Travaux pratiques de physiques 8 - correction, Exercices de Chimie Physique
Eleonore_sa
Eleonore_sa2 May 2014

Travaux pratiques de physiques 8 - correction, Exercices de Chimie Physique

PDF (397.8 KB)
2 pages
156Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physiques sur les systèmes électriques - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: le dipôle rc, le dipôle rl, le dipôle rlc en oscillations libres.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
EXERCICE 2 : LES SYSTEMES ELECTRIQUES (5,5 points)

EXERCICE 2 : LES SYSTEMES ELECTRIQUES (5,5 points) Bac S 2010 Amérique du Nord

1. LE DIPÔLE RC : 1.1. (0,25)(0,25) Quand on ferme l’interrupteur, on met en évidence la charge du condensateur. 1.2. (0,25) À partir de t = 0,03 s, la tension uC reste constante, le condensateur est chargé et uC = E On lit sur la courbe 1, E = 2,0 V.

1.3.1. (0,25) uc(t) = E.(1 – e–t/)

uc() = E.(1 – e–/) = E.(1 – e–1)

uC() = E.(1 – 0,37)

uc()= E.0,63

1.3.2. (0,25) uc() = 0,63  2,0 = 1,26 V

= 0,0060 s = 6,0 ms (Voir schéma ci-dessus)

 = R.C, soit  C

R

(0,25) ,0 0060

C 100

 = 6,010–5 F = 60 µF

2. LE DIPÔLE RL : 2.1. (0,25) On observe un retard à l’établissement du courant : l’intensité n’atteint pas immédiatement sa valeur maximale et constante. L’élément du circuit responsable de ce phénomène est la bobine.

2.2. (0,25) E = (R + r).i + L. di

dt en régime permanent i(t) = I = Cte alors

di

dt = 0

Il vient E = (R + r).I, soit  

E I

R r

(0,25) D’après la courbe 2, I = 18 mA = 1810–3 A. E = (R + r).I E = R.I + r.I

r.I = E – R.I soit   E

r R I

(0,25) r = ,

. 3 2 0

18 10 – 100 = 11

E

Uc()

E

K1

R = 100 

C

uC

Carte acquisition

+

2.3. La courbe 2 montre qu’à la date t = 0, i(0) = 0 mA

(0,5) D’après l’équation (1),on a E = L. di

dt et on a établi précédemment que E = (R + r).I.

(R + r).I = L. di

dt

(0,25) di

dt =

( ).R r I

L =

'

I

2.4. (0,5)      

   

'   

L L

R r R D’après la loi d’Ohm U = R.I donc [R] = [U].[I]-1

La tension aux bornes d’une bobine idéale est uL = L. di

dt donc [L] = [U].[T].[I]-1

       

     

. . '

.

1

1

U T I T

U I 

  

Pour t = ’, i(’) = 0,63.I

i(’) = 0,63  18 = 11 mA (0,25) D’après la courbe 2,

’ = 3,310–3 s.

'  

L

R r

L = ’.(R + r)

L =3,310–3 (100 + 11) (0,25) L = 0,37 H 3. LE DIPÔLE RLC EN OSCILLATIONS LIBRES 3.1. (0,5)Il y a transfert d’énergie entre la bobine et le condensateur. Les oscillations obtenues sont amorties en raison d’une dissipation d’énergie par effet Joule dans la résistance interne de la bobine. L’amplitude des oscillations diminue au cours du temps, les oscillations ne sont pas périodiques mais pseudo-périodiques. Les oscillations sont libres car il n’y a pas d’énergie extérieure apportée au circuit (absence de générateur avec l’interrupteur en position 2). 3.2. 3.T = 0,090 s (0,25) T = 0,030 s

T0 = 2 .L C ou T02 = 4.².L.C

(0,25) soit L = . ².

2

0T

4 C

L = ,

²

2

6

0 030

4 60 10    = 0,38 H

Les valeurs de L obtenues sont sensiblement les mêmes.

3T

0,63.I

5,4 cm

20,0 mA 5,4 cm 11 mA 0,63.I

0,63.I = (115,4)/20,0 = 3,0 cm

10,3 cm  0,02 s

1,7 cm  

’ = (1,70,02)/10,3

10,3 cm

3.3. (0,25) On peut entretenir les oscillations en apportant de l’énergie au système grâce à un dispositif qualifié de « montage à résistance négative ».

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome