Travaux pratiques de mathématique 21, Exercices de Mathématiques primaires
Eusebe_S
Eusebe_S15 May 2014

Travaux pratiques de mathématique 21, Exercices de Mathématiques primaires

PDF (175.5 KB)
5 pages
168Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de mathématique sur Liban - exercices + correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le nombre d'accidents avec piétons, Le diagramme, Répartition des employés de l'entreprise, Correcti...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 5
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Aperçu avant impression terminé
Chercher dans l'extrait du document
Baccalauréat

Première L juin 2008

Liban

1. Exercice 1 (10 points)

On fournit ci-dessous un tableau statistique relatif aux accidents de la route avec des piétons en France. Ce tableau est obtenu à l'aide d'un tableur, la colonne F est au format pourcentage.

Les chiffres donnés couvrent la période de 1980 à 2004. Les questions suivantes font référence à ce tableau.

Dans tout l'exercice, on demande d'arrondir les pourcentages à 0,1% et les effectifs à l'unité.

1. a. Combien de blessés graves a-t-on déploré en 1995 ?

b. Sachant qu'en 2004, 215 femmes piétonnes ont été tuées lors d'un accident de la route, quel est le pourcentage de femmes piétonnes parmi les tués cette année-là ?

2. a. Lire sur le tableau la proportion des accidents avec piétons dans le total des accidents de la route en 1995 et en déduire le nombre total d'accidents de la route en 1995.

b. Choisir parmi les formules suivantes celle qui, placée dans la cellule G2, permet de compléter la colonne G du tableau ci-dessous par « recopie vers le bas ».

= B2*F2 =B2/F2*100 =B2/F2 =B2*F2/100

3. On suppose qu'entre les années 1980 et 1985, le nombre d'accidents avec piétons suit une

décroissance linéaire. On note u0 le nombre d'accidents avec piétons en 1980, 1u , le nombre d'accidents

avec piétons en 1981 jusqu'à noter 5u le nombre d'accidents avec piétons en 1985.

a. Avec l'hypothèse faite, la suite  nu est-elle arithmétique ou géométrique ?

b. Quel est le nombre d'accidents avec piétons pour l'année 1983 que fournit cette modélisation?

A B C D E F G

1 Années Accidents

avec piétons

Piétons tués

Piétons Blessés

Dont blessés graves

Proportion des accidents avec piétons dans le total

des accidents

Total des accidents

2 1980 42 187 2 200 42 036 13 672 17,5 %

3 1985 32 367 1 557 32 169 9 712 17,0 %

4 1990 26 881 1 407 26 666 7 368 16,5 %

5 1995 21 317 1 027 21 197 5 507 16,0 %

6 2000 18 475 793 18 398 3 532 15,5%

7 2001 17 604 778 17 458 3 170 15,0 %

S 2002 16 170 819 16 072 2 939 15,5 %

9 2003 14 293 592 14 205 2 504 16,0 %

10 2004 13 913 550 13 841 2 310 16,5 %

2. Exercice 2 (10 points)

Les parties 1 et 2 sont indépendantes

Partie 1

Une entreprise emploie 400 employés. Le diagramme ci-dessous indique leur répartition selon leur sexe et leur qualification.

0

20

40

60

80

100

120

140

160

180

200

ouvriers cadres moyens cadres supérieurs

Hommes

Femmes

Compléter le tableau ci-dessous à partir des données du graphique.

Partie 2

Dans cette entreprise on a dénombré 59 femmes et 130 hommes fumeurs de cigarettes. L'entreprise souhaite proposer à ses employés plusieurs méthodes pour diminuer, voire supprimer, l'usage du tabac. Une enquête est menée parmi les fumeurs, femmes et hommes, pour déterminer la quantité approximative de cigarettes fumées sur une journée.

Elle permet de dresser les deux tableaux suivants : Pour les femmes fumeurs :

Nombre de cigarettes fumées par jour

5 10 15 20 25 30 35 40

Nombres de femmes 10 18 12 8 5 3 2 1

Pour les hommes fumeurs

Nombre de cigarettes fumées par jour

5 10 15 20 25 30 35 40

Nombres d'hommes 15 18 25 35 12 10 10 5

1. Le diagramme en boîte de la série du nombre de cigarettes fumées par jour par les femmes fumeurs est représenté ci-dessous.

Lire la médiane, le premier quartile et le troisième quartiîe de cette série.

2. Déterminer la médiane, le premier quartile et le troisième quartile de la série du nombre de cigarettes fumées par jour par les hommes fumeurs.

Représenter le diagramme en boîte de cette série au-dessus de celui des femmes fumeurs.

3. Calculer le nombre moyen de cigarettes fumées par jour par les femmes fumeurs puis par les hommes rumeurs (arrondir à l'unité).

4. Chacune des phrases suivantes est-elle vraie ou fausse ? Justifier votre réponse.

Dans cette entreprise :

a. Parmi les fumeurs, au moins la moitié des hommes fument au plus 20 cigarettes par jour.

b. Parmi les rumeurs, environ la moitié des femmes fument entre 10 et 20 cigarettes par jour.

c. Parmi les fumeurs, les femmes fument en moyenne plus que les hommes.

Tableau : Répartition des employés de l'entreprise

Ouvriers Cadres moyens Cadres supérieurs Total

Hommes

Femmes

Total 400

Diagrammes en boîte :

0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42 44

cm

Série du nom bre

de cigarettes

fum ées par jour

par les hom m es

fum eurs

Série du nom bre

de cigarettes

fum ées par jour

par les fem m es

fum eurs

Correction

3. Exercice 1

1. a. D’après le tableau, on a déploré 5 507 blessés graves en 1995.

b. En 2004, 215 femmes piétonnes ont été tuées sur un total de 550 piétons tués.

Or 215

100 39,1 550   ; d’où il y a 39,1 % de femmes piétonnes parmi les tués en 2004.

2. a. En 1995, il y a 16 % des accidents avec piétons par rapport au total des accidents de la route.

Soit x le nombre total d’accidents de la route en 1995, 16

21317 100

x  ; d’où 2131700

133232 16

x  .

Donc, il y a eu 133 232 accidents de la route en 1995.

b. On a écrit la formule = B2/F2 dans la cellule G2.

On ne multiplie pas ce rapport par 100 car les nombres de la colonne F sont au format pourcentage.

3. a. Comme on suppose qu’entre les années 1980 et 1985, le nombre d’accidents avec piétons suit une

décroissance linéaire, alors la suite  nu est arithmétique.

b. Comme la suite  nu est arithmétique, alors, pour tout entier naturel n, 0nu u nr  (r étant la raison de cette suite).

D’où : 5 0 5u u r  , 5 05r u u  , et 5 0 32367 47187 2964

5 5

u u r

      , 1 0 47187 2964 44223u u r     .

Par conséquent, il y a eu 44 223 accidents avec piétons en 2003, si on utilise cette modélisation.

4. Exercice 2

Partie 1

Ouvriers Cadres

moyens Cadres supérieurs Total

Hommes 175 50 25 250

Femmes 120 20 10 150

Total 295 70 35 400

Partie 2

1. Dans une boîte à moustaches, la médiane est la valeur correspondant au trait vertical à l’intérieur du rectangle. On en déduit que la médiane est 15 pour la série du nombre de cigarettes fumées par jour par les femmes fumeurs.

Dans une boîte à moustaches, le premier quartile et le troisième quartile sont les valeurs qui délimitent le rectangle. Donc : Q1 = 10 et Q3 = 20.

2.

Nombre de cigarettes fumées par jour 5 10 15 20 25 30 35 40

Nombre d’hommes 15 18 25 35 12 10 10 5

Effectifs cumulés croissants 15 33 58 93 105 115 125 130

L’effectif total est un nombre pair et 130

65 2  , alors la médiane est la moyenne de la 65ème valeur (20) et

de la 66ème valeur (20). La médiane, de la série du nombre de cigarettes fumées par jour par les hommes fumeurs, est donc Me=20.

130 32,5

4  , alors le premier quartile est la 33ème. Le premier quartile, de la série du nombre de cigarettes

fumées par jour par les hommes fumeurs, est donc Q1=10.

3 130 97,5

4

  , alors le troisième quartile est la 98ème. Le troisième quartile, de la série du nombre de

cigarettes fumées par jour par les hommes fumeurs, est donc Q3=25.

0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42 44

cm

Série du nom bre

de cigarettes

fum ées par jour

par les hom m es

fum eurs

Série du nom bre

de cigarettes

fum ées par jour

par les fem m es

fum eurs

3. 5 10 10 18 15 12 20 8 25 5 30 3 35 2 40 1 895

16 59 59

                . Donc les femmes fument en

moyenne 16 cigarettes par jour.

5 15 10 18 15 25 20 35 25 12 30 10 35 10 40 5 2480 20

130 130

                . Donc les hommes fument

en moyenne 20 cigarettes par jour.

4. a. La phrase « Parmi les fumeurs, au moins la moitié des hommes fument au plus 20 cigarettes par jour » est VRAIE.

En effet, la médiane de la série du nombre de cigarettes fumées par jour par les hommes fumeurs, est égale à 20. Or la médiane est la première valeur telle qu’au moins 50 % des termes de la série lui soient inférieurs ou égaux (ou encore supérieurs ou égaux).

b. Par définition des premier et troisième quartile, 50 % des valeurs d’une série sont comprises entre 1Q

et 3Q .

Donc environ 50 % des femmes de la série fument entre 10 ( 1Q ) et 20 ( 3Q ) cigarettes par jour ; la

phrase « Parmi les fumeurs, environ la moitié des femmes fument entre 10 et 20 cigarettes par jour » est VRAIE.

c. La phrase « Parmi les fumeurs, les femmes fument en moyenne plus que les hommes » est FAUSSE. C’est la question 3. qui permet de répondre.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome