Géométrie - travaux pratiques 3, Exercices de Géométrie Algorithmique

Géométrie - travaux pratiques 3, Exercices de Géométrie Algorithmique

PDF (30.8 KB)
2 pages
292Numéro de visites
Description
Géométrie - travaux pratiques 3 sur la fonction composée des fonctions f et g. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: les nombres réels, la nature de la transformation, la fonction numérique de la variable réel...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
MontpellierCsept1971*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Montpellier septembre 1971 \

EXERCICE 1

On désigne par g f la fonction composée des fonctions f et g qui, à tout x réel,

associe (g f )(x)= g [ f (x)].

On note f f = f 2, f 2 ◦ f = f 3, . . . , f n−1 ◦ f = f n .

Soit f la fonction affine de R vers R telle que

f (x)= ax +b.

Déterminer f 2, f 3, . . . , f n en calculant f 2(x), f 3(x), puis f n(x) par récurrence.

Réciproquement, soit la fonction affine h telle que

h(x)=αx +β.

Déterminer une fonction affine f telle que f n = h.

Discuter.

N.-B. - Les lettres a,b,α et β désignant des nombres réels.

EXERCICE 2

Dans le plan complexe, on considère le point A d’affixe 2 et les transformations

ponctuelles suivantes :

H1 : homothétie de centre A et de rapport 2,

H2 : homothétie de centre O et de rapport − 1

2 ,

R : rotation de centre A et d’angle − π

2

1. Quelle est la nature de la transformation

H2 ◦R H1?

2. Quelle est la nature de la transformation

H2 ◦R R H1?

(On rappelle que la notation T2◦T1 désigne le produit des transformations T1 et T2 la transformation T1 étant effectuée la première.)

On donnera les caractéristiques géométriques de ces transformations.

PROBLÈME

Soit f la fonction numérique de la variable réelle qui à x fait correspondre

f (x)= x +Log (

x2−1 )

(Log désigne le logarithme népérien), et soit (f) sa représentation graphique dans un

repère orthonormé d’axes x′Ox, y ′Oy .

Partie A

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

1. Déterminer le domaine de définition de f , puis le comportement de f (x) aux bornes de ce domaine de définition. Quand x tend vers −∞, on pourra mon-

trer d’abord que

Log (

x2−1 )

= 2Log |x|+Log

(

1− 1

x2

)

.

puis mettre f (x) sous la forme xg (x).

2. Dresser le tableau des variations de f (x). Donner sur la copie tout calcul nu- mérique utile. Indiquer le procédé utilisé (règle, table).

Construire (Γ).

Partie B

1. Soit la droite (D) d’équation y = x +h.

Montrer que, quel que soit h, (D) coupe (Γ) en deux points M et M ′ ; donner

leurs coordonnées.

En déduire une transformation ponctuelle dans laquelle (Γ) est globalement

invariante.

Soit (T ) la tangente en M , (

T ′ )

la tangente en M ′ à (Γ). Montrer que le point I

intersection de (T ) avec (T ′) est sur y ′Oy .

2. Calculer en fonction de h l’aire ( ∑

) du triangle IM M ′. Calculer leminimum de

( ∑

) quand h varie.

On demande enfin de calculer

[

x +Log (

x2−1 )]

dx

lorsque x appartient à l’intervalle ]+1 ; +∞[.

On pourra, pour cela, calculer la dérivée de

x −Log (x +1)

et celle de xLog (x +1), afin d’en déduire

Log (x +1)dx,

et procéder de même pour obtenir

Log (x −1)dx.

Montpellier 2 septembre 1971

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome