Travaux pratiques de sciences physisques - autour de l’oreille - correction, Exercices de Physique appliquée
Eleonore_sa
Eleonore_sa28 April 2014

Travaux pratiques de sciences physisques - autour de l’oreille - correction, Exercices de Physique appliquée

PDF (263.1 KB)
2 pages
263Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de sciences physisques sur la question concernant l'autour de l’oreille - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Quelques caractéristiques du son, Le détecteur oreille.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice III. Autour de l'oreille (4 points)

Bac S Antilles Guyane septembre 2010 Correction EXERCICE III. AUTOUR DE L’OREILLE (4 points)

1. Quelques caractéristiques du son (0,25) 1.1. La hauteur du son est la qualité physiologique qui distingue un son aigu d’un son grave. La hauteur est liée à la fréquence du mode fondamental de vibration. 1.2. On mesure graphiquement la période du son. 3T = 6,0 ms donc T = 2,0 ms

f = 1

T

(0,25) f = 3

1

2 10 = 5,0×102 Hz

(0,25) 1.3. On constate que l’amplitude de la tension 2 est supérieure à celle de la tension 1. C’est que l’expérimentateur a augmenté l’amplitude de la tension fournie par le générateur de fréquences. On en déduit que l’intensité sonore est plus grande. 1.4. Sur le spectre fréquentiel, on peut lire que la fréquence du mode de vibration de rang 4 vaut f4 = 2000 Hz. On sait que fn = n.f1 où f1 représente la fréquence du mode fondamental de vibration et fn la fréquence de l’harmonique de rang n.

f4 = 4.f1 donc f1 = 4 f

4 .

(0,25) f1 = 2000

4 = 500 Hz la hauteur est identique à celle des sons des enregistrements 1 et 2.

(0,25) 1.5. Les enregistrements des sons 1 et 2 montrent des tensions parfaitement sinusoïdales, ce qui caractérise des sons purs. Les spectres fréquentiels ne montreraient qu’un seul pic correspondant au fondamental de fréquence f1 . La tension correspondant au son 3 n’est pas sinusoïdale, elle correspond à une somme de fonctions sinusoïdales. Le son 3 n’est pas un son pur. (0,25) Le son 3 ne possède pas le même timbre que les sons 1 et 2. 2. Le détecteur oreille

2.1.L = 10 log 0

     

I

I

0

log 10

L I

I

    

 

/10

0

10L I

I

I = I0.10L/10

(0,5) I = 1,0.10-12 ×1050/10 = 1,0.10-12×105 = 1,0.10-7 W.m-2

3 T

(0,5) 2.2.L1 = 10 log 1

0

I

I

     

L2 = 10 log 2

0

I

I

     

= 10 log 1

0

2I

I

     

= 10 (log 2 + log 1

0

I

I

     

) = 10 log 2 + 10 log 1

0

I

I

     

= 10 log 2 + L1

L2 = 3 + L1 (0,25) 2.3.1. Les sons aigus possèdent une fréquence élevée donc ils se situent du coté droit du diagramme vers 20 kHz, tandis que les sons graves possèdent une basse fréquence donc du coté de 20 Hz. 2.3.2.(0,25) Point sur la courbe de niveau 0 qui justifie que la sensibilité maximale de l’oreille se situe autour de 4 kHz (0,5) 2.3.3. Le son de niveau sonore 60 dB et de fréquence 50 Hz correspond au point C. Il est perçu par l’oreille avec un niveau sonore LC = 30 dB. Le son de niveau sonore 60 dB et de fréquence 100 Hz correspond au point D. Il est perçu par l’oreille avec un niveau sonore LD = 50 dB. (0,5) 2.3.4. Plus le niveau sonore est élevé et plus l’intensité sonore est grande. LD > LC donc le son de niveau sonore 60 dB et de fréquence 100 Hz, correspondant au point D, est perçu avec le plus d’intensité par l’oreille.

C D

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome