Exercices sur les intégrales simples, Exercices de Mathématiques
Emmanuel_89
Emmanuel_8928 February 2014

Exercices sur les intégrales simples, Exercices de Mathématiques

PDF (90.9 KB)
5 pages
106Numéro de visites
Description
Exercices de mathématique sur les intégrales simples. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Intégrale de Riemann, Calcul de primitives et d’intégrales.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 5
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
polycomplet.dvi

9. Intégrales simples

9.1 Intégrale de Riemann

Ex. 1 Un automobiliste parcourt en 2 heures un tronçon d’autoroute de 260 km délimité par deux péages. Un agent de la circulation situé au second péage est convaincu que l’automobiliste a commis un excès de vitesse. Pourquoi a- t-il raison ?

Ex. 2 On pose pour tout n ≥ 1

un =

n ∑

k=1

1

n+ k , vn =

n−1 ∑

k=0

1√ n2 + k2

·

Ecrire un et vn comme des sommes de Riemann et calculer les limites des suites (un) et (vn).

Ex. 3 Soit un = n −2(e

1 n + 2 e

2 n + · · · + n enn ) pour tout n ≥ 1. Calculer

limn→+∞ un.

Ex. 4 Calculer l’aire comprise entre les courbes y1(x) = √ 1− x2, x ∈

[−1, 1] et y2(x) = √ 1 + x2 −

√ 2, x ∈ [−1, 1].

Ex. 5 Soit F (x) =

∫ x

0

du

2 + cosu · Montrer que la fonction F est définie et

dérivable sur R et impaire. Calculer F (x) dans ]− π, π[ à l’aide du change- ment de variables t = tan u

2 . En déduire la valeur de F (π) et celle de

∫ π

π

2

du

2 + cosu ·

Ex. 6 ∗ 1. Montrer que pour tout x 6∈ 2πZ N ∑

k=1

eikx = eix eiNx − 1 eix − 1 = e

i(N+1)x/2 sin(Nx/2)

sin(x/2) ·

23

2. On pose pour tout y ∈ R et tout N ∈ N∗

SN(y) = N ∑

k=1

sin(ky)

k ·

Comme la fonction SN est impaire et 2π-périodique, on se restreint à l’intervalle d’étude [0, π], donc dans ce qui suit y ∈ [0, π]. Montrer que

SN(y) =

∫ y

0

cos((N + 1)x/2) sin(Nx/2)

sin x/2 dx

= 1

2

∫ y

0

sin(Nx)cotg(x/2) dx− 1 2

∫ y

0

(1− cos(Nx)) dx.

(Indication : on utilisera le fait que sin(ky)/k = ∫ y

0 cos(kx) dx.)

3. Lemme de Riemann-Lebesgue : Soit f : [a, b] → R une fonction de classe C1. Montrer que

lim N→+∞

∫ b

a

f(x)eiNx dx = 0.

(Indication : intégrer par parties.) 4. Remarquant que SN(π) = 0 et utilisant la question 3, montrer que pour tout y ∈]0, π]

lim N→+∞

SN(y) = π − y 2

·

5. Calculer limy→0 y>0

limN→+∞ SN (y) et limN→+∞ limy→0 y>0

SN(y).

Ex. 7 ∗ Intégrales de Wallis et formule de Stirling Le but de cet exercice est de donner un équivalent simple de n ! lorsque n → +∞. 1. Montrer que pour tout n ∈ N∗ et tout x ∈ [n, n + 1]

lnn + (x− n) ln n+ 1 n

≤ ln x ≤ lnn+ 1 n (x− n). (∗)

En déduire que 2

2n+ 1 ≤ ln n + 1

n ≤ 2n+ 1

2n(n+ 1) ·

24

2. Soit la suite (un)n≥1 définie par

un = (n + 1

2 ) lnn− lnn !− n.

Montrer que pour tout n ≥ 1

0 ≤ un+1 − un ≤ 1

4n(n+ 1) ·

En déduire que la suite (un) est convergente. 3. Prouver qu’il existe un nombre C > 0 tel que

n ! ∼ Ce−nnn+ 12 lorsque n → +∞.

4. Cette question a pour but de déterminer la valeur de la constante C. On introduit la suite (In)n≥0 des intégrales de Wallis

In =

∫ π

2

0

sinn t dt.

a) Montrer que

In =

∫ π

2

0

cosn t dt ∀n ∈ N.

Calculer I0 et I1 et montrer que

In = n− 1 n

In−2 ∀n ≥ 2.

b) On pose pour tout n ∈ N∗

vn = 1 · 3 · 5 · · · (2n− 1) 2 · 4 · 6 · · · (2n) ·

Montrer que pour tout m ≥ 1

I2m = π

2 vm et I2m+1 =

1

2m+ 1

1

vm ·

c) Prouver que

vm ∼ 1√ π

1√ m

lorsque m → +∞.

25

d) Etablir la formule de Stirling

n ! ∼ √ 2π

√ n (n

e

)n

lorsque n → +∞.

(Indications: Remarquer que vm = (2m !)/(2 mm !)2 et utiliser la question 3.)

5. Montrer que pour tout λ > 1 et tout p ∈ N∗

np = o(λn) et λn = o(n !).

9.2 Calcul de primitives et d’intégrales

Ex. 1 Calculer I = ∫ 3

2 x √ 1 + x4 dx.

Ex. 2 (Extrait de la colle de Mars 2004)

Calculer les intégrales suivantes : I1 =

∫ 1

0

√ 1 + x2 dx, I2 =

∫ 1

0

(x2+2)−2 dx,

I3 =

∫ π

2

0

2 + sin θ . On rappelle que argsh x = ln(x+

√ x2 + 1).

Ex. 3 Calculer les primitives suivantes (en précisant leurs domaines) ∫

ln(x+ x−1) dx et ∫

arcsin(x) dx.

Ex. 4 (Extrait de la colle de Mars 2004)

Donner les primitives de 1

x(ln x)3 , ex(x− x2), x− 2

x2 + x− 2 , ln x

x 5 2

.

Ex. 5 (Extrait de l’examen de Septembre 2004)

Donner les primitives de x ex 2 , ln x,

x2 + x+ 2

x(x2 + 1) , √ x ln x, e2x cos(3x),

1 + sin x

sin x cosx ·

Ex. 6 Donner les primitives de tan x, arctan x, cos

√ x√

x , x4 − 2x+ 1

1− x3 , x 2 ex,

1

sin x , cos2 x sin3 x.

26

Ex. 7 Donner les primitives de sin x

1 + cos2 x , ln x

x2 ,

x2√ 1− x3

, x3 + 1

(x2 + 2)2 ,

cosh x

1− sinh x ·

Ex. 8 Soit a > 0. Donner les primitives de 1

x2 + a2 ,

1√ x2 + a2

, 1√

a2 − x2 ,

1√ x2 − a2

.

Ex. 9 Donner les primitives de 2x+

√ x− 1

1 + √ x− 1

et de x√

x2 + 2x+ 2 ·

27

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome