Notes sur Digital Subscriber Line - 2° partie, Notes de Application informatique. Université Vincennes Saint-Denis (Paris VIII)
Francine88
Francine888 January 2014

Notes sur Digital Subscriber Line - 2° partie, Notes de Application informatique. Université Vincennes Saint-Denis (Paris VIII)

PDF (678.0 KB)
17 pages
157Numéro de visites
Description
Notes d'application informatique concernant Digital Subscriber Line - 2° partie. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: ADSL
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 17
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document

ADSL  Le besoin : haut débit à prix raisonnable

 Le contexte :  Fin du monopole en matière de téléphonie locale

 Solution de la fibre optique trop chère

 La solution : l’ADSL  Développé dans les laboratoires BellCore en 1987.

 1994 – 1999 : Expérimentation par France Télécom

 1996 : Expérimentation télévision numérique

 1999 : Première commercialisation de l’ADSL

docsity.com

ADSL  Utilisation de la paire de cuivre classique  Multiplexage de 3 canaux de transmissions :

 Canal voix : RTC  Flux montant : émission  Flux descendant : réception

 Débit asymétrique

docsity.com

 La norme ADSL spécifie l'utilisation de 256 sous-canaux, chacun des sous-canaux ayant une largeur de 4, 3125 KHz, soit une largeur de bande globale de 1 104 kHz.

 Le sous-canal 1 est réservé au canal téléphonique analogique.  Les sous-canaux 2 à 6 sont réservés à la signalisation du canal

téléphonique et servent de bande de garde avec les sous-canaux ADSL. 250 sous-canaux sont utilisés pour transporter le flux ADSL, sur une bande utile qui s’étend de 25 kHz à 1,1 MHz. La bande de garde entre 2 sous-canaux est de 300 Hz. Chacune des porteuses peut être modulée de 0 à 15 bits/s par HZ, ce qui permet un débit de 64 Kbps pour chacun de ces canaux de transmission

docsity.com

ADSL

docsity.com

Principe de fonctionnement 2/3  Multiplexage

 FDM (Frequency Division Multiplexing)

docsity.com

ADSL

Multiplexage à annulation d'écho (EC)  L’annulation d’écho permet de véhiculer les flux de

données montants et descendants dans la même bande de fréquence

 La bande [25,872 kHz, 133,688 kHz] est utilisée par les flux montants et descendants, la bande [142,312 kHz, 1 100 kHz] étant réservée au seul flux descendant. L’EC autorise des débits plus élevés pour le flux descendant que dans le cas du FDM seul.

docsity.com

ADSL

 L’EC est plus sujette à la paradiaphonie. A l’initialisation, le modem doit passer par une phase d’apprentissage de la qualité de la ligne qui consiste à mémoriser l’amplitude de l’écho local en fonction de la bande de fréquence d’émission

docsity.com

ADSL

docsity.com

ADSL

 DMT a été adopté comme Norme par l'ANSI(American

national Standards Institute) et par l'ETSI (Institue

Européen de Normes de Télécommunications), ce qui

permet une plus grande inter-opérabilité entre les

équipements des différents constructeurs et le

développement de l'ADSL.

docsity.com

ADSL

 DMT consiste à partager la bande passante disponible en un nombre élevé de canaux. Ces canaux reçoivent une modulation de type QAM et sont transmis en parallèle.

 Cette technique multi-porteuses nécessite de forts traitements numériques

docsity.com

docsity.com

Trame ADSL

docsity.com

ADSL

 Les informations transportées par l'ADSL dans chaque sens de communication sont organisées en trames d'une taille égale à la somme des bits véhiculés par l'ensemble des sous-porteuses affectées à ce sens de communication

 Chaque sous-porteuse étant modulée à raison de 4 000 symboles par seconde, ce sont donc 4 000 trames qui sont envoyées à chaque seconde

docsity.com

ADSL

Pour des raisons de synchronisation, les trames ADSL sont regroupées en « trains » de 68 trames consécutives et complétées par une 69ème trame de contrôle qui contient des informations de service additionnelles plutôt que des données utilisateur. Ces groupes de 69 trames sont désignés sous le nom de « supertrames ».

docsity.com

ADSL  Trame 0 bits 0-7 => bits de correction d’erreurs pour les

données Fast Data. Trame 1 bits 0-7 => Operation And Maintenance pour les données Fast Data. Trames 2-33 => trames « normales ». Trames 34-35 => Operation And Maintenance pour les données Fast Data. Trames 36-67 => trames « normales ». Trames 68 => bits de synchronisation.

 La durée totale de la supertrame ADSL est de 17 ms. La durée d’une trame 17 ms / 68 = 250µs. Soit 4000 trames /s ou une rapidité de 4 kHz

docsity.com

ADSL

 La transmission d'informations numériques sur de longues distances est toujours entachée d'erreurs de transmission

 Quand l'apparition de ces erreurs est jugée trop importante vis à vis du service attendu et de la sûreté de fonctionnement exigée pour le système, on ajoute de la redondance; celle-ci permet, à la réception de détecter, puis corriger toutes les erreurs de certains types

docsity.com

ADSL

 Les codes de Reed-Solomon représentent une catégorie très importante de codes en bloc cycliques permettant de corriger des erreurs isolées ou des paquets d'erreurs

 Pour les modems ADSL, ce code est noté RS(240,224,t=8), ce qui veut dire 224 octets en entrée, 240 en sortie du codeur et 8 octets sur 224 peuvent être corrigés

docsity.com

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome