Math - exercice 10, Exercices de Mathématiques

Math - exercice 10, Exercices de Mathématiques

PDF (38.0 KB)
3 pages
368Numéro de visites
Description
Math - exercices sur les valeurs de l’entier naturel. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: les coordonnées, continuité, dérivabilité, sens de variation, représentation. repère orthonormé.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
ReimsCjuin1975*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C juin 1975 Reims \

EXERCICE 1

1. Déterminer, selon les valeurs de l’entier naturel n, le reste de la division eucli- dienne par 9 de 4n .

2. En déduire que pour tout entier naturel n supérieur ou égal à 1, le nombre

N = 229n+2−313n−1 est divisible par 9.

EXERCICE 2

On désigne par P un plan affine rapporté à un repère (

O, −→ ı ,

−→ )

.

Soit la transformation qui, à un point M de P, de coordonnées (x ; y), fait corres- pondre le point M1 dont les coordonnées

(

x1 ; y1 )

sont données par :

(

x1 y1

)

=

(

1 α α 1

)(

x

y

)

α est un paramètre réel.

1. Trouver les valeurs de α pour lesquelles n’est pas bijectif et déterminer, pour chacune de ces valeurs, l’image de ainsi que l’ensemble des points M pour lesquels (M)=O.

2. M étant fixé, distinct de O, déterminer l’ensemble E des points M1 transfor- més deM par lorsque le paramètre α décrit R.

Comment faut-il choisir M pour que E contienne le point O.

PROBLÈME

Partie A

Soit f la fonction d’une variable réelle, à valeurs réelles, définie par

f (x) = 1

Log x pour x strictement positif et distinct de1

f (0) = 0

1. Étudier f : continuité, dérivabilité, sens de variation, représentation dans un repère orthonormé. (On précisera la demi-tangente à l’origine O du repère, en

étudiant la limite de f (x)

x lorsque x tend vers 0 par valeurs positives). x

2. On pose,

pour 06 x < 1 F (x)= ∫x

1 2

f (t)dt

et, pour x > 1 G(x)= ∫x

2 f (t)dt

Que vaut F ′(x) ? Que vautG ′(x) ?

(On ne cherchera pas à calculer des expressions de F (x) et deG(x) ).

Dire pourquoi on n’a pas le droite d’écrire F ′(x)=G ′(x).

Terminale C A. P. M. E. P.

Partie B

On pose, pour x strictement positif et distinct de 1 :

H(x)= ∫x2

x f (t)dt

f étant la fonction définie dans A.

1. a. Montrer que H(x) est toujours positif ou nul.

b. Montrer que H(x) s’exprime, suivant les cas, à l’aide de la fonction F ou à l’aide de la fonctionG.

En déduire l’expression de H ′(x) pour 0< x < 1, puis pour x > 1

c. Soit ϕ une fonction numérique définie et continue sur [0 ; 1[.

Établir que ∫x2

x ϕ(t)dt tend vers 0 lorsque x tend vers 0 par valeurs posi-

tives. (On pourra désigner parΦ une primitive de ϕ).

En déduire la limite de H(x) lorsque x tend vers 0 par valeurs positives.

2. On pose, pour x strictement positif et distinct de 1 :

K (x)= ∫x2

x

1

tLog t dt .

a. Calculer la dérivée de la fonction qui, à x strictement positif et distinct de 1, fait correspondre Log |Log x|.

En déduire que K (x), qu’on calculera, garde une valeur constante, qu’on précisera,quand x varie dans ]0 ; 1[ et dans ]1 ; +∞[.

b. On pose pour x strictement positif et distinct de 1 :

ϕ1(x)= x−1

xLog x

Montrer queϕ1(x) tend vers une limite , qu’on précisera, lorsque x tend vers 1. (On pourra poser x = 1+X ).

Soit alors ϕ1 la fonction définie par

{

ϕ1(x) = ϕ1 pour x strictement positif et distinct de1. ϕ1(1) =

En s’inspirant de B 1. c. , montrer que 2

x2

x ϕ1(t)dt tend vers0quand x tend vers1.

c. Montrer que H(x)−K (x) tend vers 0 lorsque x tend vers 1.

En déduire qu’on peut définir à partir deH une fonction à valeurs réelles H , définie et continue sur [0 ; +∞[, coïncidant avec H sur ]0 ; 1[ et sur ]1 ; +∞[.

3. a. Montrer que, quel que soit x > 0, x 6= 1,

x2− x

2Log x 6H(x)6

x2− x

Log x

b. En déduire la limite de H(x) lorsque x tend vers 0 par valeurs positives.

c. En déduire également les limites de H(x) et de H (x)

x lorsque x tend vers

+∞.

Reims 2 juin 1975

Terminale C A. P. M. E. P.

d. Rassemblant les résultats des trois questions de B, étudier les variations de H et tracer sa courbe représentative dans un repère orthonormé.

(On précisera la demi-tangente à l’origine O du repère ; par ailleurs, en admettant que la dérivée de H existe au point x = 1, et que

H ′ (1)= lim

x→1 H

′ (x), on précisera la tangente au point d’abscisse 1).

Reims 3 juin 1975

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome