Série de modélisation mathématique – exercices 8, Exercices de Modélisation mathématique et simulation

Série de modélisation mathématique – exercices 8, Exercices de Modélisation mathématique et simulation

PDF (33.5 KB)
2 pages
367Numéro de visites
Description
Série de modélisation mathématique - 8 sur l’équation. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le système, l'ensemble des points.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
NiceCjuin1981*.dvi

[ Baccalauréat C Nice juin 1981 \

EXERCICE 1

On considère l’anneau A =Z/9Z. Soit à un élément de A (a ∈N et 06 a6 8).

1. Donner tous les couples (ȧ, 3̇ȧ) et (ȧ, 5̇ȧ) pour décrivant A. 3̇ et 5̇ sont-ils inversibles ?

2. étant un élément donné de A, résoudre dans A l’équation

5̇ẋ− 2̇ȧ = 4̇.

3. Résoudre dans A2 le système

{

5̇x− 2̇y = 4̇ 6̇x+ 3̇y = 3̇.

EXERCICE 2

Soit f la fonction numérique de la variable réelle définie sur R+ par :

si 06 x6 1, f (x) = 2 p x,

si x > 1, f (x) = a (

x2−1 )

+b(x−1)+2,

a et b sont deux réels donnés.

1. f est-elle continue sur R+ ?

2. Donner une relation nécessaire et suffisante entre a et b pour que f soit déri- vable en x = 1. On exprimera alors b en fonction de a.

3. On suppose f dérivable en x = 1.

a. Étudier, suivant les valeurs de a, le sens de variation de f .

b. Comment faut-il choisir a pour que f s’annule en un point de l’intervalle [1 ; +∞[ ?

c. On choisit a =−1. Calculer x0 ∈ [1 ; +∞[ tel que f (x0)= 0.

Calculer l’aire du domaine D, ensemble des points M(x ; y) tels que

{

0 6 x 6 x0 0 6 y 6 f (x)

d. Représenter graphiquement f pour a =−1.

PROBLÈME −→ E désigne un plan vectoriel euclidien, E un plan affine associé à

−→ E et R =

(

O, −→ ı ,

−→

)

un repère orthonormé de E.

Partie A

k désignant un réel quelconque, on appelle ϕk l’endomorphisme de −→ E dont la ma-

trice, dans la base (−→ ı ,

−→

)

est

4k+1

5

2−2k

5 2−2k

5 4+k5

Le baccalauréat de 1981 A. P. M. E. P.

1. Pour quelles valeurs de k, ϕk est-il bijectif ? Nature de ϕ1 ?

2. Montrer que ϕ0 est une projection vectorielle dont on précisera les éléments caractéristiques.

3. Quelle est la nature de ϕ−1 ? Déterminer ses éléments caractéristiques.

4. Déterminer, pour k différent de 1, les droites globalement invariantes par ϕk .

Partie B

Soit a et b deux réels donnés. Soit g l’application affine de E dans E d’endomorphisme associé ϕ−1 et transfor- mant O en le point de coordonnées (a ; b) dans le repère R.

1. Soit M un point quelconque de E, de coordonnées (x ; y) dans le repère R. Déterminer les coordonnées

(

x′ ; y ′ )

de l’image M ′ deM par g .

2. Quelle condition nécessaire et suffisante doivent vérifier a et b pour que g soit involutive ?

3. Démontrer qu’il existe une unique translation t et une unique symétrie affine s dont l’axe a la direction du vecteur de la translation et telles que

g = t s = s t .

Préciser leurs éléments caractéristiques.

Partie C

Soit fk l’application affine de E dans lui-même d’endomorphisme associé ϕk et transformant O en le point de coordonnées (2k−2 ; 1−k).

1. Déterminer les coordonnées (

x′ ; y ′ )

de l’image par ϕk d’un point M quel- conque de E, de coordonnées (x ; y) dans le repère R.

2. Étudier l’ensemble des points invariants par fk .

3. Quelle est la nature de f0 ? Préciser ses éléments caractéristiques.

4. M désignant un point quelconque de E et k un réel non nul, on pose

f0(M)=M0 et fk (M)=M ′.

Quelle relation a-t-on entre les vecteurs −−−−→ M0M et

−−−−→ M0M

′ ?

En déduire une construction géométrique deM ′ = fk (M).

Nice 2 juin 1981

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome