Sciences Math - exercices 5, Exercices de Mathématiques

Sciences Math - exercices 5, Exercices de Mathématiques

PDF (33.5 KB)
2 pages
137Numéro de visites
Description
Math - exercices sur la fonction logarithme népérien. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: les coordonnées, les images.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
TelAvivCjuin1975*.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C juin 1975 Tel Aviv \

EXERCICE 1

1. Résoudre dans R l’équation tg 4x + tg x = 0, x étant l’inconnue.

2. Donner l’expression de tg 2x en fonction de tg x, puis celle de tg 4x en fonction de tg x.

3. Résoudre dans R l’équation y4−10y2+5= 0.

4. En utilisant les trois questions précédentes donner des valeurs numériques

approchées de tg (

k π

5

)

, pour k = 1, 2, 3, 4.

(Le candidat indiquera éventuellement l’instrument - règle ou table - qu’il a utilisé pour faire le calcul demandé.)

EXERCICE 2

1. Donner une définition de la fonction logarithme népérien.

2. Montrer que, quels que soient les réels a et b tels que 0< a < b. on a

1

b (ba)<

b

a

1

t dt <

1

a (ba).

3. Montrer que pour tout entier strictement positif n on a

1

n+1 < Log (n+1)−Logn <

1

n

(Le symbole Log désigne le logarithme népérien.)

4. Déduire de ce qui précède que

Log (n+1)< 1+ 1

2 +

1

3 + . . .+

1

n .

5. Donner une valeur de n pour laquelle

1+ 1

2 +

1

3 + . . .+

1

n > 10.

PROBLÈME

Soit un plan affine P rapporté au repère (

O, −→

ı , −→

)

; on considère l’application T de

P dans P qui à chaque point M(x ; y) fait correspondre le point M ′ (

x′ ; y ′ )

par les relations :

{

x′ = a+αx+βy

y ′ = b+γx+δy

(a, b, α, β, γ, δ sont des réels).

Partie A

1. Montrer que l’application T est définie par la donnée des images des trois points O(0 ; 0), A (1 ; 0) et B (0 ; 1).

Terminale C A. P. M. E. P.

2. On considère le point C(c ; d) et on donne les images par T des trois points O, A et C.

Peut-on ainsi définir T quel que soit le point C choisi dans le plan ?

3. À quelle condition la donnée de trois points du plan et de leurs images définit- elle une application affine de ce plan dans lui-même ? Pouvait-on le prévoir ?

Partie B

1. Écrire la condition pour que T ait un point invariant et un seul. Écrire les conditions pour que T ait une droite de points invariants.

2. a. On donne les images O′(m ; n), A′(2 ; 3) et B′(2 ; 5) des trois points O, A, B.

Discuter suivant la position du point O′ dans le plan le nombre de points invariants de l’application T ainsi définie.

b. Répondre à la même question lorsque, A′ restant inchangé, on prend le point B′ de coordonnées (2 ; 7). Montrer que, dans ce cas-là, si O′ décrit une droite Ω l’application T admet une droite ∆ de points invariants et que cette droite ∆ passe par un point fixeω lorsque O′ décritΩ.

Partie C

Plus généralement on choisit O′(m ; n), A′(2 ; 3) et B′(p ; q) comme images de O, A et B.

1. Écrire la condition liant les coordonnées de O′ et B′ pour que T n’ait pas un point double unique.

2. Cette condition étant réalisée, montrer que O′ doit être choisi sur une droite fixeΩ si l’on veut que T possède une droite ∆ de points invariants.

3. O′ étant choisi surΩmontrer que B′ doit être pris sur une droiteD parallèle à Ω pour que T ait une droite ∆ de points invariants.

Le point O′ peut-il être pris quelconque surΩ ?

4. Unedroite quelconqueduplanpeut-elle être unedroite∆pour un choix conve- nable de O′ et de B′ ?

Tel Aviv 2 juin 1975

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome