Exercitation de géométrie 4, Exercices de Géométrie Algorithmique

Exercitation de géométrie 4, Exercices de Géométrie Algorithmique

PDF (34.5 KB)
2 pages
64Numéro de visites
Description
Exercitation de géométrie 4 sur la racine. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la racine imaginaire pure, les éléments caractéristiques.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
AmeriqueNordCjuin1981*.dvi

[ Baccalauréat C Amérique du Nord juin 1981 \

EXERCICE 1

1. Résoudre dans C l’équation

z2−4(3+2i)z +3(5+12i)= 0.

On notera zA la racine ayant le plus petit module et zB l’autre.

Résoudre dans C l’équation

2z2− (6+19i)z −35+15i = 0.

On notera zC la racine imaginaire pure et zD l’autre.

2. Si A, B, C et D sont les images respectives de zA, zB, zC et zD dans le plan com- plexe, montrer qu’il existe une similitude plane inverse s telle que s(A) = C et s(B) = D. En donner les éléments caractéristiques.

EXERCICE 2

Trois entiers naturels a, b, c s’écrivent dans un système de base inconnue n, respec- tivement 7, 238, 1 541.

1. Déterminer n pour que c = ab, sachant que n est premier.

2. Écrire les nombres dans le système décimal.

Résoudre dans Z2 l’équation ax +by = 1.

PROBLÈME

Partie A

On considère la fonction

f : R⋆ → R

x 7−→ 1

2

(

x + 4

x

)

1. Étudier cette fonction.

Construire soigneusement sa courbe représentative (H) dans un repère ortho- normé. (Unité : 2 cm sur chaque axe.)

2. x0 étant un réel strictement positif, calculer l’aire de la surface limitée par la droite d’équation x = 2, la droite d’équation x = x0, la courbe (H) et son asymptote oblique.

Cette aire admet-elle une limite quand x0 tend vers 0, vers +∞ ?

3. Montrer que f définit une bijection de ]0 ; 2] sur [2 ; +∞[ et déterminer sa bijection réciproque g .

4. Construire la courbe représentative de g dans le même repère que la courbe (H) et en déduire

∫4

2 g (x)dx.

Le baccalauréat de 1981 A. P. M. E. P.

Partie A

On considère le mouvement plan défini dans le repère ci-dessus par

{

x = 2t y = 2t−1+21−t , t > 0

1. Déterminer la trajectoire.

2. Donner les coordonnées du vecteur vitesse et du vecteur accélération.

3. Déterminer la position initiale du mobile (c’est-à-dire à l’instant t = 0), son vecteur vitesse initiale et son vecteur accélération initiale.

4. Indiquer sur quelle partie de la trajectoire le mouvement est accéléré, retardé.

Partie C

1. Montrer que la courbe (H), rapportée à ses asymptotes, a une équation de la forme X Y = k.

En déduire les équations, dans le repère initial, des axes de symétrie de la courbe (H). Vérifier qu’ils sont orthogonaux.

2. La courbe (H) étant rapportée à ses axes de symétrie, en déterminer une équa- tion.

Partie D

On considère la suite (un )n∈N de terme général

un+1 = 1

2

(

un + 4

un

)

.

si n > 1 et de premier terme u1 = 1

2 .

1. Montrer que tous les termesde la suite sont biendéfinis et strictement positifs.

2. On pose vn = −2+un 2+un

pour tout n supérieur ou égal à 1.

Calculer vn en fonction de vn−1 puis de v1.

En déduire la limite de vn quand n tend vers +∞ puis celle de un quand n tend vers +∞.

3. Redessiner la branche de la courbe (H) correspondant à x > 0 et la droite d’équation y = x.

Placer les points M1 (u1, u2) , M2 (u2, u3) et M3 (u3, u4).

4. D’une manière plus générale on considère la suite définie par

wn+1 = 1

2

(

wn + a2

wn

)

.

avec a strictement positif et w1 > a.

Montrer par récurrence que wn 6 wn−1 et a 6 wn .

Établir la convergence de la suite wn et calculer sa limite.

N.B. - Les parties A, C et D sont indépendantes les unes des autres.

Amérique du Nord 2 juin 1981

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome