Exercices sur la théorie de calcul 1, Exercices de Théorie de calcul. Université Bordeaux I
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Exercices sur la théorie de calcul 1, Exercices de Théorie de calcul. Université Bordeaux I

PDF (36.9 KB)
2 pages
332Numéro de visites
Description
Exercices sur la théorie de calcul 1. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Construire les courbes, définir la surface limitée par la courbe.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
AixMarseilleCjuin1987.dvi

[ Baccalauréat C groupe 4 1 1987 \

EXERCICE 1 4 POINTS

1. La lettre x désigne un nombre réel, linéariser sin6 x.

2. On pose I = ∫ π

4

0

( ∫x

0 sin5 t cos t dt

)

dx.

Démontrer que I = 15π−44

1152 .

EXERCICE 2 4 POINTS

On donne dans l’espace, quatre points A, B, C, D non coplanaires.

I est le milieu de [AB], J le milieu de [CD], G est le milieu de [IJ].

1. Peut-on avoir I = F ? Existe-t-il des points de l’espace tels que :

−−→

MA + −−→

MB = −−→

MC + −−−→

MD ? (Justifier les réponses.)

2. Déterminer l’ensemble (P1) des points M de l’espace tels que :

−−→

MA + −−→

MB ∥

∥=

−−→

MC + −−−→

MD ∣

∣ .

3. Déterminer l’ensemble (P2) des points M de l’espace tels que :

MA2+MB2 =MC2+MD2.

4. Peut-on avoir (P1)= (P2) ?

PROBLÈME 12 POINTS

Dansunplan (P ) rapporté à un repère orthonormé (

O, −→

ı , −→

)

, on considère la courbe

m) d’équation :

y2 =mx2− (m−1)x−3(2m+1),

m désigne un nombre réel donné.

1. Vérifier que le point A(3 ; 0) appartient à la courbe (Γm), quel que soit le réel m.

2. Dans cette question, on supposem non nul.

a. Montrer que la courbe (Γm) est une conique à centre. Montrer que le

centre Im de (Γm) a pour couple de coordonnées

(

(m−1)

2m ; 0

)

.

Préciser suivant la valeur de m, s’il s’agit d’une ellipse ou d’une hyper-

bole.

b. Construire les courbes (Γ−1) et (Γ1) (figure 1).

3. Soit (a ; b) un couple de nombres complexes. T est la transformation du plan (P ), qui à tout point M d’affixe z associe le point M ′ d’affixe z ′ défini par

z ′ = az+b.

a. Déterminer a et b pour que le point A(3 ; 0) ait pour image par T le point A′(3 ; −3) et que le point B(−3 ; 0) ait pour image par T le point B′(−3 ; 3).

Préciser alors la nature de T et ses éléments caractéristiques.

1. Aix-Marseille - Nice - Corse - Montpellier - Toulouse

Le baccalauréat de 1987 A. P. M. E. P.

b. Justifier que (

Γ ′

−1

)

transformée de (Γ−1) par T , est un cercle dont on pré-

cisera le centre et le rayon.

c. Exprimer les coordonnées x′ et y ′ de M ′ en fonction des coordonnées x et ydu point M , puis x et y en fonction de x′ et y ′.

d. En déduire une équation de (

Γ ′

1

)

transformée de (Γ1) par T . Construire

la courbe (

Γ ′

1

)

(sur la figure 1).

4. a. On se donne la droite (D) d’équation y = 5x − 21. (D ′) est l’ensemble transformé de (D) par T .

Déterminer une équation de (D ′).

b. U et V (U d’ordonnée positive) sont les points communs à (Γ1) et (D), et U ′ et V ′ leurs images par T .

Déterminer les couples de coordonnées des pointsU , V ,U ′ et V ′.

c. Soit S la surface limitée par la courbe (Γ1) et le segment [UV ]. Hachurer sur la figure 1 la surface S et son image S ′.

Calculer l’aire de S ′ donnée par :

A (

S ′ )

=

∫9

3 2

[

9

x

(

2

3 x−7

)]

dx.

En déduire l’aire de S.

5. Dans cette question, on étudie le cas oùm = 0.

a. Quelle est la nature de la courbe (Γ0) ?

Faire une deuxième figure, représentant la courbe (Γ0) (figure 2).

b. On appelle G le barycentre de la famille {(A, 2), (b, 1), (M , 1)}.

M décrit (Γ0). On appelle (

γ0

)

la courbe alors décrite parG.

Démontrer que (

γ0

)

est l’ensemble transformé de (Γ0) par une homothé-

tie de centre I−1(1 ; 0), dont on précisera le rapport.

On appelle M1 et M2 les points de (Γ0) d ?abscisses respectives 4 et 7,

dont les ordonnées sont positives.

Construire les barycentres G1 et G2 correspondants.

c. On appelle (

Γ ′

0

)

l’image par T de (Γ0).

On appelle (

γ

0

)

l’image par T de (

γ0

)

.

Démontrer que (

γ

0

)

est l’image de (

Γ ′

0

)

par une homothétie que l’on pré-

cisera.

Construire les images par T des points M1, M2,G1,G2, et les courbes (

Γ ′

0

)

et (

γ

0

)

.

N.B.- L’usage des instruments de calcul est interdit pour cette épreuve

Aix-Marseille 2 juin 1987

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome