Exercitation - théorie de calcul 14, Exercices de Théorie de calcul
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Exercitation - théorie de calcul 14, Exercices de Théorie de calcul

PDF (31.9 KB)
2 pages
208Numéro de visites
Description
Exercitation sur la théorie de calcul 14. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: l’équation différentielle, les mesures d’angles orientés de droites.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Etrangergr.ICjuin984*.dvi

[ Baccalauréat C Étranger groupe I juin 1984 \

EXERCICE 1 4 POINTS

Déterminer la solution f de l’équation différentielle :

y ′′−2y ′+2y = 0,

sachant que :

f (0)= 1 ; f ′(0)= 0.

EXERCICE 2 4 POINTS

On se propose d’étudier la suite u, de terme général un , définie par :

u0 = 1

2 ; un+1 =

eun

un +2 .

1. Soit f l’application de l’intervalle [0 ; 1] de R dans R définie par

f (x)= ex

x +2 .

a. Calculer f ′(x), f ′′(x).

b. Étudier le sens de variation de f . Quelle est l’image du segment [0 ; 1] par f ?

c. Démontrer que, pour tout réel x de l’intervalle [0 ; 1],

1

4 6 f ′(x)<

2

3 .

d. Établir que l’équation f (x) = x admet une solution unique dans l’inter- valle [0 ; 1].

2. a. Prouver que si la suite u admet une limite , alors f ()= .

b. En utilisant le 1. c., démontrer que, pour tout entier n :

06 un+1−

un 6

2

3 .

En déduire que la suite u converge vers et déterminer un entier n0 tel que si n > n0, alors |un | < 10−3.

PROBLÈME 12 POINTS

Soit, dans le plan affine euclidien, un triangle A1A2A3. À tout point M du plan, distinct des sommets A1, A2, A3, du triangle, on associe :

– les points M1, M2, M3, symétriques de M dans les symétries orthogonales s(A2A3), s(A3A1), s(A1A2) d’axes respectifs les droites (A2A3), (A3A1), (A1A2).

– Les droites∆1,∆2,∆3 issues des sommets A1, A2, A3 et respectivement perpen- diculaires aux droites (M2M3), (M3M1), (M1M2). Les symétries orthogonales d’axes ∆i , i ∈ [1 ; 3], sont notées si .

1. Démontrer que ∆1 est la médiatrice du segment [M2M3].

2. Soit s = s(A1A2) ◦ s∆1 ◦ s(A1 A3).

a. Quelle est la nature de s ?

Le baccalauréat de 1984 A. P. M. E. P.

b. Déterminer s(A1), s(M). Caractériser s.

c. Démontrer l’égalité entre mesures d’angles orientés de droites :

á(A1A2, A1M)= á(∆1, A1A2) [π] (1)

3. Établir de manière analogue,

á(A2A1, A2M)= á(∆2, A2A3) [π] (2)

á(A3A2, A3M)= á(∆3, A3A1) [π] (3)

4. Montrer que l’ensemble (C ) des points M duplan, distincts des sommets A1 ,A2,A3 tels que les points M1, M2, M3 soient alignés est contenu dans le cercle cir- conscrit au triangle A1A2A3.

5. On suppose dans cette question, que le point M n’appartient pas à (C ).

a. Démontrer que les droites ∆1, ∆2, ∆3 sont concourantes en un point P que l’on caractérisera pour le triangle M1M2M3.

Dans la suite du problème ce point P est appelé l’associé du point M .

b. Quel est l’associé d’unpoint M appartenant aux côtés du triangle A1 A2A3 et distinct des sommets de ce triangle ?

c. On suppose que le point M n’appartient pas aux supports des côtés du triangle A1A2A3. Démontrer, en utilisant les relations (1), (2), (3), que si M a pour associé P alors le point P a pour associé M .

Étranger groupe I 2 juin 1984

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome