Exercices sur les équations différentielles, Exercices de Mathématiques
Emmanuel_89
Emmanuel_8928 February 2014

Exercices sur les équations différentielles, Exercices de Mathématiques

PDF (90.4 KB)
3 pages
254Numéro de visites
Description
Exercices de mathématique sur les équations différentielles. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: exercices, méthodes.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
polycomplet.dvi

10. Equations différentielles

Ex. 1 Calculer la solution générale de l’équation différentielle

(E) y′ = 2x

1 + x2 y − 1.

Ex. 2 Résoudre l’équation différentielle

(E) x4y′ + 3x3y = 1

x2 + 1 ·

Ex. 3 (Extrait de l’examen de Septembre 2002) On considère l’équation différentielle

(E) y′ + y

x2 =

e 1 x

1 + ex .

1. Déterminer la solution générale de (E) sur ]0,+∞[. 2. Soit y1 la solution de (E) qui vérifie limx→+∞ y1(x) = 1. Déterminer limx→0+ y1(x).

Ex. 4 (Extrait de l’examen de Septembre 2003) On considère l’équation différentielle

(H) y′(x)y2(x)x3 = −1.

1. Trouver la solution générale de (H). 2. Déterminer la solution de (H) vérifiant y(1) = 1, en précisant son inter- valle maximal de définition I. (Attention : la dérivée doit exister et vérifier (H) en tout point de I.) Dessiner le graphe de cette solution.

Ex. 5 1 (Extrait de la colle de Mai 2003) La croissance d’un arbre dans une forêt suit la loi de Lunqvist Matérn :

dH

dt = C

H

K (ln(

K

H ))1+

1 α ,

où C,K et α sont des constantes strictement positives. Intégrer cette équation, en exprimant H(t) en fonction de H(0) et de t. (Indication : poser u(t) = ln(K/H(t)), et intégrer l’équation différentielle à variables séparables satis- faite par u.) Que vaut limt→+∞H(t) ?

1d’après P. Vallet

28

Ex. 6 (Extrait de l’examen de Juin 2004) Résoudre l’équation différentielle

(E) y′′ + y = x sin x.

Ex. 7 Trouver toutes les solutions de l’équation différentielle

(E) y′′ − 2y′ + 5y = ex cos 2x+ 1. Ex. 8 Résoudre l’équation différentielle

(E) y′′ − 4y′ + 4y = xe2x. Ex. 9 Circuit RLC en régime forcé On considère un circuit RLC, constitué d’une bobine d’inductance L et de résistance R, d’un condensateur de capacité C et d’un générateur délivrant une tension u(t) = A cosωt. L’équation différentielle satisfaite par la charge q(t) du condensateur est

(E) L d2q

dt2 +R

dq

dt +

1

C q = A cosωt.

1. On suppose A = 0. Déterminer la solution générale de l’équation ho- mogène

(H) L d2q

dt2 +R

dq

dt +

1

C q = 0.

Montrer qu’elle tend vers 0 exponentiellement vite. Dans quel cas est-elle oscillante ? 2. Prouver qu’il existe une solution particulière de (E) périodique, de pul- sation ω, puis donner la solution générale de (E). Interpréter le résultat obtenu.

Ex. 10 Si on désigne par y1 et y2 deux solutions de l’équation différentielle

y′′ + b y′ + c y = 0

on définit le wronskien W de y1 et y2 par

W (y1, y2) =

y1 y2 y′1 y

′ 2

= y1 y ′ 2 − y2 y′1.

1. Montrer que W vérifie W ′ + bW = 0.

En déduire l’expression de la fonction W . 2. Que peut-on dire de la fonction W s’il existe un réel x0 tel que W (x0) 6= 0?

29

Ex. 11 Méthode de variation des constantes Soit l’équation

(E) a y′′ + b y′ + c y = f(x),

avec a 6= 0. Soient y1(x) et y2(x) deux solutions de l’équation homogène associée. On cherche une solution particulière de (E) sous la forme

y0(x) = C1(x) y1(x) + C2(x) y2(x),

où C1 et C2 sont des fonctions de x à déterminer. 1. On suppose que C ′1 et C

′ 2 (les dérivées de C1, C2 par rapport à x) vérifient

le système

(S)

{

C ′1 y1 + C ′ 2 y2 = 0,

C ′1 y ′ 1 + C

′ 2 y

′ 2 =

1 a f(x).

Montrer que y0 est alors solution de (E). 2. Quelle conditions doit-on imposer à y1 et y2 pour déterminer C

′ 1 et C

′ 2 ?

(Utiliser l’exercice 10.) 3. Application : résoudre l’exercice 8 en utilisant cette méthode.

Ex. 12 Equation de Schrödinger 1-D 1. Soient E > 0, m > 0. Quelle est la solution générale de l’équation de Schrödinger

− ~ 2

2m y′′ − E y = 0,

où ~ > 0 est la constante réduite ? 2. On considère une particule d’energie E > 0, de masse m > 0 enfermée dans une bôıte de longueur a > 0. Sa fonction d’onde y, supposée non nulle, vérifie alors l’équation de Schrödinger et les conditions aux limites

y(0) = y(a), y′(0) = y′(a).

Pour quelles valeurs de l’énergie est-ce possible ?

30

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome