Sciences mathématiques - exercitation 4, Exercices de Logique mathématique

Sciences mathématiques - exercitation 4, Exercices de Logique mathématique

PDF (42.7 KB)
3 pages
299Numéro de visites
Description
Sciences mathématiques - exercitation sur la fonction numérique d’une variable réelle. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le logarithme népérien, la courbe représentative.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
NiceCseptembre1979*.dvi

[ Baccalauréat C Nice septembre 1979 \

EXERCICE 1 4 POINTS

On considère la fonction numérique d’une variable réelle, f définie par

f (x)= 1

e x−Log x

où e est la base du logarithme népérien, noté Log.

1. Étudier les variations de f et construire sa courbe représentative (C ) dans un repère orthonormé.

2. Soit λ un nombre réel tel que 0< λ< e. Calculer l’aire A (λ) du domaine plan déterminé par la courbe (C ), l’axe des x, et les droites d’équations respectives x = λ et x = e.

3. Déterminer la limite éventuelle de A (λ) lorsque λ tend vers 0 par valeurs su- périeures.

EXERCICE 2 4 POINTS

On joue avec deux dés cubiques non pipés.

Les faces de l’un sont marquées : 0, 0, π

3 , π

3 , 4π

3 , 4π

3 .

Les faces de l’autre : 0, 0, π

6 , π

6 , π

2 , π

2 .

On lance les deux dés simultanément. On appelle α et β les nombres qui appa- raissent sur les faces supérieures, et on appelle X la variable aléatoire réelle qui à chaque lancer associe le réel sin(α+β).

1. Quelles sont les valeurs prises par X ? (On pourra présenter les résultats sous forme de tableau).

2. Établir la loi de probabilité de X, et calculer son espérance mathématique, sa variance et son écart-type.

PROBLÈME 12 POINTS

Soit E un plan affine rapporté à un repère (

O, −→ ı ,

−→ )

.

Partie A

Soit gt l’application affine de E dans E, qui au pointM de coordonnées (x ; y) associe le point M’ de coordonnées (x′ ; y ′) tel que :

{

x′ = x cos t +2y sin t .

y ′ = 1

2 x sin t y cos t

ou t est un nombre réel

1. Démontrer que gt est involutive et que c’est une symétrie dont on détermi- nera les éléments géométriques.

2. Soit s la symétrie d’axe Ox, de directionOy . Déterminer analytiquement gt s.

Partie B

Le baccalauréat de 1980 A. P. M. E. P.

Soit ft l’application affine de E dans E, qui au pointM de coordonnées (x ; y) associe le point M ′ de coordonnées

(

x′ ; y ′ )

tel que :

{

x′ = x cos t −2y sin t .

y ′ = 1

2 x sin t + y cos t

ou t est un nombre réel

On appelle F l’ensemble des applications ft pour t élément de R.

1. Soit ϕ l’application définie par :

ϕ : R → F t 7−→ ft

Démontrer que ϕ est un homomorphisme surjectif de (R, +) dans (F , ◦). Démontrer que (F , ◦) est un groupe commutatif. Quelle est l’application ré- ciproque de ft ?

2. Déterminer l’ensemble K des nombres réels t tels que

ϕ(t)= idE

(idE est l’application identique de E dans E).

Quelle relation doit exister entre t et t ′ pour que ft ′ = ft ? 3. n désignant un entier naturel non nul, on pose :

{

f 1t = ft f nt = f

n−1 t ft n> 2

Démontrer que : ∀n ∈N⋆, f nt = fnt .

On donne à t la valeur t0 = 3

5 2π.

Trouver le plus petit entier n tel que f nt0 = idE.

4. On a toujours t0 = 3

5 2π.

On appelle Γ l’ensemble des cinq points {M0, M1, M2, M3, M4} où M0 a pour coordonnées

(

x0 ; y0 )

M1 = ft0 (M0) M2 = ft0 (M1) M3 = ft0 (M2) M4 = ft0 (M3)

a. Démontrer que Γ est stable par ft .

b. On appelle (Ca) la courbe d’équation x2+4y2 = a2, a étant un nombre réel.

Démontrer que, quel que soit t appartenant à R, (Ca) est invariante par ft .

c. Démontrer que Γ est contenu dans la courbe (Ca) pour la valeur

a = x20 +4y 2 0 .

Partie C

Dans cette partie, on suppose E euclidien et le repère (

O, −→ ı ,

−→ )

orthonormé.

1. Dans cette question a = x20 +4y 2 0 et t0 =

3

5 2π.

Écrire l’équation de la tangente à (Ca) au pointM0. Quelle est l’image de cette tangente par ft ?

Nice 2 septembre 1979

Le baccalauréat de 1980 A. P. M. E. P.

2. Soit A le point de coordonnées (1 ; 0) et soitMt l’image de A par ft . Déterminer l’ensemble (G) des points Mt lorsque ft varie dans F . Représenter (G).

Partie D

F est un espace affine euclidien de dimension trois, rapporté à un repère ortho-

normé (

O, −→ ı ,

−→ ,

−→ k )

. Soit P le point mobile dont les coordonnées (x ; y ; z) sont

à l’instant t

x = cos t

y = 1

2 sin t

z = p 3

2 sin t

t appartient àR

Montrer que la trajectoire de P est un cercle, intersection d’une sphère (Σ) et d’un plan (π) à déterminer. Quelle est la nature dumouvement de P ?

Nice 3 septembre 1979

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome