Travaux pratiques de physique avancée 7 - correction, Exercices de Physique Avancée
Eleonore_sa
Eleonore_sa9 May 2014

Travaux pratiques de physique avancée 7 - correction, Exercices de Physique Avancée

PDF (282.5 KB)
2 pages
155Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physique avancée sur les histoires d’euros - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Les billets d’euro infalsifiables grâce à une lampe à vapeur de mercure, Une étape dans la fa...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice 3 Histoire d'euros (6 points)

Pondichéry 2010 Exercice 3 : Histoires d’euros…(6 points) Partie I : Les billets d’euro infalsifiables grâce à une lampe à vapeur de mercure 1.1 Spectre de l’atome de mercure

1.1.1(0,5) La lampe à vapeur de mercure permet d’obtenir un spectre d’émission discontinu (spectre de raies). 1.1.2(0,75)

1.1.3 (0,5) E = h. 1 1

.  

hc E

-

-

, ,

,

34 8

9

6 62 10 3 00 10 E

253 6 10

   

= 7,83×10–19 J

1,00 eV = 1,60×10–19 J soit E = ,

,

19

19

7 83 10

1 60 10

 = 4,89 eV

1.1.4(0,25) Les nanopigments des billets reçoivent de l’énergie de la part de la lampe à vapeur de mercure. Ceux-ci sont alors excités et émettent une couleur rouge ou verte. Si le billet soumis à la lampe n’émet pas ces couleurs, le billet ne contient pas les nanopigments, c’est donc un faux. 1.2 Diagramme énergétique de l’atome de mercure 1.2.1(0,5) Le niveau E0 = -10,44 eV représente le niveau fondamental.

Les niveaux E1, E2, E3, E4 représentent des états excités.

1.2.2(0,5)

Le photon de longueur d’onde 1 = 253,6 nm, possède une énergie E = 4,89 eV. Cette énergie correspond à la transition entre le niveau fondamental et l’état excité E2. E = |E0 – E2|

1.2.3 (0,5) L’atome de mercure absorbe l’énergie correspondant au photon de longueur d’onde

1. Il passe dans l’état excité E2.

 (en nm) 400 800

Visible Ultraviolets Infrarouges

Énergies (eV)

E0

E1

E2

E3

E4

0

-3,73

-4,98

-5,55

-5,77

-10,44

Émission d’un photon

Partie II : Une étape dans la fabrication des pièces : le cuivrage des flans 2.1(0,25) Le dépôt de cuivre a lieu sur le flan en acier, relié à la borne – du générateur. 2.2 (0,25) 2.3 Flan en acier : Cu2+(aq) + 2e– = Cu(s) Il s’agit d’une réduction.

(0,5) Électrode de cuivre : Cu(s) = Cu2+(aq) + 2e–

Il s’agit d’une oxydation.2.4 Le flan en acier est constitué de :

- deux faces, ce sont des disques de surface .r² avec r = d/2,

soit une surface égale à 2.r² = 2.

2 d

2

     

= . ²d

2

- d’un cylindre de diamètre d et d’épaisseur : soit une surface égale à .d.

La surface du flan est S = .d²/2 + .d.

La couche à déposer a une épaisseur e, soit un volume de métal V = S.e

V = .e.d²/2 + .d. .e

La masse de cuivre à déposer est m(Cu) = (Cu).V

(0,25) Il vient :

2π.e.d .μ(Cu) m(Cu) = + π.e. .d.μ(Cu)

2

- - - -( ) ,( ) , ,

  

               

6 3 2 3 6 3 3 325 10 21 10 8 9 10m Cu 25 10 1 5 10 21 10 8 9 10

2

(0,5) m(Cu) = 1,810–4 kg = 0,18 g On retrouve la valeur proposée. 2.5 (0,5) Q =ne.F Or d’après l’équation Cu2+(aq) + 2e– = Cu(s), on a ne / 2 = n(Cu)

Donc ne = 2.n(Cu) = 2. ( )

( )

m Cu

M Cu

( ) . .

( )

m Cu Q 2 F

M Cu 

,

,

0 18 Q 2 96500

63 5    = 5,47102 C = 5,5102 C

2.6(0,25) Q = I.t, soit Q

t I

 

t = . ( ).

( ).

2 m Cu F

M Cu I

t = ,

, ,

2 0 18 96500

63 5 5 0

 

 = 1,1102 s = 1,8 min

Électrode de cuivre

Solution de sulfate de cuivre (II)

Flan en acier

+

A

Électrons

=

2R=d

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome