Travaux pratiques d'algèbre - mathématiques élémentaires 1, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique. Ecole Supérieure d'Ingénieurs de Marseille

Travaux pratiques d'algèbre - mathématiques élémentaires 1, Exercices de Algèbre linéaire et analyse numérique. Ecole Supérieure d'Ingénieurs de Marseille

PDF (29.0 KB)
2 pages
139Numéro de visites
Description
Travaux pratiques d'algèbre sur les mathématiques élémentaires 1. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le nombre complexe, l'application, l’équation de l’ensemble des points M.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Montpellier mathelem juin1967.dvi

[ Montpellier juin 1967 \ Baccalauréat mathématiques élémentaires

EXERCICE 1

On donne le nombre complexe

z = p 3+1+ i

(p 3−1

) .

Calculer son carré, Z = z2. En déduire le module et l’argument de z.

EXERCICE 2

1. Qu’appelle-t-on barycentre du système de trois points de l’espace, A, B, C, res- pectivement affectés des coefficients 1, 2, 3 ?

Application : On donne quatre points de l’espace, A, B, C et D. Déterminer géométriquement l’ensemble des points M tels que

(−−→ MA +2

−−→ MB +3

−−→ MC

) · (−−−→ MD +

−−→ MA

) = 0.

2. On suppose maintenant que les quatre points A, B, C et D ont pour coordon- nées, dans un repère orthonormé d’origine O,

A(+2 ; −2 ; +3), B

( 1

2 ; −2 ; −3

) , C(+3 ; 0 ; −3), D(−4 ; +2 ; +3).

Donner l’équation de l’ensemble des points M caractérisés comme précé- demment.

EXERCICE 3

Dans un plan rapporté à un repère orthonormé d’origine O, on considère les deux points A(+ 1 ; 0) et B (+ 3 ; 0). À tout point P du plan, non situé sur la droite AB, on fait correspondre le point M de coordonnées

x = a

2 , y = b

a et b désignant les mesures des longueurs des segments PA et PB.

1. Préciser l’ensemble, E, des points M correspondant à tous les points P ainsi considérés. (On rappelle que trois nombres sont les mesures des côtés d’un véritable triangle si, et seulement si, chacun d’eux est strictement inférieur à la somme des deux autres.)

2. a. Préciser le lieu, (∆), des points M pour lesquels le triangle APB est iso- cèle.

b. Préciser le lieu, (R), des points M pour lesquels le triangle APB est rec- tangle.

3. Montrer que l’angle PAB est égal à π 3

si, et seulement si, x et y vérifient la

relation

y = 2 √

x2− x +1.

Étudier les variations de la fonction

Le baccalauréat de 1967 A. P. M. E. P.

y = f (x)= 2 √

x2− x +1.

et construire le lieu, (Y ), des points M pour lesquels PAB= π 3 . On étudiera la

branche infinie de (Y ).

4. Montrer que, si P appartient à un cercle (C ) du faisceau à points limites A et B, le lieu de M est une portion de droite, que l’on précisera.

Cette portion de droite peut-elle être une demi-droite ?

5. Déterminer le lieu, (LP ), de M si le produit de longueurs PA . PB a une valeur donnée, p.

Discuter la forme de (LP ) suivant les valeurs de p.

Montpellier 2 juin 1967

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome