Tavaux pratiques de mathèmatique et technique 4, Exercices de Mathématiques

Tavaux pratiques de mathèmatique et technique 4, Exercices de Mathématiques

PDF (25.4 KB)
1 page
84Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de mathématique et technique 4 sur le logarithme népérien. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le plan rapporté à un repère orthonormé, le centre de gravité du triangle.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Rennes juin 1966.dvi

[ Baccalauréat Rennes juin 1966 \ Mathématiques élémentaires et Mathématiques et Technique

EXERCICE 1

Log x désigne le logarithme népérien d’un nombre positif x.

1. Calculer la dérivée de la fonction f telle que

f (x)= xLog x.

2. En écrivant Log x = (Log x +1)−1, calculer une primitive de Log x.

3. Calculer l’aire du triangle mixtiligne délimité par le graphe de la fonction g telle que g (x)= Log x, l’axe Ox et la droite d’équation x = e, le plan étant rap- porté à un repère orthonormé xOy .

EXERCICE 1

Dans un plan rapporté à un repère orthonormé x′Ox, y ′Oy on considère les points A et A′ de l’axe x′Ox d’abscisses respectives −a et a (a > 0). On appelle (C) le cercle de diamètre AA′, (T) et (T′) les tangentes en A et en A′ à ce cercle. On désigne par (∆) une droite qui coupe (T) et (T′) respectivement en B et B′, d’ordonnées λ et λ′.

1. Démontrer qu’une condition nécessaire et suffisante pour que (∆) soit tan- gente au cercle (C) se traduit par la relation λλ′ = a2.

2. Soit (D) la droite d’équation x = 3a. Par le point M de (D) d’ordonnée m on mène les tangentes au cercle (C), qui coupent la droite (T) en P et Q d’ordon- nées λ et µ.

Montrer que λ et µ sont les racines de l’équation en u

u2+mu−2a2 = 0.

3. Montrer que le centre de gravité du triangle MPQ reste fixe lorsque M décrit (D) et qu’il est aussi l’enveloppe des polaires des points de (D) par rapport au cercle (C).

4. Montrer que les cercles (Ω) de diamètre PQ appartiennent à un faisceau (F ) à points de base. Ceux-ci seront appelés I et J.

Montrer que l’axe radical du cercle variable (Ω) et du cercle (C) passe par un point fixe.

5. Montrer que les polaires de chaque point M de (D) par rapport à tous les cercles du faisceau (F ) sont concourantes en un point N. [On associe ainsi à chaque point M de (D) un point N du plan.]

Prouver que tout cercle de diamètreMNappartient au faisceau dont les points limites sont I et J.

Déterminer l’équationdu cercle dediamètreMNpar rapport au repère X ′AX ,Y ′AY

déduit du repère x′Ox, y ′Oy par la translation de vecteur −−→

OA .

Quel est le lieu du point N lorsque le point M décrit la droite (D) ?

6. On suppose maintenant que le point M d’ordonnée m décrit la droite (D) sui- vant la loi horaire

m = 2at .

Étudier alors lemouvement du pointN sur son lieu, en caractérisant le vecteur accélération de ce mouvement.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome