Exercitation d'algèbre 8, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

Exercitation d'algèbre 8, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (35.5 KB)
2 pages
237Numéro de visites
Description
Série de mathématique - exercitation d'algèbre 8. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: L’espace affine euclidien orienté E de dimension trois, Préciser la nature et les éléments caractéristiques de l’applicat...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
BordeauxCjuin1979*.dvi

[ Baccalauréat C Bordeaux juin 1979 \

EXERCICE 1 4 POINTS

Trouver les couples (a,b) d’entiers naturels (0 < a < b) dont le plus grand commun diviseur d et le plus petit communmultiple m vérifiant

2m+3d = 78

et tels que a ne divise pas b.

EXERCICE 2 5 POINTS

L’espace affine euclidien orienté E de dimension trois est rapporté à un repère or-

thonormé direct (

O, −→ ı ,

−→ ,

−→

k )

. On désigne par ∆ la droite de E , dirigée par −→ ı , pas-

sant par le point A de coordonnées (0 ; 0 ; 1) et par R la rotation d’axe ∆ qui trans- forme le point O en le point O′ de coordonnées (0 ; −1 ; 1). Trouver les coordonnées

(

x1 ; y1 ; z1 )

du point M1 transformé d’un point M de co- ordonnées (x ; y ; z) par la rotation R.

On désigne par T la translation de vecteur −→ ı +

−→ +

−→

k et par V la transformation composée V = T R. Trouver les coordonnées

(

x2 ; y2 ; z2 )

du point M2 transformé d’un point M de co- ordonnées (x ; y ; z) oùM2 =V (M). Préciser la nature et les éléments caractéristiques de l’application V .

PROBLÈME 12 POINTS

Partie A

On désigne par a,h, t ,x des nombres réels.

1. Déterminer trois constantes réelles A,B et C telles que, quel que soit t > 0 :

1

t(1+ t)2 =

A

t +

B

(1+ t)2 +

C

1+ t .

2. Déterminer trois constantes réelles A′, B ′ etC ′ telles que , quel que suit t > 0 :

−1

t2(1+ t) =

A

t2 +

B

t +

C

1+ t .

3. Pour 0< a < b, justifier l’existence des intégrales :

dt

I (a, b)= ∫b

a

1

t(1+ t)2 dt J (a, b)=−

b

a

1

t2(1+ t) dt .

Montrer que I (a, b)> 0 et J (a, b)6 0.

Calculer I (a, b) et J (a, b).

4. Le nombre réel a > 0 étant fixé, montrer que I (a, b) et J (a, b) tendent vers des limites réelles F (a)= lim

b→+∞ I (a, b) et G(a)= lim

b→+∞ quand b tend vers +∞

telles que :G(a)6 06 F (a).

Partie B

Le baccalauréat de 1979 A. P. M. E. P.

Dans la suite du problème on pose, pour x > 0 :

F (x) = log 1+ x

x

1

1+ x

C (x) = log 1+ x

x

1

x

où log désigne la fonction logarithme népérien.

1. Soit θ l’application de R+ vers R qui à x associe « (1+ x)− x.

Du signe de θ′(x) et de la valeur de θ(0) déduire que θ(x) < 0 pour x > 0. (θ

désigne la dérivée de θ).

Soit ϕ l’application de R+ vers R qui à x associe log(1+ x)− x+ x2

2 .

Du signe de ϕ′(x) et de la valeur de ϕ(0) déduire que ϕ(x)> 0 pour x > 0. (ϕ

désigne la dérivée de ϕ).

Prouver alors que, pour tout x > 0 : − 1

2x2 <G(x)< 0.

2. Soitψ l’application de R+ vers R qui à x associe log(1+ x)− x

1+ x .

Étudier le signe deψ pour x > 0 et en déduire que F (x)> 0 pour x > 0.

3. Montrer que, quel que soit x > 0,

F (x)−G(x)< 1

x2 et 0< F (x)<

1

x2 .

4. Des inégalités G(x)< 0< F (x), déduire que, pour tout x > 0

(

1+ x

x

)x

< e<

(

1+ x

x

)x+1

.

Partie C

1. Soit α un nombre réel supérieur ou égal à 1 . Montrer que

a. 06 ∫α

1 F (x)dx 6 1.

b. 1

2 6

α

1 G(x)dx 6 0.

2. CalcuLer K (α)= ∫α

1 F (x)dx.

(On pourra intégrer par parties). En déduire lim α→+∞

K (α).

3. Calculer L(α)= ∫α

1 G(x)dx et déterminer lim

α→+∞ L(α).

Bordeaux 2 juin 1979

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome