Exercitation d'algèbre - correction 13, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique
Eusebe_S
Eusebe_S14 April 2014

Exercitation d'algèbre - correction 13, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique

PDF (68.6 KB)
5 pages
207Numéro de visites
Description
Exercitation d'algèbre linéaire - correction 13. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la rotation, l’affixe du point E.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 5
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
PondicherySavril2008.dvi

[ Baccalauréat S Pondichéry 16 avril 2008 \

EXERCICE 1 4 points Commun à tous les candidats

1. Soit f la fonction définie sur [1 ; +∞[ par f (x) = x

ex −1 et soit H la fonction

définie sur [1 ; +∞[ par H(x)= ∫x

1 f (t)dt .

a. Justifier que f et H sont bien définies sur [1 ; +∞[ b. Quelle relation existe-t-il entre H et f ?

c. SoitC la courbe représentative de f dansun repère orthonormal (

O, −→ ı ,

−→

)

du plan. Interpréter en termes d’aire le nombre H(3).

2. On se propose, dans cette question, de donner un encadrement du nombre H(3).

a. Montrer que pour tout réel x > 0, x

ex −1 = x×

e−x

1−e−x .

b. En déduire que ∫3

1 f (x)dx = 3ln

(

1− 1

e3

)

− ln (

1− 1

e

)

− ∫3

1 ln

(

1−e−x )

dx.

c. Montrer que si 16 x 6 3, alors ln

(

1− 1

e

)

6 ln(1−e−x )6 ln (

1− 1

e3

)

.

d. En déduire un encadrement de ∫3

1 ln

(

1−e−x )

dx puis de ∫3

1 f (x)dx.

EXERCICE 2 5 points Candidats n’ayant pas suivi l’enseignement de spécialité Cet exercice contient une restitution organisée de connaissances.

Partie A

On suppose connus les résultats suivants :

1. Dans le plan complexe, on donne par leurs affixes zA , zB et zC trois points A, B etC .

Alors

zB zC zA zC

= CB

CA et arg

(

zB zC zA zC

)

= (−−→ CA ,

−−→ CB

)

(2π).

2. Soit z un nombre complexe et soit θ un réel :

z = eiθ si et seulement si |z| = 1 et arg(z)= θ+2, où k est un entier relatif.

Démonstration de cours : démontrer que la rotation r d’angle α et de centre Ω d’af- fixeω est la transformation du plan qui à tout point M d’affixe z associe le point M

d’affixe z ′ tel que

z ′−ω= eiα(zω).

Partie B

Dans un repère orthonormal direct du plan complexe (

O, −→ u ,

−→ v

)

d’unité graphique

2 cm, on considère les points A, B, C et D d’affixes respectives

zA =− p 3− i, zB = 1− i

p 3, zC =

p 3+ i et zD =−1+ i

p 3.

1. a. Donner lemodule et un argument pour, chacundes quatre nombres com- plexes zA , zB , zC et zD .

b. Comment construire à la règle et au compas les points A, B, C et D dans

le repère (

O, −→ u ,

−→ v

)

?

A. P. M. E. P. Baccalauréat S

c. Quelle est la nature du quadrilatère ABCD ?

2. On considère la rotation r de centre B et d’angle − π

3 . Soient E et F les points

du plan définis par : E = r (A) et F = r (C ). a. Comment construire à la règle et au compas les points F et E dans le re-

père précédent ?

b. Donner l’écriture complexe de r .

c. Déterminer l’affixe du point E .

EXERCICE 2 5 points Candidats ayant suivi l’enseignement de spécialité

Partie A

On suppose connu le résultat suivant : Une application f du plan muni d’un repère orthonormal direct dans lui-même est une similitude directe si et seulement si f admet une écriture complexe de la forme z ′ = az+b, où a ∈C∗ et b ∈C.

Démonstrationde cours : on se place dans le plan complexe.Démontrer que si A,B,A

et B ′ sont quatre points tels que A est distinct de B et A′ est distinct de B ′, alors il existe une unique similitude directe transformant A en A′ et B en B ′.

Partie B

Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormal direct (

O, −→ u ,

−→ v

)

on consi-

dère les points A, B, C , D d’affixes respectives

zA =− p 3− i, zB = 1− i

p 3, zC =

p 3+ i et zD =−1+ i

p 3.

1. a. Donner le module et un argument-de chacun des quatre nombres com- plexes zA , zB , zC et zD .

b. Construire à la règle et au compas les points A, B, C et D (on prendra pour unité graphique 2 cm).

c. Déterminer le milieu du segment [AC ], celui du segment [BD]. Calculer

le quotient zB

zA . En déduire la nature du quadrilatère ABCD.

2. On considère la similitude directe g dont l’écriture complexe est z ′ = e−i π 3 z+

2.

a. Déterminer les éléments caractéristiques de g .

b. Construire à la règle et au compas les images respectives E , F et J par g des points A, C etO.

c. Que constate-t-on concernant ces points E , F et J ? Le démontrer.

EXERCICE 3 4 points Commun à tous les candidats

On considère un tétraèdre ABCD. On note I , J , K , L, M , N les milieux respectifs des arêtes [AB], [CD], [BC ], [AD], [AC ] et [BD]. On désigne par G l’isobarycentre des points A, B, C et D. A

B

C

D

Pondichéry 2 16 avril 2008

A. P. M. E. P. Baccalauréat S

1. Montrer que les droites (I J ), (KL) et (MN ) sont concourantes enG.

Dans la suite de l’exercice, on suppose que AB =CD, BC = AD et AC =BD. (Ondit que le tétraèdre ABCD est équifacial, car ses faces sont isométriques).

2. a. Quelle est la nature du quadrilatère IK JL ? Préciser également la nature des quadrilatères IM JN et KNLM .

b. Endéduire que (I J ) et (KL) sont orthogonales.Onadmettra que, demême, les droites (I J ) et (MN ) sont orthogonales et les droites (KL) et (MN ) sont orthogonales.

3. a. Montrer que la droite (I J ) est orthogonale au plan (MKN ).

b. Quelle est la valeur du produit scalaire −→ I J ·

−−−→ MK ? En déduire que (I J ) est

orthogonale à la droite (AB). Montrer de même que (I J ) est orthogonale à la droite (CD).

c. Montrer queG appartient aux plans médiateurs de [AB] et [CD].

d. Dans cette question, toute trace de recherche, même incomplète, ou d’ini- tiative, même non fructueuse, sera prise en compte dans l’évaluation.

Comment démontrerait-on que G est le centre de la sphère circonscrite au tétraèdre ABCD ?

EXERCICE 4 7 points Commun à tous les candidats

On cherche à modéliser de deux façons différentes l’évolution du nombre, exprimé

en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat, en fonction de

l’année.

Les parties A et B sont indépendantes

Partie A : un modèle discret

Soit un le nombre, exprimé en millions, de foyers possédant un téléviseur à écran plat l’année n. On pose n = 0 en 2005, u0 = 1 et, pour tout n> 0,

un+1 = 1

10 un (20−un ) .

1. Soit f la fonction définie sur [0 ; 20] par

f (x)= 1

10 x(20− x).

a. Étudier les variations de f sur [0 ; 20].

b. En déduire que pour tout x ∈ [0 ; 20], f (x) ∈ [0 ; 10]. c. On donne en annexe la courbe représentative C de la fonction f dans un

repère orthonormal.

Représenter, sur l’axe des abscisses, à l’aide de ce graphique, les cinq pre- miers termes de la suite (un )n>0.

2. Montrer par récurrence que pour tout n ∈N, 06 un 6 un+1 6 10. 3. Montrer que la suite (un)n>0 est convergente et déterminer sa limite.

Partie B : un modèle continu

Soit g (x) le nombre, exprimé enmillions, de tels foyers l’année x. On pose x = 0 en 2005, g (0)= 1 et g est une solution, qui ne s’annule pas sur [0 ; +∞[, de l’équation différentielle

(E) ; y ′ = 1

20 y(10− y).

Pondichéry 3 16 avril 2008

A. P. M. E. P. Baccalauréat S

1. On considère une fonction y qui ne s’annule pas sur [0 ; +∞[ et on pose z =

1

y .

a. Montrer que y est solutionde (E) si et seulement si z est solutionde l’équa- tion différentielle :

(E1) : z ′ =−

1

2 z+

1

20 .

b. Résoudre l’équation (E1) et en déduire les solutions de l’équation (E).

2. Montrer que g est définie sur [0 ; +∞[ par g (x)= 10

9e− 1 2 x +1

.

3. Étudier les variations de g sur [0 ; +∞[. 4. Calculer la limite de g en +∞ et interpréter le résultat. 5. Enquelle année le nombrede foyers possédant un tel équipement dépassera-

t-il 5 millions ?

Pondichéry 4 16 avril 2008

A. P. M. E. P. Baccalauréat S

ANNEXE

À rendre avec la copie

1 2 3 4 5 6 7 8 9

10 11 12 13

−1 −2 −3

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23−1−2−3−4-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 101112131415161718192021222324

-3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

10 11 12 13 14

Pondichéry 5 16 avril 2008

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome