Exercitation de mathématique 13, Exercices de Mathématiques Appliqués

Exercitation de mathématique 13, Exercices de Mathématiques Appliqués

PDF (33.2 KB)
2 pages
77Numéro de visites
Description
Exercitation de mathématique sur le reste de la division euclidienne. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: l'espace affine euclidien, Le plan affine euclidien.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
MontrealCjuin1978*.dvi

[ Baccalauréat C Montréal juin 1978 \

EXERCICE 1 4 POINTS

1. Quel est le reste de la division euclidienne de 3670 par 11 ?

2. Quel est le reste de la division euclidienne de 3670 par 61 ?

3. Quel est le reste de la division euclidienne de 3671 par 671 ?

EXERCICE 2 4 POINTS

Dans un espace affine euclidien rapporté à un repère orthonormé (

O, −→ ı ,

−→ ,

−→ k )

on

considère l’application f , qui, à un point M de coordonnées (x ; y ; z) fait corres- pondre le point M1 de coordonnées

(

x1 ; y1 ; z1 )

où :

x1 = 1

3 (−2x−2y + z+2)

y1 = 1

3 (−2x+ y −2z+3)

z1 = 1

3 (x−2y −2z+4)

Montrer que f est la symétrie orthogonale par rapport à une droite que l’on déter- minera. vspace0,5cm PROBLÈME 12 POINTS

Leplan affine euclidienorienté (P) est rapporté à un repère orthonormédirect (

O, −→ ı ,

−→

)

.

Partie A

1. a. Soit A le point d’affixe (3+ i) et B le point d’affixe 6. Pour tout réel u, on considère les deux points Mu d’affixe 3− sinu+ icosu et Nu d’affixe 3(1+cosu)+3i sinu. Montrer qu’il existe une unique similitude directe Tu telle que

Tu(A)=Mu et Tu(B)=Nu .

b. Déterminer les éléments géométriques de Tu .

c. Soit E = {

Tu, u ∈R }

.

Démontrer que (E , ◦) est un groupe commutatif. 2. On pose B0 = B, B1 = T π

2 (B), B2 = T π

22 ,

et ∀n ∈N⋆, Bn = T π 2n

(Bn−1).

Calculer en fonction de n les coordonnées de Bn .

Quelle est la position limite du point Bn quand n tend vers +∞ ?

Partie B

Soit (C ) le sous-ensemble de (P) d’équation

(y −8y +15)ey−3+3− x = 0

et soit (C1) l’image de (C ) par T π 2 .

Le baccalauréat de 1978 A. P. M. E. P.

1. Montrer que (C1) a pour équation

y = (

x2+2x )

e−x

2. Soit f la fonction définie pour tout x réel par

f (x)= (

x2+2x )

e−x

a. Étudier le comportement de x2e−x quand x tend vers +∞ (on pourra utiliser Log

(

x2e−x )

).

b. Étudier la fonction f .

Construire (C1) dans le repère (

O, −→ ı ,

−→

)

. On donne exp (p

2 )

≈ 4,1. En déduire la construction de (C ) dans le même repère.

3. a. Calculer ∫x

0

(

t2+2t )

e−t dt .

b. Soit m un nombre réel positif. Calculer l’aire de la portion de plan com- prise entre (C) et les droites d’équation x = 3, y = 5, y = 3−m en intégrant par parties.

Cette aire a-t-elle une limite quandm tend vers +∞ ?

Montréal 2 juin 1978

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome