Sciences mathématiques - exercitation 9, Exercices de Logique mathématique

Sciences mathématiques - exercitation 9, Exercices de Logique mathématique

PDF (32.1 KB)
2 pages
210Numéro de visites
Description
Sciences mathématiques - exercitation sur le système de numération à base six. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Démontrer que f est dérivable dans R, Étudier la fonction f , Préciser F0.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
PoitiersCjuin1979*.dvi

[ Baccalauréat C Poitiers juin 1979 \

EXERCICE 1 3 POINTS

Soit A l’entier naturel qui s’écrit 1 x 5 y 4 dans le système de numération à base six. Déterminer tous les couples (x ; y) deN×N tels que :

1. A soit divisible par 33.

2. A soit divisible par 70.

EXERCICE 2 4 POINTS

Soit f la fonction définie par

f (x)= (x−1)+ (x+1)e−x .

1. Démontrer que f est dérivable dans R et étudier le sens de variations de sa fonction dérivée f ′. En déduire le signe de f ′.

2. Étudier la fonction f , et tracer sa courbe représentative C dans un repère or- thonormé,

3. Démontrer que f possède une fonction réciproque g , que l’on ne cherchera pas à calculer et dont on précisera les propriétés (ensemble de définition, sens de variations, continuité, dérivabilité).

PROBLÈME 13 POINTS

Soit P unplan affine euclidienorientémuni d’un repère orthonormédirect (

O, −→ ı ,

−→

)

.

On désigne par B l’ensemble des éléments z du corps C des nombres complexes tels que |z| < 1. Pour tout nombre complexe a, on appelle fa la fonction de C dans C définie par :

fa(z)= z+a

az+1

et on désigne par Fa la fonction de P dans P qui au pointM d’affixe z associe le point M ′ d’affixe z ′ = fa (z). On rappelle que, si M a pour coordonnées (x ; y), son affixe est z = x+ iy

Partie A

1. Préciser F0 ; pour quelles valeurs de a, Fa est-elle une fonction constante ?

2. Quel est, suivant les valeurs de a, l’ensemble des points invariants par Fa ?

3. On suppose que a est un nombre réel de l’intervalle ]−1 ; 1[.

a. Montrer que la restriction ha de fa à B est une fonction de B dans B.

Vérifier que son ensemble de définition est B.

b. On appelle H l’ensemble des applications ha lorsque a décrit ]−1 ; 1[.

Montrer que H muni de la composition des applications, est un groupe commutatif en précisant l’élément neutre et le symétrique d’un élément ha quelconque de H.

Le nombre complexe a étant de nouveau quelconque, montrer que la restric- tion ga de a à R est une fonction à valeurs réelles si et seulement si a est un réel.

Partie B

Le baccalauréat de 1979 A. P. M. E. P.

On suppose désormais que a est un nombre réel non nul appartenant à ]−1 ; 1[.

On pose ga(x) = x+a

ax+1 pour x ∈ R et on note Ca la courbe représentative de ga

dans le repère (

O, −→ ı ,

−→

)

.

1. Étudier la fonction ga , et tracer sur le même dessin les deux courbes C 1 2 et

C −

1 2 .

2. Montrer que Ca et C−a sont isométriques.

3. Trouver un réel b tel que : x+a

ax+1 =

1

a +

b

ax+1 pour tout x de R.

4. Calculer l’aire géométrique de la partie du plan délimitée par Ca et C−a .

Partie C

Soit ϕ l’application affine de P dans P qui au pointM de coordonnées (x ; y) associe le point M ′ de coordonnées

(

x′ ; y ′ )

telles que : 

x′ = x+ y − 1

a

y ′ = −x+ y − 1

a

1. Préciser la nature de ϕ et ses éléments caractéristiques.

2. Déterminer une équation de l’image C′a de Ca par ϕ. Quelle est la nature de C′a ? Préciser ses éléments caractéristiques.

Construire C′a en prenant a = 1

2 .

Poitiers 2 juin 1979

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome