Exercitation d'algèbre - correction 11, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique
Eusebe_S
Eusebe_S14 April 2014

Exercitation d'algèbre - correction 11, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (79.8 KB)
4 pages
356Numéro de visites
Description
Exercitation d'algèbre linéaire - correction 11. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la probabilité d’un évènement, le projeté orthogonal.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 4
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
PolynesieS obli sept.2008.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat S (obligatoire) Polynésie \ septembre 2008

EXERCICE 1 4 points

On rappelle que la probabilité d’un évènement A sachant que l’évènement B est réa-

lisé se note pB (A). Une urne contient au départ 30 boules blanches et 10 boules noires indiscernables au toucher. On tire au hasard une boule de l’urne :

• si la boule tirée est blanche, on la remet dans l’urne et on ajoute n boules blanches supplémentaires.

• si la boule tirée est noire, on la remet dans l’urne et on ajoute n boules noires supplémentaires.

On tire ensuite au hasard une seconde boule de l’urne. On note :

B1 l’évènement : « on obtient une boule blanche au premier tirage » • B2 l’évènement : « on obtient une boule blanche au second tirage » • A l’évènement : « les deux boules tirées sont de couleurs différentes ».

1. Dans cette question, on prend n = 10.

a. Calculer la probabilité p (B1∩B2) et montrer que p (B2)= 3

4 .

b. Calculer pB2 (B1).

c. Montrer que p(A)= 3

10 .

2. On prend toujours n = 10.

Huit joueurs réalisent l’épreuve décrite précédemment demanière identique et indépendante.

On appelle X la variable aléatoire qui prend pour valeur le nombre de réali- sations de l’évènement A.

a. Déterminer p(X = 3). (On donnera la réponse à 10−2 près).

b. Déterminer l’espérance mathématique de la variable aléatoire X .

3. Dans cette question n est un entier supérieur ou égal à 1.

Existe-t-il une valeur de n pour laquelle p(A)= 1

4 ?

EXERCICE 2 5 points

On donne la propriété suivante :

« par un point de l’espace il passe un plan et un seul orthogonal à une droite donnée »

Sur la figure donnée en annexe, on a représenté le cube ABCDEFGH d’arête 1. On a placé :

les points I et J tels que −→ BI =

2

3

−−→ BC et

−→ EJ =

2

3

−−→ EH .

le milieu K de [IJ]. On appelle P le projeté orthogonal de G sur le plan (FIJ).

Partie A

1. Démontrer que le triangle FIJ est isocèle en F.

En déduire que les droites (FK) et (IJ) sont orthogonales.

On admet que les droites (GK) et (IJ) sont orthogonales.

Baccalauréat S A. P. M. E. P.

2. Démontrer que la droite (IJ) est orthogonale au plan (FGK).

3. Démontrer que la droite (IJ) est orthogonale au plan (FGP).

4. a. Montrer que les points F, G, K et P sont coplanaires.

b. En déduire que les points F, P et K sont alignés.

Partie B

L’espace est rapporté au repère orthonormal (

A ; −−→ AB ,

−−→ AD ,

−→ AE

)

.

On appelle N le point d’intersection de la droite (GP) et du plan (ADB). On note (x ; y ; 0) les coordonnées du point N .

1. Donner les coordonnées des points F, G, I et J.

2. a. Montrer que la droite (GN ) est orthogonale aux droites (FI) et (FJ).

b. Exprimer les produits scalaires −−→ GN ·

−→ FI et

−−→ GN ·

−→ FJ en fonction de x et y .

c. Déterminer les coordonnées du point N .

3. Placer alors le point P sur la figure en annexe.

EXERCICE 3 5 points

Les parties A et B sont indépendantes.

Partie A

On considère l’ensemble (E) des suites (xn ) définies surN et vérifiant la relation sui- vante :

pour tout entier naturel n non nul, xn+1− xn = 0,24xn−1 .

1. On considère un réel λ non nul et on définit sur N la suite (tn ) par tn =λn .

Démontrer que la suite (tn) appartient à l’ensemble (E) si et seulement si λ est solution de l’équation λ2−λ−0,24 = 0.

En déduire les suites (tn ) appartenant à l’ensemble (E).

On admet que (E) est l’ensemble des suites (un ) définies sur N par une rela- tion de la forme :

un =α(1,2) n +β(−0,2)n α et β sont deux réels.

2. On considère une suite (un ) de l’ensemble (E).

Déterminer les valeurs de α et β telles que u0 = 6 et u1 = 6,6.

En déduire que, pour tout entier naturel n, un = 39

7 (1,2)n +

3

7 (−0,2)n .

3. Déterminer lim n→+∞

un .

Partie B

On considère la suite (vn) définie sur N par :

v0 = 6 et, pour tout entier naturel n, vn+1 = 1,4vn −0,05v 2 n

1. Soit f la fonction définie sur R par f (x)= 1,4x−0,05x2 .

a. Étudier les variations de la fonction f sur l’intervalle [0 ; 8].

b. Montrer par récurrence que, pour tout entier naturel n,

06 vn < vn+1 6 8.

2. En déduire que la suite (vn) est convergente et déterminer sa limite .

Polynésie 2 septembre 2008

Baccalauréat S A. P. M. E. P.

EXERCICE 4 6 points

On considère la fonction f définie sur R par

f (x)= ln (

ex +2e−x )

.

La courbe (C ) représentative de la fonction f dans un repère orthogonal est donnée en annexe.

Partie A - Étude de fonction f .

1. Montrer que, pour tout réel x, f (x)= x+ ln (

1+2e−2x )

.

On admet que, pour tout réel x, f (x)=−x+ ln (

2+e2x )

.

2. Calculer lim x→+∞

f (x) et montrer que la droite (d) d’équation y = x est asymp-

tote à (C ).

Étudier la position relative de (C ) et de (d).

3. Calculer lim x→−∞

f (x) et montrer que la droite (d′) d’équation y = −x + ln2 est

asymptote à (C ).

4. Étudier les variations de la fonction f .

Montrer que le minimum de la fonction f est égal à 3

2 ln2.

5. Tracer les droites (d) et (d′) sur la feuille annexe.

Partie B - Encadrement d’une intégrale.

On pose I = ∫3

2 [ f (x)− x]dx.

1. Donner une interprétation géométrique de I .

2. Montrer que, pour tout X ∈ [0 ; +∞[, ln(1+X )6 X .

3. En déduire que 06 I 6 ∫3

2 2e−2x dx et donner un encadrement de I d’ampli-

tude 0,02.

Polynésie 3 septembre 2008

Baccalauréat S A. P. M. E. P.

Annexe

Cette page sera complétée et remise avec la copie à la fin de l’épreuve.

EXERCICE 2

A

B C

D

E

F

G

H

I

J

K +

EXERCICE 4

1

2

3

4

5

0 1 2 3 4 5−1−2−3−4−5−6 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6

0

1

2

3

4

5

6

−→ ı

−→

Polynésie 4 septembre 2008

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome