Le milieu du segment – travaux pratiques de géométrie algorithmique – 2, Exercices de Géométrie Algorithmique
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Le milieu du segment – travaux pratiques de géométrie algorithmique – 2, Exercices de Géométrie Algorithmique

PDF (38.5 KB)
3 pages
65Numéro de visites
Description
Le milieu du segment – travaux pratiques de géométrie algorithmique 2. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: l'équation cartésienne de (E), l’affixe du point commun K.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
AlgerieCjuin1990.dvi

[ Baccalauréat C Algérie juin 1990 \

EXERCICE 1 3,5 POINTS

Le plan orienté est rapporté à un repère orthonormal direct (

O, −→ ı ,

−→

)

; on choisit

1 cm pour unité. On considère le cercle (C1) de centre O et de rayon 8 et le cercle (C2) de centre O et de rayon 2. Ψ étant un nombre réel, on considère le point I de (C1) tel que :

(

−→ ı ,

−→ OI

)

=Ψmodulo2π

et le point J de (C2) tel que :

(

−→ ı ,

−→ OJ

)

=−Ψmodulo2π

On appelle M le milieu du segment [IJ].

1. Représenter les cercles (C1) et (C2) ; placer I, J et M en choisissantΨ= π

3 .

2. Dans cette questionΨ est un réel quelconque.

a. Calculer, en fonction deΨ, les coordonnées des points I, J et M.

b. Soit (E) l’ensemble des points M quand Ψ décrit R ; démontrer que la tangente en M à (E) est la médiatrice du segment [IJ].

c. Préciser la nature de (E) et écrire une équation cartésienne de (E).

d. Tracer (E) sur la figure de la 1re question.

EXERCICE 2 4,5 POINTS

Le plan complexe (P) est rapporté à un repère orthonormal direct (

O, −→ u ,

−→ v

)

.

Soit A le point d’affixe −2+3i et B le point d’affixe 1−3i. Soit M le point d’affixe z, z 6= −2+3i ; à z on associe le nombre complexe z ′ tel que :

z ′ = z−1+3i

z+2−3i .

1. a. Établir une relation entre un argument de z ′ et l’angle orienté (

−−→ MA ,

−−→ MB

)

.

b. Déterminer et construire l’ensemble (E1) des points M du plan tels que

z ′ ait pour argument π

2 .

2. Déterminer et construire l’ensemble (E2) des points M du plan tels que ∣

z ′ ∣

∣= 2.

3. Déterminer l’affixe du point commun K à (E1) et (E2).

PROBLÈME 12 POINTS

Toutes les représentations graphiques demandées seront effectuées sur la même fi-

gure, dans un plan (P) rapporté à un repère orthonormal (

O, −→ ı ,

−→

)

(unité : 4 cm).

A. On considère la fonction numérique f définie sur [0 ; +∞[ par :

{

f (x) = x ln x+2

x si x appartient à ]0 ; +∞[

f (0) = 0.

Le baccalauréat de 1990 A. P. M. E. P.

1. a. Montrer que f a pour limite 0 en 0.

b. f est-elle dérivable en 0 ?

c. En posant

h = 2

x (x > 0),

trouver la limite de f (x) quand x tend vers +∞.

2. a. Pour x appartenant à ]0 ; +∞[, calculer f ′(x) et vérifier que

f ′′(x)=− 4

x(x+2)2 .

b. Étudier le sens de variation de f ′, et trouver la limite de f ′(x) quand x tend vers +∞. En déduire le signe de f ′.

c. Dresser le tableau des variations de f

3. On appelle (C ) la représentation graphique de f dans le plan (P) rapporté au

repère (

O, −→ ı ,

−→

)

. Tracer (C ) en indiquant la tangente au point O et le point A

d’abscisse 2.

4. Soit u la fonction numérique définie sur [0 ; +∞[ par

u(x)= 2x

x+2

et (H) sa représentation graphiquedans le plan (P) rapporté au repère (

O, −→ ı ,

−→

)

.

a. Dresser le tableau de variations de u.

b. Vérifier que pour x appartenant à ]0 ; +∞[ on a :

f (x)−u(x)= x f ′(x).

En déduire la position relative de (C ) et de (H). Tracer (H) en indiquant le point B d’abscisse 2.

c. λ étant un réel strictement positif,montrer que la tangente à (C ) au point d’abscisse λ. rencontre l’axe des ordonnées au point J d’ordonnée u(λ). En déduire à l’aide du tracé de (H) la détermination de la tangente à (C ) au point d’abscisse λ. Tracer de cette façon la tangente à (C ) en A.

B.Onsepropose dedéterminer l’ensemble (E) des fonctions g , définies et dérivables sur ]0 ; +∞[, et possédant la propriété P suivante : Pour tout x appartenant à ]0 ; +∞[,

g (x)− xg ′(x)= 2x

x+2

g étant une fonction définie et dérivable sur ]0 ; +∞[, on pose, pour tout x apparte- nant à ]0 ; +∞[,

G(x)= g (x)

x

1. Montrer que g possède la propriété P si et seulement si : pour tout x apparte- nant à ]0 ; +∞[,

G ′(x)= 1

x+2 −

1

x .

2. En déduire l’ensemble (E).

Algérie 2 juin 1990

Le baccalauréat de 1990 A. P. M. E. P.

C. k étant un réel, on considère la fonction numérique fk définie sur [0 ; +∞[ par :

{

fk (x) = f (x)+kx si x appartient à ]0 ; +∞[ fk (0) = 0.

On appelle (Ck ) la représentation graphique de fk dans le plan (P) rapporté au re-

père (

O, −→ ı ,

−→

)

.

1. On suppose k strictement positif. Donner le tableau des variations de fk .

2. On suppose dans cette question que k est strictement négatif.

a. Enutilisant les variations de f ′ obtenues dansA. 2. b.,montrer que l’équa- tion f

k (x)= 0 admet dans ]0 ; +∞[ une solution unique notée vk .

b. Dresser le tableau de variations de fk .

c. On note Ik le point de (Ck ) d’abscisse vk . Montrer que Ik appartient à (H) (on pourra utiliser la propriété P t).

Algérie 3 juin 1990

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome