Le repère orthonormé d’axes - exercices de mathématique, Exercices de Méthodes Mathématiques

Le repère orthonormé d’axes - exercices de mathématique, Exercices de Méthodes Mathématiques

PDF (34.5 KB)
2 pages
420Numéro de visites
Description
Exercices de mathématique sur le repère orthonormé d’axes. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la puissance de l’inversion de centre I, l’équation en z, à coefficients complexes, les racines réelles de cette...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
ClermontFerrandCsept1971*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Clermont-Ferrand septembre 1971 \

EXERCICE 1

Dans un repère orthonormé d’axes x′Ox, y ′Oy , on donne un cercle (C ), de centre

ω(2 ; 0) et de rayon 2, et un cercle (

C ′ )

, de centreω′ situé sur x′Ox, tel que ωω= 6 et

de rayon 4. Soit I le centre d’homothétie directe de ces deux cercles.

1. Calculer −→ OI .

Calculer la puissance de l’inversion de centre I transformant (C ) en (

C ′ )

.

2. Soit (Γ) le cercle de centre γ(0 ; b) et de rayon |b|. Ce cercle coupe (C ) et (

C ′ )

respectivement en A et en A′, distincts de l’origine. Montrer que la droite AA′

passe par I.

EXERCICE 2

Exprimer la distance d’un point, de coordonnées X ,Y , aux droites (D) et (

D ′ )

qui,

dans un repère orthonormé d’axes Ox, Oy , ont respectivement pour équation

x +2y = 0 et −2x + y = 0.

Reconnaître et construire, dans ce même repère, la courbe (R) d’équation

(x +2y)(−2x + y)= 5.

PROBLÈME

1. On considère l’équation en z, à coefficients complexes,

(1) (16tg2θ)z2−4(1+2itgθ)z − (tgθ− i)2 = 0,

θ est un paramètre réel tel que

π

2 < θ <+

π

2

a. Chercher les racines réelles de cette équation.

Discuter. Montrer que dans tous les cas il y en a une, et une seule, r0.

b. Chercher toutes les racines de l’équation (1). Discuter.

2. Soit z0 = x + iy la racine, lorsqu’elle existe, complexe non réelle de l’équation (1).

On lui fait correspondre, dans unplan rapporté à un repère orthonorméd’axes

Ox, Oy , son point image M , de coordonnées x et y .

Déterminer l’ensemble des points M images des nombres z0, pour toutes les

valeurs de θ appartenant à l’intervalle ]

π

2 ; +

π

2

[

.

Construire avec précision cet ensemble.

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

3. Soit, tracée dans le repère orthonormé de la question précédente, (P ) la pa- rabole de représentation paramétrique suivante :

x = 1

4

(

cotg2 θ−1 )

,

y = 1

2 cotgθ,

π

2 < θ <+

π

2

Soit A le sommet de cette parabole et (D) la droite d’équation x =− 1

2 .

a. Soit (∆) une droite du plan, passant par A, et distincte de l’axe Ox et de la tangente au sommet de (P ). Soit m la pente de (Ll). La droite (Ll) re-

coupe (P ) en un point M , distinct de A ; exprimer, en fonction de m, les

coordonnées de M .

Soit (

∆ ′ )

la perpendiculaire en A à la droite (∆).

La droite (

∆ ′ )

recoupe aussi (P ) en un point M ′, distinct de A ; exprimer,

en fonction de m, les coordonnées de M ′.

b. Soit B la projection orthogonale de O sur (D) et H et H’, respectivement,

celles de M et de M ′ sur (D). Démontrer que le produit BH ·BH′ est indé-

pendant de la position de la droite (∆).

c. Démontrer géométriquement que les cercles circonscrits aux triangles OHH′ associés aux diverses positions de la droite (∆) appartiennent un

faisceau, dont on précisera la nature et les points remarquables. Quel est

l’ensemble des centres de ces cercles ?

d. Calculer les coordonnées du point d’intersection, T, des tangentes à (P ) aux points M et M ′.

Montrer que ce point est le centre du cercle circonscrit au triangle OHH′.

e. Retrouver ainsi que les cercles circonscrits aux triangles OHH′, associés aux diverses positions de la droite (∆), appartiennent à un même fais-

ceau.

4. Démontrer que la droite M M ′ passe par un point fixe I lorsque (∆) varie.

Calculer le rapport IM

IM en fonction de m, puis en fonction de θ.

Pour quelles valeurs de m et de θ, ce rapport est-il égal à 1

4 ? On calculera ces

valeurs de θ à l’aide d’une table de logarithmes et l’on donnera le résultat en

degrés, minutes et secondes. On construira les points M correspondants et

l’on rectifiera alors, si nécessaire, le tracé de la parabole (P ).

Clermont-Ferrand 2 septembre 1971

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome