Science physisques - exercitation sur  le dioxyde de carbone atmospherique, Exercices de Chimie Physique
Eleonore_sa
Eleonore_sa29 April 2014

Science physisques - exercitation sur le dioxyde de carbone atmospherique, Exercices de Chimie Physique

PDF (171.2 KB)
4 pages
198Numéro de visites
Description
Science physisques - exercitation sur le dioxyde de carbone atmospherique de l'effet de serre a la radiochronologie Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Vibration d'une molécule de dioxyde de carbone, Dioxyd...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 4
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Exercice 1: Le dioxyde de carbone atmosphérique de l'effet de serre à la radiochronologie

Antilles 09-2007 LE DIOXYDE DE CARBONE ATMOSPHERIQUE

Exercice n°1 (9,5 points) DE L'EFFET DE SERRE A LA RADIOCHRONOLOGIE

Note à l'attention du candidat : les trois parties du problème sont indépendantes.

Le dioxyde de carbone CO2 entre dans la composition des gaz atmosphériques à hauteur de 0,04% en volume. Issus

naturellement de la respiration du monde vivant– animal et végétal – sa présence dans l'atmosphère a régulièrement

augmenté depuis environ 150 ans, ceci en raison des activités humaines, notamment industrielles. On sait

maintenant que cette augmentation contribue à accroître l'effet de serre naturel de la Terre et contribue ainsi au

réchauffement climatique global.

On se propose donc dans ce problème de comprendre pourquoi ce dioxyde de carbone est ce qu'on appelle

couramment un « gaz à effet de serre ». On cherchera par la suite à voir comment ce même dioxyde de carbone

atmosphérique permet indirectement la datation au carbone 14.

1. Vibration d'une molécule de dioxyde de carbone.

La molécule de dioxyde de carbone est une molécule linéaire dont la représentation de Lewis est la suivante :

O = C = O

Dans cette molécule, les atomes ne sont pas fixes, mais peuvent vibrer les uns par rapport aux autres. On peut ainsi

modéliser cette molécule en considérant que les différents atomes de cette molécule sont des masses reliées entre

elles par des ressorts, ressorts modélisant les deux liaisons chimiques. On aura ainsi le modèle suivant :

Pour simplifier davantage la mise en forme du problème, on considérera que seuls les atomes d'oxygène sont en

mouvement unidirectionnel par rapport à l'atome de carbone, qui lui, reste fixe. L'étude sera donc portée sur le

mouvement d'un seul atome d'oxygène, oscillant librement sans frottement par rapport à un support fixe. L'action

de la pesanteur est négligée dans ce problème. Cette simplification conduit alors à une dernière modélisation

représentée ci-dessous où le ressort de masse nulle a pour raideur k :

On se place dans un référentiel galiléen.

On écarte la masse m de sa position d'équilibre (x = 0 sur le schéma) en lui donnant l'abscisse x0. La masse est alors

abandonnée sans vitesse initiale.

1.1. Quelle est le nom de l'unique force mise en jeu dans ce problème compte tenu des simplifications de l'énoncé. Quelle est son expression littérale pour un allongement quelconque x(t) ?

1.2. Sur la feuille fournie en ANNEXE (à rendre avec la copie) représenter cette force dans le cas où x > 0 .

1.3. En appliquant une loi dont on donnera le nom, établir l'équation différentielle vérifiée par la position x(t) de la masse m.

O O

O

x0 0 i x

k m

Support

fixe

1.4. Enconsidérant que l'expression x(t) = x0.

0

2 cos t

T

     

est solution de cette équation différentielle,

déterminer l'expression littérale de T0 en fonction de k et m. Quel est le nom de cette grandeur ?

1.5. En déduire l'expression littérale de la fréquence f0 des oscillations. Faire l'application numérique avec

k = 422 N.m-1 et m = 2,66.10-26 kg.

2. Dioxyde de carbone et effet de serre.

L'effet de serre est avant tout un phénomène naturel. Il permet à notre planète de maintenir une température

moyenne à la surface du globe de 15°C. Sans celui-ci, cette température moyenne serait de l'ordre de -18°C. Il

existe un effet de serre additionnel, dû à l'importance des rejets en dioxyde de carbone, qui risque de compromettre

l'équilibre climatique.

Pour comprendre l'effet de serre, on retiendra la modélisation très simplifiée suivante :

• une énergie thermique RS parvient à la surface de la Terre sous la forme de rayonnement électromagnétique solaire. Les fréquences de ces radiations sont principalement celles du spectre visible,

• la Terre recevant cette énergie doit la restituer vers l'espace. Cette restitution d'énergie RT se fait sous la forme d'un rayonnement électromagnétique terrestre, essentiellement situé dans l'infrarouge. L'équilibre est assuré

lorsque RS = RT ,

• l'atmosphère peut alors jouer un rôle de couvercle pour ces radiations en absorbant les radiations RT, retenant ainsi l'énergie émise par la Terre et la réémettant vers l'espace. Le dioxyde de carbone intervient dans ce

processus.

2.1. Rappeler sur un axe gradué en longueurs d'onde, les valeurs limites du spectre visible dans le vide, ainsi que les couleurs associées à ces limites. Ces valeurs limites seront données en micromètre (µm) et nanomètre

(nm).

2.2. Nommer et situer les domaines de radiations situés au-delà de chacune de ces limites ?

2.3. Pour une onde électromagnétique dans le vide, quelle relation littérale relie sa longueur d'onde 0, sa fréquence f et sa célérité c ?

Par la suite on considérera c = 3,00.108 m.s-1

Pour comprendre les vibrations de la molécule de dioxyde de carbone, il faut considérer qu'elle absorbe certaines

radiations électromagnétiques susceptibles de la mettre en mouvement vibratoire. Si la fréquence du rayonnement

électromagnétique est la même que sa fréquence propre de vibration mécanique, alors il y a absorption de ce

rayonnement.

Terre

RS

RT

Limite de la haute

atmosphère

2.4. La fréquence propre de vibration de la molécule de dioxyde de carbone vaut f0 = 2,00.10 13 Hz. Déterminer

la longueur d'onde 0 du rayonnement électromagnétique correspondant que peut absorber le dioxyde de carbone. On mettra la valeur calculée en micromètre.

2.5. Dans quelle gamme du spectre de la question 2.1 se situe la longueur d'onde calculée ?

2.6. Expliquer alors pourquoi le dioxyde de carbone atmosphérique peut piéger l'énergie thermique émise par la surface terrestre.

3. Des pingouins à Marseille !

On se propose dans cette dernière partie d'expliquer comment le dioxyde de carbone atmosphérique permet

indirectement de comprendre le principe bien connu de datation au carbone 14.

Dans la haute atmosphère un atome d'azote du diazote atmosphérique N2 est soumis à un rayonnement de neutrons.

Lorsqu'un neutron entre en collision avec un atome d'azote, il s'en suit la formation d'un atome de carbone 14 et

d'une autre particule que l'on nomme X.

On a ainsi l'équation suivante : 1

0 n + 14

7 N  14

6C + A

Z X

3.1. Énoncer les lois de conservation relatives à une transformation nucléaire. En déduire l'identité de la particule X produite lors de cette collision.

L'atome de carbone 14 ainsi produit se retrouve dans une molécule de dioxyde de carbone CO2. Cette molécule

peut alors être assimilée par un organisme végétal grâce à la photosynthèse. Tant que l'organisme est vivant, sa

teneur en carbone 14 par rapport à l'isotope majoritaire carbone 12 reste constante. C'est à la mort de l'organisme

que ce taux diminue en raison du caractère radioactif du carbone 14.

3.2. Qu'est-ce qu'un noyau radioactif ? Citer les quatre types d'émissions qui caractérisent la radioactivité.

3.3. Sachant que le carbone 14 présente une radioactivité -, écrire l'équation traduisant sa désintégration.

En 1991, un plongeur amateur découvre près de Marseille l'ouverture d'une grotte sous-marine située à 37 m sous le

niveau de la mer (la grotte COSQUER du nom de son découvreur). En remontant la grotte, il y trouva des cavités

présentant des peintures rupestres, avec entre autres animaux des pingouins !

L'analyse du charbon ayant servi à ces peintures montre que le taux de carbone 14 présent n'est que de 9,20% par

rapport à celui trouvé dans un organisme vivant.

On donne la demi-vie du carbone 14 à savoir t1/2 = 5370 ans.

3.4. Rappeler la définition de la demi-vie.

On rappelle également la loi de décroissance radioactive : N(t) = N0.e –.t avec  =

1/ 2

ln 2

t

3.5. Quel nom donne-t-on à la constante  ? Quelle est son unité compte tenu des données de l'énoncé ?

3.6. D'après le taux de carbone 14 donné, que vaut le rapport 0

( )N t

N ?

3.7. Quel est alors l'âge de ces peintures ?

On sait aujourd'hui que l'accroissement de l'effet de serre lié aux activités humaines risque de compromettre

l'équilibre climatique pour le siècle à venir. Un des risques majeurs serait une augmentation de la température

moyenne à la surface de la Terre, avec entre autres conséquences une fonte partielle des glaces polaires.

3.8. Que peut traduire la présence de ces animaux dans ces grottes quant au climat de cette époque ? Pourquoi la grotte était-elle alors accessible aux hommes ?

ANNEXE :

O

x0 0 i x

k m

Support

fixe

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome