Travaux pratiques de physique des dispositifs 3 - correction, Exercices de Physique des dispositifs à impulsions
Eleonore_sa
Eleonore_sa6 May 2014

Travaux pratiques de physique des dispositifs 3 - correction, Exercices de Physique des dispositifs à impulsions

PDF (189.2 KB)
3 pages
312Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physique des dispositifs sur la vie d'une bulle - correction.Les principaux thèmes abordés sont les suivants:Naissance et décollement d'une bulle,Ascension d'une bulle: à la recherche d'une modélisa...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exo 2 La vie d'une bulle 5,5 pts (sans calculatrice)

09/2006 Métropole EXERCICE II. LA VIE D'UNE BULLE (5,5 points)

Calculatrice interdite Correction

1. Naissance et décollement d'une bulle

1.1.(0,25) La poussée d'Archimède AF possède une direction verticale, son sens est

dirigévers le haut.

1.2. (0,25) La valeur de la poussée d'Archimède est égale poids du fluide déplacé

(ici l'eau) par la bulle.

Soit V0 le volume de la bulle et e la masse volumique de l'eau alors :

FA = e . V0 . g 2. Ascension d'une bulle: à la recherche d'une modélisation satisfaisante

2.1.Étude du mouvement d'une bulle en l'absence de force de frottement

2.1.1. (0,25) Soit 0P le poids de la bulle de dioxyde de carbone.

P0 = m.g

0

A

P

F = 0

0

dc

e

.V .g

.V .g = dc

e

0

A

P

F =

3

1 8

1 0 10

,

, = 1,810-3 << 1

Le poids de la bulle est donc négligeable devant la poussée d'Archimède.

2.1.2. Dans le référentiel terrestre supposé galiléen, la bulle est soumise à son

poids et à la poussée d'Archimède.

En négligeant le poids devant la poussée d'Archimède, la deuxième loi de

Newton s'écrit : .extF m a

AF = m.a

En projection selon l'axe (Oz) vertical orienté vers le haut (figure 2), il vient :

FAz = m.az

e . V0 . g = dc . V0 . az

(0,25) Finalement: az = .e

dc

g

2.1.3. On a : (0,25) az = v zd

dt donc par intégration il vient : vz(t) = .e

dc

g

 .t + Cte

Or à t = 0 la bulle se détache du site de nucléation avec une vitesse nulle donc : vz(0) = 0 soit Cte = 0

alors vz(t) = .e

dc

g

 .t

(0,25) Compte tenu de l’orientation du repère vz(t) = v(t).

(0,25) Et finalement : v(t) = .e

dc

g

 .t

2.1.4.(0,25) Pour t = ts on a v(ts) = vS = 15 cm.s-1 = 1,510-1 m.s-1

tS = v .

.

S dc

e g

ts = 1

3

1 5 10 1 8

1 0 10 10

 

 

, ,

, = 1,5  1,8  10-5 = 2,7 10-5 s = 27 s  30 s.

La durée nécessaire pour que la bulle atteigne la surface avec la vitesse vs est bien d'environ trente

microsecondes.

2.1.5. (0,25) Cette valeur ne correspond pas aux observations de la vie quotidienne car les bulles

parviennent à la surface du liquide beaucoup plus lentement. Le modèle proposé n'est donc pas valide.

z

zS S

Boisson gazeuse

Bulle de

rayon r0

k A

O

Figure 2

bulle

AF

2.2. Étude du mouvement de la bulle en présence d’une force de frottement

2.2.1. (0,25) En négligeant le poids de la bulle devant les autres forces, la

bulle est soumise à la poussée d'Archimède AF et à la force de frottement

f k.v  . La force de frottement étant opposée au vecteur vitesse elle est dirigée

verticalement vers le bas.

Comme la bulle remonte en accélérant, la valeur de la poussée d'Archimède

est supérieure à la valeur de la force de frottement.

2.2.2. Système : la bulle de dioxyde de carbone Référentiel : terrestre considéré galiléen.

Inventaire des forces : voir 2.2.1.

La deuxième loi de Newton donne maintenant: AF + f = m . a

En projection selon l'axe (Oz) vertical orienté vers le haut, il vient :

FAz + fz = m.az

(0,25)e.V0.g – k.vz = dc.V0. v zd

dt

En divisant chaque membre par le terme dc.V0 il vient :

.e

dc

g

 –

0

.vz

dc

k

V =

v zd

dt

0

v .v .

.

ez z

dc dc

d k g

dt V

   

Compte tenu de l’orientation du repère vz = v et v zd

dt =

vd

dt , on retrouve bien l'équation demandée :

(0,25) 0

v .v .

.

e

dc dc

d k g

dt V

   

2.2.3.(0,25) Lorsque la bulle atteint la vitesse limite vlim, lavitesse de la bulle est constante et v

0 d

dt

La relation précédente devient alors : lim

0

.v .

.

e

dc dc

k g

V

  

(0,25) finalement : vlim = 0 .

.e V

g k

2.2.4. (0,25) L'application numérique donne vlim voisin de 1 mm.s-1. Cette valeur est trop petite par

rapport à la valeur donnée dans le texte vS = vlim = 15 cm.s-1.

Le modèle proposé n'est pas valide.

2.3. Un autre paramètre à prendre en compte

2.3.1.(0,5) Le texte introductif indique : " Il y a formation de bulles qui vont s'enrichir continûment

en gaz au cours de leur remontée ". La quantité de matière de gaz n’est pas constante, c'est la raison

pour laquelle le volume de la bulle augmente si fortement lors de sa remontée.

2.3.2. Le coefficient k défini à la question 2.2. augmente avec le rayon de la bulle.

(0,25) Lorsque la bulle remonte son volume augmente, donc la valeur de la poussée d'Archimède

augmente car FA = e . V . g.

(0,25) Or le volume V est lié au rayon r de la bulle par la relation : V = 4/3..r3. Donc si V augmente

alors r augmente aussi et par suite le coefficient k augmente. Ainsi au cours de la remontée la valeur de

la force de frottement augmente.

bulle

AF

f

3. L'éclatement d'une bulle en surface

3.1.(0,5) On ne peut pas obtenir d'images du film liquide en train de se rompre car la durée t de la

rupture est de quelques dizaines de microsecondes alors que la durée entre deux images est 1 / 2000 =

5,00010-4 s = 500 s , durée nettement supérieure à t.

3.2. (0,25) L'onde circulaire créée est transversale car la perturbation créée a une direction verticale

perpendiculaire à la direction horizontale de propagation de l'onde circulaire.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome