Géométrie - travaux pratiques 15, Exercices de Géométrie Algorithmique

Géométrie - travaux pratiques 15, Exercices de Géométrie Algorithmique

PDF (34.0 KB)
2 pages
164Numéro de visites
Description
Géométrie - travaux pratiques 15 sur la suite des n nombres complexes. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: les expressions, les formules, la courbe représentative de f dans (P).
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
RouenCjuin1972*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Rouen juin 1972 \

EXERCICE 1

Soit la suite des n nombres complexes,

u1, u2, . . . , up , . . . , un

définie par

u1 = 1− i et, ∀p ∈ [2 ; n], up =up−1 · j

avec j = cos 2π

3 + isin

2π

3 .

1. Vérifier que u1+u2+u3 = 0.

2. Montrer que, pour tout entier p tel que 46 p 6n, on a up =up−3.

Construire les images des nombres up .

3. En déduire, suivant la forme de n, la valeur de

Sn =u1+u2+ . . .+up ,

puis calculer les expressions

σn =

p=n−1 ∑

p=0 cos

(

π

4 +2p

π

8

)

et σn = p=n−1

p=0 sin

(

π

4 +2p

π

8

)

EXERCICE 2

Soit f l’application de R dans R définie par les formules

{

f (0) = 0 f (x) = xLog |x|pour x 6= 0,

1. La fonction f est-elle continue pour la valeur 0 de la variable ?

Est-elle dérivable en ce point ?

Justifier les réponses.

2. Déterminer la fonction dérivée f ′. Étudier la variation de f ; en donner une re- présentation graphique cartésienne, dans un repère orthonormé (x′Ox, y ′Oy).

3. Aumoyen d’une intégration par parties trouver les primitives de la fonction f .

Calculer l’aire du domaine limité par la courbe représentative de f , l’axe x′Ox et les droites d’équations respectives x = 0 et x = 1.

PROBLÈME

Dans un plan euclidien affine, (P), rapporté à un repère cartésien orthonormé (

O, −→ ı ,

−→

)

, on considère les points A, B, C, D et E, tels que

−−→ OA =

−→ ı

−→ ,

−−→ AB = 2

−→ ,

−−→ BC =

−−→ CD =−

−→ ı et

−−→ DE =−

1

2

−→ .

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

1. Dresser le tableau de variation de la fonction numérique, f , de la variable réelle, x, telle que

f (x)= x2+3x+6

2(x+1) .

Soit (Φ) la courbe représentative de f dans (P).

2. Tracer cette courbe en précisant, en particulier, ses asymptotes et son centre de symétrie.

3. Soit s la symétrie par rapport à la droite (ED) et de direction −−→ EC .

On pose s(M)=M ′. Calculer le couple (

x′ ; y ′ )

des coordonnées du point M ′, en fonction de celui, (x ; y), des coordonnées deM .

Quelle est l’équation de la courbe, (Φ1) transformée de (Φ) par s ? Tracer cette courbe (Φ1) sur la même figure que (Φ).

4. Soit g l’application affine telle que

g (O)= E, g (A)=C et g (B)=D.

Quelle est, dans la base (

−→ ı ;

−→

)

, la matrice de l’application linéaire, γ, asso-

ciée à g ?

Démontrer que g est bijective.

5. Étant donné le point M de coordonnées (x ; y), on pose M ′′ = g (M). Calculer, en fonction de x et de y , le couple

(

x′′ ; y ′′ )

des coordonnées du point M ′′.

6. Quelles sont les équations cartésiennes des courbes (ψ) et (

ψ1 )

transformées respectives de (Φ) et de (Φ1) par l’application, g−1, réciproque de g ?

On donnera, de ces courbes, des définitions géométriques simples.

7. Donner une définition géométrique simple de l’application composée g−1 ◦ s g .

Rouen 2 juin 1972

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome