Travaux pratiques - physisque physiques 14 - correction, Exercices de Analyse circuit électriques
Eleonore_sa
Eleonore_sa30 April 2014

Travaux pratiques - physisque physiques 14 - correction, Exercices de Analyse circuit électriques

PDF (236.7 KB)
2 pages
166Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physisque physiques sur le filtre pour enceinte - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Charge du condensateur, Décharge du condensateur dans une bobine.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Liban 2007

Liban 2007 Exercice n°3 : Filtre pour enceinte (4 points) Calculatrice interdite Correction

I. Charge du condensateur

1.

2.1. Détermination graphique de U

Pour t   ,

alors exp(-t/)  0

donc uC = U.(1 – exp(-t/))  U.

Pour t > 5 ms, uC est constante

et égale à U.

On lit U = E = 12 V.

2.2.  est appelée constante de temps, au bout d’une durée égale à 5, on peut considérer que le

condensateur est chargé (uC = E = U).

2.3. Détermination graphique de  : Pour t = , uC = 0,63.U = 0,63.E.

On cherche l’abscisse du point d’ordonnée uC = 0,6312 = 7,6 V. On lit t =  = 1,0 ms.

3. Évolution de uC

3.1. Lors de la charge, l’interrupteur est fermé en position 1. D’après la loi d’additivité des tensions, et en

tenant compte de l’orientation des flèches tension, il vient E = uC + uR. relation (1)

D’après la loi d’Ohm : uR = R.i (flèches tension et intensité opposées).

D’autre part, i = dq

dt et q = C.uC, alors i =

. CdC u

dt . C étant constante, on a i = C. C

du

dt .

On remplace dans la relation (1), E = uC + R.C. C du

dt

uC() = 0,63.E

t = 

Voie A

uC C L,r

1 2 K R

E

Voie B

uR

i

3.2. Vérifions que la solution proposée uC = U [1 – exp (-t/)] vérifie l’équation différentielle précédente.

Pour cela, exprimons la somme uC + R.C. C du

dt :

uC + R.C. C du

dt = U [1 – exp (-t/)] + R.C.U.

1

 .exp(-t/)

uC + R.C. C du

dt = U – U. exp (-t/) + R.C.U.

1

 .exp(-t/)

uC + R.C. C du

dt = U + (R.C.

1

 –1).U. exp(-t/)

uC + R.C. C du

dt = E si (R.C.

1

 –1) = 0 car pour tout t le terme exp(-t/) n’est jamais nul, soit si  = R.C

et si U = E.

3.3. [] = [R].[C]

D’après la loi d’Ohm, u = R.i donc [R] =    

U

I

On a établi au 3.1. i = C. C du

dt donc C = i.

C

dt

du soit [C] = [I].

   

T

U

Finalement [] =    

U

I .[I].    

T

U = [T] La constante de temps  est homogène à une durée.

II. Décharge du condensateur dans une bobine

1. La tension uC oscille, elle est tantôt positive puis tantôt négative. L’amplitude des oscillations diminue

au cours du temps. Le circuit est le siège d’oscillations électriques amorties. Il s’agit d’un régime

pseudopériodique.

2. Temps caractéristiques

2.1. Le temps caractéristique du phénomène observé est la pseudo-période T.

3 T = 6,0 ms

donc T = 2,010–3 s

2.2. L’amortissement étant assez faible,

on peut considérer la pseudo-période égale

à la période propre donc T = 2. L.C

3. T² = 4².L.C

L =

4 ².C

L =  3

6

2,0 10 ²

4 ².10 10

L = 6

6

4,0 10

4 10 10 10

  

L = 1,010–2 H = 10 mH

4. Les oscillations sont amorties, de l’énergie est dissipée à chaque instant par effet Joule : il y a donc

nécessairement une résistance dans le circuit de décharge.

5. À t = 2,0 ms, la tension aux bornes du condensateur est maximale (uC = 8,0 V) . À cet instant, toute

l’énergie du circuit est stockée dans le condensateur sous forme d’énergie électrique.

On a alors : Ee = 21 .C.

2 Cu

soit : Ee = 0,5  1010 –6  (8,0)2 = 0,5  10  64  10–6 = 3,210–4 J

3 T = 6,0 ms

uC(t = 2,0 ms)

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome