Exercitations de chimie à propos de l’importance de l’eau oxygénée, Exercices de Chimie Appliquée
Melissa_s
Melissa_s24 April 2014

Exercitations de chimie à propos de l’importance de l’eau oxygénée, Exercices de Chimie Appliquée

PDF (249.5 KB)
4 pages
150Numéro de visites
Description
Exercitations de chimie appliquée à propos de l’importance de l’eau oxygénée. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Préparation du dihydrogène par électrolyse, Cinétique de la dismutation de l’eau oxygénée.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 4
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Exercice I De l'importance de l'eau oxygénée 5 points

Liban 2009 EXERCICE I : DE L’IMPORTANCE DE L’EAU OXYGÉNÉE (7 points)

Synthétisée pour la première fois en 1818 par le Baron Louis Jacques Thénard, l’eau oxygénée ou peroxyde d’hydrogène H2O2 est d’une très grande utilité et d’une grande importance économique. Elle est utilisée pour le blanchiment de la pâte à papier et des textiles naturels ou synthétiques, le désencrage des vieux papiers et le traitement des eaux usées. C’est également un antiseptique pharmaceutique et un agent de stérilisation en industrie alimentaire.

L’eau oxygénée peut être synthétisée à partir du dihydrogène gazeux et du dioxygène gazeux par une réaction dont l’équation s’écrit : H2(g) + O2(g) = H2O2(l)

Les parties 1 et 2 sont indépendantes 1. Préparation du dihydrogène par électrolyse

Données :

Couples oxydant/réducteur : Cl2(g)/Cl –(aq) ; H+(aq)/H2(g) Constante d’Avogadro : NA = 6,02.1023 mol-1 Charge électrique élémentaire : e = 1,60.10 – 19 C Volume molaire dans les conditions de l’expérience : Vm = 30,0 L.mol-1 Le dihydrogène nécessaire à la synthèse de l’eau oxygénée doit être très pur. Il est obtenu par électrolyse d’une saumure, c'est-à-dire d’une solution aqueuse concentrée de chlorure de sodium (Na+(aq) + Cl –(aq)). Le schéma simplifié du dispositif est représenté en annexe à rendre avec la copie.

1.1. Identifier l’anode et la cathode sur le schéma de l’annexe à rendre avec la copie et indiquer le sens de déplacement des différents porteurs de charge.

1.2. On obtient un dégagement de dichlore à l’anode et de dihydrogène à la cathode. Écrire les demi-équations des réactions se produisant aux électrodes.

1.3. Montrer que pour une intensité du courant I et une durée de fonctionnement

t données, le volume de dihydrogène produit à la cathode s’écrit : . .

. . 2

m H

A

I t V1 V

2 N e

 

1.4. L’intensité du courant vaut I = 5,00.104 A, calculer le volume de dihydrogène produit par heure de fonctionnement.

2. Cinétique de la dismutation de l’eau oxygénée La solution aqueuse d’eau oxygénée se décompose lentement en dioxygène O2(g) et en eau selon la réaction d’équation : 2 H2O2(aq) = O2(g) + 2 H2O(l)

On veut effectuer le suivi cinétique de cette réaction, supposée totale, à la température de 25°C. La décomposition de l’eau oxygénée étant très lente, celle-ci doit être catalysée par les ions fer III (Fe3+).

À l’instant t = 0, on mélange :

V = 24 mL de solution aqueuse d’eau oxygénée de concentration molaire en soluté apporté c = 2,5 mol.L-1

6,0 mL de solution aqueuse de chlorure de fer III (Fe3+(aq) + 3 Cl –(aq))

de l’eau distillée jusqu’à obtenir une solution de volume total VT = 1,0 L

Un dispositif permet de recueillir et de mesurer le volume de dioxygène 2O

V dégagé

à la pression atmosphérique P = 1,013.105 Pa.

Le volume total de la solution VT = 1,0 L est supposé rester constant au cours de l’expérience.

Les résultats sont consignés dans le tableau suivant :

t (min) 0 5 10 15 20 25 30 35 40 60

2O V (mL) 0 160 270 360 440 500 540 590 610 680

On admet que dans les conditions de l’expérience, le dioxygène peut être considéré comme un gaz parfait. On rappelle la loi des gaz parfaits ; PV = nRT avec :

 P : pression du gaz en Pa

 V : volume du gaz en m3

 n : quantité de matière de gaz en mol

 R : constante des gaz parfaits ; sa valeur est égale à 8,31 J.mol-1.K-1

 T : température absolue exprimée en Kelvin (K) ; T est reliée à θ, température exprimée en degré Celsius (°C) par la relation : T = 273,15 + θ

2.1. Avancement de la réaction

2.1.1. Compléter le tableau d’avancement de la réaction représenté enannexe à rendre avec la copie.

2.1.2. Calculer la valeur de l’avancement maximal xmax de la réaction.

2.1.3. Établir l’expression de l’avancement x(t) de la réaction en fonction du

volume de dioxygène 2O

V (t) formé.

2.1.4. Calculer sa valeur à l’instant t = 30 min.

2.2. Analyse du graphe x(t)

2.2.1. Le graphe représentant l’avancement x en fonction du temps t est fourni enannexe à rendre avec la copie.

Définir le temps de demi-réaction t1/2 et déterminer sa valeur à partir d’une construction graphique.

2.2.2. Quelle information de graphe x(t) donne-t-il sur l’évolution de la vitesse de la réaction au cours du temps ? Justifier la réponse.

2.3. Facteurs cinétiques

2.3.1. Quel facteur cinétique permet d’expliquer l’évolution de la vitesse de la réaction au cours du temps ? Interpréter microscopiquement cette évolution.

2.3.2. Dessiner sur le graphe de l’annexe l’allure de la courbe que l’on aurait obtenue si l’expérience avait été réalisée à une température plus élevée. Justifier.

2.3.3. Dire, en justifiant, si les propositions suivantes sont VRAIES ou FAUSSES dans le cas où le même mélange initial est cette fois complété avec de l’eau distillée jusqu’à obtenir une solution de volume total V’T = 0,50 L :

 Proposition 1 : L’avancement final est divisé par deux.

 Proposition 2 : L’état final est atteint plus rapidement.

2.4. Importance du catalyseur

2.4.1. Rappeler la définition d’un catalyseur.

2.4.2. Lors de ce suivi cinétique, la catalyse mise en jeu est-elle homogène ou hétérogène ? Justifier.

Annexe à rendre avec la copie

1. Préparation du dihydrogène par électrolyse :

2. Cinétique de la dismutation de l’eau oxygénée : Tableau d’avancement :

2 H2O2(aq) = O2(g) + 2 H2O(l)

État Avancement Quantités de matière en mol

État initial Excès

En cours de transformation

Excès

État final Excès

Avancement x en fonction du temps t

Electrode de nickel

Saumure

Dégagement gazeux

Dégagement gazeux

+ –

Electrode de titane

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome