Travaux pratiques de physiques 5 - correction, Exercices de Chimie Physique
Eleonore_sa
Eleonore_sa2 May 2014

Travaux pratiques de physiques 5 - correction, Exercices de Chimie Physique

PDF (447.0 KB)
2 pages
135Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physiques sur la détection de métaux - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Variation de l’inductance d’une bobine à l’approche d’un métal, L’oscillateur, Recherche de métaux...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
EXERCICE III Détection de Métaux (4 points)

Bac S Métropole 09/2010 EXERCICE III. DÉTECTION DE MÉTAUX (4 points)

1. Variation de l’inductance d’une bobine à l’approche d’un métal 1.1. Étude qualitative des courbes obtenues 1.1.1.(0,25) Avec les conventions de la figure 1, la loi d’Ohm s’écrit :

uR = R . i.. (convention récepteur). La tension uR est proportionnelle à l’intensité du courant i. Ainsi, l’évolution de la tension uR aux bornes du conducteur ohmique est similaire à l’évolution de l’intensité du courant i dans le circuit.

K

R

-

i

E

L

+

r

u B uR

1.1.2. (0,25) La courbe montre le retard à l’établissement de la tension uR aux bornes de la résistance donc le retard à l’établissement du courant i dans le circuit contenant la bobine. En régime transitoire, la valeur de la tension uR augmente. En régime permanent, la valeur de la tension est constante. Pour la courbe (a), le régime est transitoire pour 0 < t < 7 ms puis permanent pour t > 7 ms.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

1

2

3

0,5

1,5

2,5

3,5

Courbe ( b)Courbe (a )

u R (V)

t (ms)

1.1.3. (0,25) Les variations de l’intensité i étant proportionnelles à celles de la tension uR, l’intensité i augmente durant le régime transitoire pour 0 < t < 7 ms puis reste constante durant le régime permanent pour t > 7 ms.

1.1.4.(0,25) Tension uB aux bornes de la bobine (L, r) : B di

u L r i dt

 . .

En régime permanent, l’intensité étant constante, 0 di

dt  alors uB = r.i…

1.2. Exploitation du régime transitoire

1.2.1. a.(0,25) Analyse dimensionnelle : L

R r

       

Pour une bobine idéale (r = 0) : B di

u L dt

 . donc . i

u L t

           

 . t

L u i

           

Pour un conducteur ohmique : uR = R . i donc [u] = [R].[i]  u

R i

       

Par conséquent : . . L t i

u t R r i u

                  

          

Ainsi L

t R r

             

= T donc  est bien homogène à un temps.

uRmax = 3,15 V

a= 1,2 ms b=2,4 ms

Régime transitoireRégime permanent

1.2.1.b.(0,25) Pour t = , la tension uR est égale à 63% de sa valeur maximale.

Or uRmax =3,15 V donc : 0,63 × 3,15  0,63 × 3,2 = (0,63 ×3 + 0,63×0,2) = 1,89 + 0,126 = 2,016 V  2,0 V. On trace la droite horizontale U = 2,0 V. Cette droite coupe les courbes (a) et (b) en des points dont les abscisses

respectives sont les constantes de temps a et b . On lit graphiquement : a = 1,2 ms et b = 2,4 ms.

1.2.2. (0,25) Comme L

R r  

 alors L =  . (R +r).

Ainsi : La = a . (R+r) (bobine seule)

Lb = b . (R+r) (bobine proche d’un morceau de fer)

Donc a a

b b

L

L

  < 1 car a < b d’où Lb > La. On vérifie bien l’information donnée dans le texte « l’inductance

augmente si on approche de la bobine un objet en fer ». 2. L’oscillateur

2.1. (0,25) Avec les conventions de la figure 3, .L di

u L dt

 .

2.2. (0,25) On a dq

i dt

 et q = C.uC donc   ( . )

.C C d C u du

i C dt dt

car C est

constante. 2.3. (0,25) La loi d’additivité des tensions donne : uC + uL = 0

Soit uC + . di

L dt

=0  uC + . C dud

L C dt dt

     

= 0

(0,25)  uC + C d u

LC dt

2

2 . . = 0

L

C

i uC

uL

q

Figure 3. L’oscillateur

2.4. (0,25) En divisant chaque terme par LC, l’équation différentielle précédente peut se mettre sous la forme :

. .

C C

d u u

LCdt  

2

2

1 0

En comparant les deux équations différentielles :

.C C d u

u dt T

  

2 2

2 2 0

4 0 avec .

.

C C

d u u

LCdt  

2

2

1 0 on peut écrire :

.LCT

 

2

2 0

4 1 soit . .T LC2 20 4

Soit finalement, en ne gardant que la solution positive : T LC0 2 .

20

0

2

4

- 2

- 4

40 60 80 100

u C (V)

t (µs)

2.5.(0,25) Graphiquement,

T0 = 50 µs = 5,0 × 105 s

2.6.(0,25) Comme T LC2 2 0

4 . .

alors

T C

L 

2

0

24 .

  C

   

2 5

3

5,0 10

4 10 20.10

C

   

10 9

1

25 10 3,1 10

8,0 10 F

soit C = 3,1 nF.

3. Recherche de métaux

3.1. (0,25) La fréquence propre de l’oscillateur est : 0 1

2 f

LC  

. Si on approche de la bobine un objet en or, la

valeur de l’inductance L de la bobine diminue. Comme C est constante, alors la fréquence propre de l’oscillateur augmente. 3.2. (0,25) En l’absence d’objet métallique à proximité de la bobine, la fréquence propre de l’oscillateur est 20 kHz. Si Léo et Julie détectent un signal de fréquence 15 kHz, alors la fréquence propre a diminué donc l’inductance de la bobine a augmenté. Malheureusement, ils n’ont pas trouvé de l’or mais plus surement un objet d’un autre métal.

T0 T0

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome