t-il si un de ces détecteurs est actionné?

Q 7) 8i un des deux détecteurs 82 ou 83 est actionné et qu'on souhaite le libérer, il est nécessaire de faire tourner la maison en exerçant un effort manuel directement sur celle-ci. Quelle contrainte cela implique-t-il sur la fonction transmettre pour que cette opération soit possible?

2 - MOTORISATION DE LA ROTATION DE LA MAISON

Les blocs-fonctions convertir et transmettre du schéma de la page précédente peuvent se décomposer sous la forme suivante et sont représentés sous une autre forme sur le document DT3.

Moteur asynchrone triphasé

Réducteur Compabloc

Réducteur Orthobloc

vitesse N2

Transmission pignon-chaîne- .

couronne tournante

vitesse Nm

vitesse N1

Q 8) À partir des caractéristiques données sur le document technique DT3, déterminer le rapport de transmission du réducteur Orthobloc : R2 = N2/N1.

Q 9) Calculer le rapport de transmission global des deux réducteurs: RG = N2/Nm.

Q 10) Calculer la vitesse de rotation N2 en tr'min-1 lorsque le moteur tourne à sa vitesse nominale.

Pour la suite de l'étude, la vitesse N2 sera considérée comme égale à 640 x 10-3tr·min-1•

Q 11) Déterminer la vitesse de rotation N3 de la maison en tr·min-1 lorsque le moteur tourne à sa vitesse nominale.

Q 12) Si on considère qu'il faudrait 12 heures pour que le soleil passe de l'est à l'ouest, calculer la vitesse théorique NTH de rotation en tr·min-1 de la maison pour suivre le soleil.

Q 13) Comparer N3 et NTH et proposer deux solutions pour piloter le moteur de façon à suivre le soleil en continu ou quasi continu.

Q 14) Pour ne pas générer des pertes énergétiques en permanence dans le moteur, on a choisi de ne pas alimenter en permanence le moteur lorsque pendant une journée la maison doit suivre le soleil. Dans cette configuration, le moteur est alimenté 1 minute toutes les 10 minutes. Évaluer dans ce cas la fréquence fs d'alimentation du moteur pour que la maison tourne à la même vitesse que le soleil.

Q 15) Pour réaliser des déplacements rapides, la fréquence d'alimentation du moteur peut atteindre 100 Hz. Dans ce cas, évaluer en minutes la durée t1 pour que la maison effectue l'amplitude maximale de son déplacement (8M = 330°).

Q 16) À l'aide du document technique DT3, calculer le couple nominal CMn du moteur asynchrone.

Q 17) En considérant que le rendement global de la chaîne cinématique est égal à llm = 0,8, estimer le couple C3 qui est appliqué au niveau de l'axe de la maison, par le mécanisme de mise en mouvement, si le moteur fourni son couple nominal.

Q 18) Lors de la construction de la maison, avant que l'ensemble motorisé ne soit lié à la structure, trois personnes suffisent pour mettre l'édifice en mouvement. En admettant que chacune d'elles exerce un effort FH = 35 daN au niveau de la périphérie, déterminer le couple d'entrainement CE nécessaire pour faire tourner la maison. (Diamètre périphérique de la maison: d = 16 m).

Q 19) Comparer les couples C3 et CE pour conclure sur la possibilité du motoréducteur à entrainer la maison.

3 - CHOIX DU DISPOSITIF D'ACQUISITION DE LA POSITION DE LA MAISON

En fonction des souhaits des habitants, ceux-ci pourront choisir de positionner des pièces « index» en face de paysages prédéfinis. Dans l'exemple ci-dessous, trois paysages ont été retenus: la forêt, l'étang et le jardin, ainsi que trois pièces « index» : le salon, la chambre et la cuisine.

........ . . .......... ....

Forêt Paysage 1

SUD . (.....................•.......

Etang Paysage 2

.... ...................

..••..-.... .,' '0,

".-

Jardin Paysage 3

-.... ..•...•.•.

.•.. ...... -

1 Cham~':;;-

OQ' Position initiale

Le dessin ci-dessus représente en vue de dessus un exemple d'implantation de la maison dans son environnement. Dans tout le sujet, le référentiel de la maison est celui lié à l'index «salon ». Par conséquent, l'index « chambre» est à -1000 et l'index « cuisine» est situé à +750 par rapport au salon.

Q 20) À partir de la position initiale (axe Y de la maison en position initiale), calculer l'angle 91 que doit parcourir la maison pour que la cuisine soit en vis-à-vis du jardin. À partir de la position précédente, calculer l'angle 92 que doit parcourir la maison pour que le salon soit en vis-à-vis de l'étang.

On doit connaître à tout moment la position angulaire de la maison. Pour cela un dispositif comprenant un capteur devra être défini.

Le principe retenu consiste de partir d'une position extrême de la maison puis de compter ou de décompter, en fonction du sens de déplacement, les impulsions délivrées par un détecteur lors des mouvements de la maison. Le nombre d'impulsions délivrées est proportionnel à l'angle parcouru.

Deux hypothèses d'implantation du capteur sur la chaîne cinématique sont possibles: 1) positionner le détecteur au niveau de l'arbre de sortie du motoréducteur Compabloc

pour obtenir une impulsion par tour; 2) positionner le détecteur au niveau du pignon de sortie du réducteur Orthobloc

(pignon qui entraîne la chaîne) et détecter les dents pour obtenir une impulsion à chaque fois qu'une dent passe devant le détecteur.

Q 21) Calculer en degrés la résolution r1 de la mesure de la position angulaire de la maison que permettrait d'obtenir chaque solution. Exprimer le résultat avec deux chiffres significatifs.

La solution retenue est celle de l'hypothèse n02. Pour détecter les dents, c'est un capteur inductif qui a été choisi. Les vues ci-dessous représentent le principe de la détection.

Pignon d'entraînement 2=21 dents

Dent du pignon d'entraînement

\ Lorsqu'une dent est présente (même partiellement) dans la zone de détection, l'entrée logique repérée IC, sur laquelle est connecté le détecteur, est activée. Dans ce cas, la variable logique interne au contrôleur logique, nommée aussi le passe à l'état 1. Lorsqu'une entrée logique du contrôleur logique n'est pas alimentée, la variable logique correspondante est à l'état O.

Pour étudier la suite du dispositif d'acquisition de la maison, on considèrera que le pignon de sortie du réducteur Orthobloc tourne à N2c = 1,3 tr'min-1 et que la résolution de l'acquisition de la position de la maison est de r = 0,9°. Q 22) Lorsque la maison est en mouvement dans les conditions de fonctionnement

précédentes, calculer la valeur de la période T du signal issu du capteur inductif.

Q 23) Toujours dans les mêmes conditions, calculer le rapport cyclique a du signal issu du capteur inductif.

Rappel: le rapport cyclique est égal au rapport entre la durée où l'entrée IC du contrôleur logique est activée et la période calculée précédemment.

Q 24) Avec les valeurs déterminées dans les questions précédentes, représenter au moins deux périodes d'évolution de la variable IC en fonction du temps (échelle: 1cm ~ 1seconde).

Q 25) Calculer le nombre maximal Nimax d'impulsions issues du capteur inductif que le contrôleur logique devra compter.

Q 26) Sur le document réponse DR2, définir l'implantation du capteur inductif en position pour détecter les dents du pignon d'entraînement de la chaîne. Pour cela il est nécessaire de concevoir une équerre de fixation permettant un réglage du capteur en hauteur et profondeur.

Dans l'encadré du document réponse, dessiner une perspective à main levée permettant de définir l'équerre de fixation du capteur. Dessiner à main levée l'implantation de l'ensemble capteur + équerre en position par rapport au pignon.

4 - MAÎTRISE DE LA POSITION D'ARRÊT DE LA MAISON

L'objectif de cette partie est de déterminer le comportement de la maison alors qu'elle est en mouvement et qu'on souhaite /;immobiliser: ...

Lors de la mise hors tension du moteur, alors qu'elle était en mouvement, la maison continue de tourner pendant une durée de 8 secondes.

(

Le graphe ci-dessous indique l'évolution de la vitesse de rotation N3 de la maison lors d'une phase d'arrêt.

Vitesse de rotation

Coupure du moteur ~

Q 27) Pourquoi la maison continue-t-elle de tourner si longtemps après que le moteur soit mis hors tension?

Q 28) Calculer l'accélération angulaire e" de la maison en rd·s-2.

Q 29) En déduire l'angle Sa parcouru par la maison pendant la phase d'arrêt. Exprimer le résultat en radians et degrés.

Rappel: 8a = 0,5·8"·t2 + 8'0·t + 80 (l'indice a indique l'instant initial, 8' est la vitesse de rotation) Q 30) Déterminer la distance l correspondante, parcourue en périphérie de la maison

c'est-à-dire au niveau de la porte d'entrée, pour un dôme de diamètre d =16 m.

Q 31) Pour diminuer la durée de la phase d'arrêt et ainsi diminuer la distance parcourue après la mise hors tension du moteur, peut-on utiliser à la place des deux réducteurs un système à roue et vis sans fin irréversible?

5 - CONCEPTION LOGICIELLE D'UNE ÉVOLUTION DE LA COMMANDE

L'objectifde cette partie.es(deperll1fitttre lag(3stion un emplacement souhaité parle résidant. .

Pour permettre la gestion des «index », le programme de commande de la maison doit évoluer. L'occupant disposera d'un écran tactile lui facilitant l'utilisation de ces index. Il sélectionnera le paysage qu'il souhaite avoir en vis-à-vis de la pièce « index» qu'il aura préalablement sélectionnée. Quelle que soit la position de départ, la maison tournera et se positionnera automatiquement face au paysage désiré. Pour réaliser cette nouvelle fonction, l'algorithme de commande va être complété conformément à la programmation graphique et littérale donnée par le document technique DT5 (Programme de gestion des mouvements par « index»), en respectant les propositions suivantes: (

Un compteur d'impulsions issues du capteur inductif, qui indique la position courante de la maison, se met à zéro lorsque la maison est en position initiale (capteur FC1 actionné, valeur courante du compteur Pos_Co = 0).

- Le compteur d'impulsions est incrémenté (ou décrémenté selon le sens de rotation) à chaque fois que le capteur inductif produit un front montant sur l'entrée IC du contrôleur logique (voir le document technique DT4). La valeur courante Pos_Co évolue en fonction du déplacement de la maison.

- La position à atteindre (Pos_At) se calcule par rapport à la position initiale. - Pos_Ref définit la position de la pièce « index» choisie, par rapport au repère initial

qu'est le salon.

Q 32) Après avoir analysé le document technique DT5, compléter sur le document réponse DR3, la partie de l'algorigramme manquante «déplacement sens antihoraire »

Q 33) La maison étant en position initiale, le résidant demande via l'écran tactile un nouveau positionnement en sélectionnant la pièce « index salon» et le « paysage jardin ». Interpréter l'organigramme du document technique DT5 pour déterminer les valeurs des variables Pos_Ref, Pos_At et Depl juste avant que le mouvement ne commence.

Sachant qu'une unité de la variable Depl correspond à une rotation de 0,90 dans le sens horaire, en déduire l'angle e de rotation de la maison. Le résultat précédent est-il cohérent avec l'angle de rotation de la maison déterminé à partir de la figure de la page 5/9 ? Justifier numériquement la réponse.

Q 34) La maison étant positionnée conformément à la consigne de la question précédente, le résidant souhaite maintenant positionner la cuisine en vis-à-vis de l'étang. D'après figure de la page 5/9, dans quel sens doit tourner la maison?

Déterminer la nouvelle valeur de la variable Depl juste avant que le mouvement ne commence.

Q 35) Calculer la valeur maximale de la variable Pos_Co. Préciser le nombre d'octets nécessaires pour coder cette valeur en binaire naturel.

Q 36) Les variables Pos_Ref et Depl peuvent-elles être codées comme Pos_Co ? Si ce n'est pas le cas, proposer un codage adapté.

DT1

Couronne tournante liée à la charpente

Bloc de béton (fondation)

Chemin de roulement entre la couronne et le

bloc de béton.

Photo de la pose de la couronne sur le chemin

de roulement

DT2

Came de déclenchement de capteur fixée sur le

béton

N2~ D13 Arbre de sortie

Axe de la chaîne d'entraînement Pignon d'entraînement 0p 165 mm ~._._._._._._._._._._.- Z=21 dents

,

'------------------v--N-o-m-b-re-de-de-n-ts-de-S-p-jg-n-o-n-s:---1'------------.......-------------.-/

Réducteur R2 « Orthobloc OT 2703 » Motoréducteur Leroy Somer « Compabloc Cb 2303 » Composédespignonsuivants: 21= 51 24= 41 Rapport de réduction R1= 1/141,8

Moteur: 230 V triphasé A - f = 50 Hz - Pu = 370 W Nm nominal = 1450 tr·min-1 - 2 paires de pôles

--"'"Réseau IV OOIT]§stique 230V-SO Hzp

PE

DT4

1 1 1

Q2 ~- 1 1

0- FC1

Capteur inductif

KM

PE GNO COM Variateur 001 FW

10 SEW- USOCOME 002 RW

Oef MOVITRAC®B A11 Consigne 11

de vitesse A12 0-10V

Manuel E--

COM FW 1 2

RW 3

Schéma électrique de l'installation

Programme de gestion des mouvements par « index )}

DeBUT SI Paysage = Forêt

ALORS Pos_At = 106 + Pos_Ref SINON SI Paysage = Etang

ALORS Pos_At = 206 + Pos_Ref SINON Paysage = Jardin

ALORS Pos_At = 250 + Pos_Ref FIN SI

FIN SI Depl = Pos_At - Pos_Co

FIN -

DT5 SI index = Chambre

ALORS Pos_Ref = 111 SINON SI index = Salon

ALORS Pos_Ref = 0 SINON index = Cuisine

ALORS Pos_Ref = -83

Définition des Pas_At: valeur de la position à atteindre variables : Pas_Co: valeur de position courante

Depl : valeur du déplacement à effectuer Pas_Ret: valeur de la position de la pièce « index» choisie

par rapport au repère initial qu'est le salon ordre de marche avant ordre de marche arrière

MAV: MAR:

Rappel: ., ~

.__...L--, 1 1 1 1 ! i 1 1 1 1 1 «Déplacement 1 1 sens antihoraire» ! 1 à définir 1 ! ! ! 1 i Î 1 1 ! 1

1 Partie à 1 1 compléter i 1 1! surDR3 1 1 1 1 i i i 1 1 ! i 1 • 1 1 1 ! 1 1 1 1 1 1 ! 1 ! iL . . ..J

DR1 Q1 FW

11 FC1

12 FC2

Q2 RW

Principales règles d'écriture de la programmation du contrôleur logique:

- Toute la zone centrale grisée est utilisée pour dessiner les opérateurs logiques ou les fonctions logiques du programme. Des connexions peuvent être créées entre les entrées (à gauche), les opérateurs logiques et les sorties (à droite) en respectent les règles d'écriture des logigrammes. le symbole ® signifie que l'état logique de la liaison qui lui est connectée évolue conformément à la variable qui lui est associée. lorsqu'une entrée est reliée au potentiel +24 V, la variable correspondant passe au niveau logique 1.

Remarque: - les rectangles identifiés avec le signe? sont des opérateurs logiques partiellement

connectés et à définir.

...•. oen en ~ Question 26 m...•. IOR21

1

------------ '.

1

1

l _ -------------------~

DR3

«Déplacement sens anti-

horaire» à définir

Définition des variables:

Pos_At: valeur de la position à atteindre Pos_ Co: valeur de position courante Depl : valeur du déplacement à effectuer Pos_Ret: valeur de la position de la pièce « index» choisie

par rapport au repère initial qu'est le salon ordre de marche avant ordre de marche arrière

MAV: MAR:

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome