Travaux pratiques de physisque physiques 11, Exercices de Analyse circuit électriques
Eleonore_sa
Eleonore_sa30 April 2014

Travaux pratiques de physisque physiques 11, Exercices de Analyse circuit électriques

PDF (315.0 KB)
3 pages
170Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physisque physiques sur le piege photo. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Armement du dispositif, Déclenchement du piège, Détermination de l'inductance L de la bobine qui constitue l'...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
EXERCICE I : LE PIEGE PHOTO (5 points)

2006 Amérique du nord EXERCICE I : LE PIEGE PHOTO –5 POINTS

Cet exercice étudie le principe de fonctionnement d'un piège photo réalisé par un ornithologue afin d'identifier le prédateur d'une espèce d'oiseaux en voie de disparition.

Le circuit de charge (Fig.2), outre le condensateur de capacité C, est constitué d'un conducteur ohmique de résistance R et d'un générateur idéal de tension de force électromotrice E = 8,0 V.

I – Armement du dispositif Le dispositif s'arme en plaçant le commutateur en position 1 pendant la durée nécessaire à la charge du condensateur. Cette opération réalisée, I'œuf est déposé sur le bras du commutateur à bascule qui est ainsi maintenu en position 0. 1. Recopier soigneusement le schéma du circuit de charge du condensateur sur votre copie.

Indiquer sur ce schéma le sens réel du courant lors de la charge du condensateur. Établir l'équation différentielle vérifiée par la tension uC(t) aux bornes du condensateur lors de sa charge.

Vérifier que cette équation différentielle est de la forme uc(t) +  C du (t)

dt = E .

En déduire l'expression de la constante  en fonction des paramètres du circuit.

2. Montrer par une analyse dimensionnelle que le constante  est homogène à un temps.

3. Déduire de l'équation différentielle la valeur Uc de uC(t) en régime permanent.

4. Montrer que l'expression uC(t) = A.(1 - t /e  ) est solution de l'équation différentielle à condition

que la constante A soit égale à la valeur E de la force éIectromotrice du générateur.

5. Montrer que pour une durée égale à 5 on peut considérer que la charge du condensateur est totale.

Un oeuf de caille posé sur un commutateur à bascule sert d'appât dans un vieux nid (Fig.1). Lorsque le prédateur prélève l'œuf, le commutateur bascule de la position 0 à la position 2 (Fig.2). Le condensateur du dispositif, initialement chargé, se décharge dans un électroaimant que l'on peut modéliser par une bobine d'inductance L et de résistance interne r. L'électroaimant, placé sur l'appareil photo, déclenche alors la prise de vue.

6. Un enregistrement de la tension uC(t) a été réalisé (graphique 1, annexe à rendre

avec la copie). Évaluer le plus précisément possible la valeur de  sur cet enregistrement en expliquant la méthode utilisée.

En déduire la durée minimale durant laquelle l'opérateur doit maintenir l'interrupteur en position 1 afin de réaliser la charge du condensateur.

II - Déclenchement du piège Lorsque I'œuf est prélevé par le prédateur, le commutateur bascule de la position 0 dans laquelle l'opérateur l'avait placé après la charge du condensateur, à la position 2. Un enregistrement de la tension uC(t) aux bornes du condensateur est réalisé lors de l'étude de ce dispositif (graphique 2, annexe à rendre avec la copie ). 1. On admet que la décharge du condensateur dans la bobine de l'électroaimant est apériodique.

C'est l'énergie transférée qui provoque le déplacement du barreau de l'électroaimant. Le " temps de réaction " du piège peut être caractérisé par la durée notée t1/2au bout de laquelle la tension du condensateur est réduite de moitié.

Déterminer cette durée caractéristique en exploitant l'enregistrement (graphique 2, annexe). 2. Afin que le barreau de l'éIectroaimant soit éjecté et percute avec la meilleur efficacité le

déclencheur de l'appareil photo, l'énergie initialement emmagasinée par le condensateur doit être la plus importante possible.

En justifiant vos choix, indiquer, parmi les paramètres ci-dessous, quels sont ceux sur lesquels on peut agir pour atteindre cet objectif :

- la force électromotrice E du générateur idéal de tension, - la capacité C du condensateur, - la résistance R.

III - Détermination de l'inductance L de la bobine qui constitue l'électroaimant Afin de déterminer l'inductance L de la bobine qui constitue l'électroaimant, on place cette bobine en série avec un condensateur de capacité C' = 10 nF initialement chargé sous une tension de 6 V

et une résistance R' tel que ( R' + r) = 50 , le circuit ainsi constitué est représenté ci-dessous : L'évolution de la tension aux bornes du condensateur a été enregistrée à la fermeture de l'interrupteur, elle figure sur le graphique n° 3 de l'annexe.

1. Comment nomme-t-on le régime correspondant à cette évolution de la tension uC(t) aux bornes du condensateur.

2. Utiliser l'enregistrement pour déterminer I'inductance L de la bobine. Justifier votre démarche.

C'

R'

L, r

EXERCICE I : ANNEXE À RENDRE AVEC LA COPIE

Graphique 1 : Évolution de la tension uc aux bornes du condensateur lors de sa charge.

Graphique 2 : Évolution apériodique de la tension uC aux bornes du condensateur lors de sa décharge dans la bobine de l'électroaimant.

Graphique 3 : Évolution de la tension uC aux bornes du condensateur.

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome