Notes sur le système solaire interne: les météoroïdes, Notes de Astronomie
Caroline_lez
Caroline_lez9 January 2014

Notes sur le système solaire interne: les météoroïdes, Notes de Astronomie

PDF (67.5 KB)
2 pages
211Numéro de visites
Description
Notes d'astronomie sur le système solaire interne: les météoroïdes. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: astéroïdes, l'atmosphère terrestre, latectonique des plaques, comètes, la planète rouge.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Microsoft Word - Le système solaire interne Les météoroïdes

En plus des astéroïdes, le système solaire est peuplé d'innombrables corps de dimensions plus réduites, de moins d'un mètre de diamètre pour se fixer les idées, appelés météoroïdes. Étant donné leur faible dimension, ces corps sont totalement invisibles depuis la Terre. Leur existence n'est mise en évidence que lorsque l'un d'eux pénètre dans l'atmosphère terrestre, s'échauffe à une altitude d'une centaine de kilomètres du fait de la friction et finit par se consumer. Ce phénomène donne lieu à une traînée lumineuse appelée météore ou étoile filante, l'une des attractions du ciel nocturne. Lorsque le météoroïde n'est pas complètement consumé par son passage dans l'atmosphère, un résidu appelé météorite peut atteindre la surface terrestre. Lorsque ce résidu est de taille conséquente, ce qui heureusement rare, l'impact sur la surface est très violent et donne lieu à un cratère. Bien que très nombreux sur des astres comme Mercure ou la Lune, les cratères météoritiques sont très rares sur Terre du fait de l'érosion et de latectonique des plaques. L'exemple le plus connu est probablement le Barringer Meteor Crater en Arizona, de plus d'un kilomètre de diamètre et crée il y a environ 49 000 ans par un météoroïde d'une cinquantaine de mètres de diamètre. La plupart des météorites sont constituées de débris d'astéroïdes ou de comètes, mais certaines ont une origine plus étonnante. Des météorites possédant une composition identique aux roches ramenées de la Lune ont été découvertes, qui proviennent donc en toute vraisemblance de notre satellite. Plus étonnant encore, une dizaine de météorites trouvées en Antarctique présentent une composition chimique similaire à celle que les planétologues s'attendent à trouver dans les roches martiennes et contiennent des traces des gaz de l'atmosphère de la planète rouge. Il s'agit probablement de roches martiennes éjectées il y a 180 millions d'années lors d'une terrible éruption volcanique.

La météorite ALH 84001, qui a pour particularité d'être originaire de la planète Mars. Cette météorite devint fameuse en 1996 lorsqu'une équipe américaine annonça y avoir découvert de possibles traces fossiles de vie. Crédit : NASA

La plupart des météoroïdes sont composées de roches, certaines sont constituées de fer ou, plus rarement, d'un mélange des deux. Ils subissent généralement au cours de leur existence des collisions et des fusions qui modifient leur structure et leur composition chimique. Certaines rares météorites trouvées à la surface de la Terre, appelées chondrites carbonées, ne présentent cependant aucune trace de modification quelconque. L'exemple le plus célèbre est le météoroïde d'Allende qui explosa au-dessus du Mexique en 1969 et dissémina près de 5 tonnes de roches sur plusieurs centaines de kilomètres carrés. Ce type de météorite représente une source d'information très précieuse sur la composition du système solaire lors de sa formation.

 

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome